Les Mille et une nuits - Tome premier

Couverture du livre « Les Mille et une nuits - Tome premier » de Anonymous aux éditions
  • Date de parution :
  • Editeur : (-)
  • EAN : (-)
  • Série : (-)
  • Support : (-)
Résumé:

Tout est dit dans cet extrait: «Bon Dieu ! ma soeur, dit alors Dinarzade, que votre conte est merveilleux ! - La suite en est encore plus surprenante, répondit Scheherazade, et vous en tomberiez d'accord, si le sultan voulait me laisser vivre encore aujourd'hui, et me donner la permission de... Voir plus

Tout est dit dans cet extrait: «Bon Dieu ! ma soeur, dit alors Dinarzade, que votre conte est merveilleux ! - La suite en est encore plus surprenante, répondit Scheherazade, et vous en tomberiez d'accord, si le sultan voulait me laisser vivre encore aujourd'hui, et me donner la permission de vous la raconter la nuit prochaine.» Schahriar, qui avait écouté Scheherazade avec plaisir, dit en lui-même: «J'attendrai jusqu'à demain, je la ferai toujours bien mourir quand j'aurai entendu la fin de son conte.»

Télécharger cet ebook

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour pouvoir télécharger cet ebook, c'est gratuit!

Articles (2)

  • 7 livres numériques indispensables et gratuits !
    7 livres numériques indispensables et gratuits !

    Sur Lecteurs.com, les ebooks sont en téléchargement libre pour toute la communauté

  • Regard persan : trésors littéraires venus d'Iran
    Regard persan : trésors littéraires venus d'Iran

    Perse ou Iran, le pays est riche d’une histoire pleine de rebondissements. Convoité, envahi, moderne ou régressif, le destin de ce pays ne cesse de se construire et demeure une manne d’inspiration pour ses écrivains, artistes et historiens. Légers ou tragiques, cocasses ou graves, ces auteurs d’hier et d’aujourd’hui demeurent les témoins d’un pays tiraillé mais ô combien estimé. 

Avis (8)

  • Charme virevoltant - Un incontournable

    Charme virevoltant - Un incontournable

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Et si je me décidais à parler d'une oeuvre pour laquelle j'ai envie depuis longtemps de faire une critique ? « Les Mille est une Nuits = « ar » أَلْف لَيْلَة وَلَيْلَة qui est une oeuvre parue au 10ème siècle.
    Elle est anonyme et composée de contes populaires d'origines arabe ainsi que persanes...
    Voir plus

    Et si je me décidais à parler d'une oeuvre pour laquelle j'ai envie depuis longtemps de faire une critique ? « Les Mille est une Nuits = « ar » أَلْف لَيْلَة وَلَيْلَة qui est une oeuvre parue au 10ème siècle.
    Elle est anonyme et composée de contes populaires d'origines arabe ainsi que persanes et indiennes (de l'Inde), mais son écriture est en arabe. Pas facile de parler de ce genre d'ouvrage !
    C'est une oeuvre que j'ai en trois tomes, très anciens.. Et pourquoi Mille et une Nuits ? La raison en est que le récit a été enrichi au fil des siècles.
    Je commence, logiquement, par le Tome 1, composé principalement de contes persans.

    Si on lit la « Préface », on remarque (entre autres), ceci : « Tout est mystère dans les Nuits, non seulement pour leur origine mais aussi pour leurs rapports avec la langue et la littérature arabes, dont il faut maintenant parler. (…) L'imagination du conteur va donc bien au-delà de l'usage reçu : c'est tout l'espace de la nuit qui est occupé ici par la parole, par l'amour.. (…). Il nous faut imaginer que Shéhérazade, la jeune femme jetée au lit d'un roi pervers et libertin, doit organiser sa nuit pour que l'aube survienne à un moment précis de l'histoire qu'elle est en train de raconter, elle doit suspendre son histoire à un moment tel que le roi souhaite, la nuit suivante, en entendre la suite… »

    Pour nous aussi cela devient rapidement addictif, dans la même position que celle du sultan Schahriar, désireux de connaître la suite, mais il faudra aussi patienter.

    Il serait utile de dire quelques mots sur ce sultan et on pourrait débuter par un conte (mais seulement quelques lignes) :
    « Il était une fois, un puissant sultan qui s'appelait Schahriar et qui régnait sur tout l'Orient. Il ne fallait surtout pas le contredire, sinon il pouvait entrer dans une colère noire
    Un jour, il apprit qu'il était invité par un autre sultan. le lendemain, il partit avec un millier d'hommes pour aller à son palais. Vers minuit, ils firent une pause au milieu du désert et dans sa tente, Schahriar entendit deux gardes dire que Dinah, sa femme, devait être contente qu'il soit parti. Sur ces paroles, le sultan, dans tous ses états, retourna seul à son palais pour en avoir le coeur net. Pourquoi sa femme serait-elle contente ? Quand il y arriva, il rentra par surprise dans sa chambre et découvrit Dinah, sa femme, en train de dormir avec un esclave. le sultan leur trancha la gorge et fit la même chose aux autres personnes présentes dans le palais cette nuit-là.
    Il décida alors d'instaurer une nouvelle loi : chaque jour, il se marierait avec une femme, et chaque matin, après la nuit de noces, cette femme serait tuée. Ainsi, on ne pourrait plus jamais le trahir. Depuis ce jour, tous les pères cachèrent ou défigurèrent leurs filles pour qu'elles ne soient pas choisies par Schahriar. «

    J'ai vraiment aimé cet ouvrage (ainsi que les autres). On dévore nous aussi les contes – on voyage également car on se trouve parfois à Bagdad, mais aussi en Égypte (au Caire), ainsi qu'en Inde ou alors à Damas. Tout cela grâce au "tapis volant" de représente cette oeuvre monumentale (plus de mille pages tout de même – largement de quoi occuper nos propres nuits … ) Et le petit plus (ou le petit moins) est qu'à chaque histoire, le personnage change. Il faut donc bien suivre mais cela ne représente pas que du désagrément – pour moi, cela fait travailler les méninges et on a l'effet de la surprise.

    A fait, deux autres tomes attendent, avec leurs contes si étonnants et diversifiés..

    Pour la conclusion de cet ouvrage, j'ai choisi ces lignes : « Pris entre les dispositions adoptées par le conteur ancien et l'attente légitime du lecteur moderne, toujours conduits par la vérité d'un texte strictement compris, nous avons souscrit à l'obligation de respecter le plaisir de lire. La fidélité sans concession ne nous a jamais détournés de rechercher avec patience la beauté du texte. »

    A suivre … : yatabie = يتبع

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Plein d'histoires dans une histoire , qui vous invite dans un voyage fantastique.

    Plein d'histoires dans une histoire , qui vous invite dans un voyage fantastique.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • super livre qui nous fait rever

    super livre qui nous fait rever

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Invitation au voyage et au fantastique.
    Voir plus

    Invitation au voyage et au fantastique.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il est génial. J'ai toujours voulu lire les contes des mille et une nuits.

    Il est génial. J'ai toujours voulu lire les contes des mille et une nuits.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La magie orientale, à lire et à relire, pour le plaisir de retrouver Shéhérazade, les fameux voyages de Sinbad, Aladdin, Ali Baba, les génies, les vizirs, les amours secrets, les jardins luxuriants et autres merveilles...

    La magie orientale, à lire et à relire, pour le plaisir de retrouver Shéhérazade, les fameux voyages de Sinbad, Aladdin, Ali Baba, les génies, les vizirs, les amours secrets, les jardins luxuriants et autres merveilles...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions