Recherche avis

M'abonner à cette discussion
  • Je m'appelle Michèle. Il y a un an, j'ai écrit mon premier roman. J'espère le faire publier par un éditeur "classique". A ce jour, j'ai essuyé quelques refus de "gros" éditeurs mais j'ai encore quelques espoirs (Harry Potter a été refusé 14 fois et j'en suis encore loin) . L'auto-édition ne me tente pas.

    Voici le projet de 4e de couverture que j'avais rédigé pour mon livre (car on m'en avait demandé un). Mes questions sont simples : cela vous donne-t-il envie de lire le livre ? Le sujet vous tente-t-il ou non ?

    Merci d'avance à celles et ceux qui auront la gentillesse de me répondre.


    "Pour un cavalier, rencontrer et monter le cheval idéal, recréer le mythe du Centaure en ne faisant plus qu’un avec lui, dans sa tête et son corps, constitue un rêve.

    Depuis son plus jeune âge, Eric n’a vécu que pour les chevaux. Lorsqu’à vingt ans, après déjà quelques vicissitudes et à la déception de sa famille, il devient cavalier professionnel, il nourrit de grands espoirs de performances en concours hippique.

    Les réalités du milieu équestre qui s’imposent à lui ne lui permettent toutefois de jouer qu’un second rôle en compétition jusqu’au jour où le hasard met sur sa route Jerzy, un étalon oldenbourg aussi doué qu’attachant.

    Avec ce cheval, Eric ne trouvera pas seulement la réussite, il va vivre une relation qui changera sa vie et lui donnera tout son sens."
    flag Signalez un abus
  • Bonjour, oui ça donne un peu envie mais c'est peut-être un peu long et on sait tout déjà ou presque… Désolée! Après je ne suis pas un bon exemple car je ne lis pas ou peu la de 4ème de couverture … j'achète les livres des auteurs et auteures que j'aime… Pour ceux et celles que je ne connais pas je lis le titre et je fonctionne beaucoup au feeling!

    Bonne continuation à vous et bravo!
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,

    Oui pourquoi pas, le thème et le résumé me semblent bien mais pour autant je ne sais pas si j'achèterai ce livre car je n'arrive pas à saisir dans quelle catégorie il rentre. Tout va dépendre du style en réalité sur ce coup (tourné comme une romance ? plutôt comme une aventure ?)

    Je ne sais pas ce que vous recherchez à travers votre question, en tout cas, ce n'est sûrement pas uniquement sur le thème et le résumé que l'éditeur s'est basé pour vous adresser un refus. Les manuscrits ne sont pas lus entièrement mais ils sont parcourus. Il faudrait donc voir comment le sujet est traité, le style d'écriture etc etc

    Bon courage, ne vous arrêtez pas à quelques refus, seul quelques "premiers romans" sont publiés par les grosses maisons d'édition
    flag Signalez un abus
  • kryan soler a dit :
    Bonjour, oui ça donne un peu envie mais c'est peut-être un peu long et on sait tout déjà ou presque… Désolée! Après je ne suis pas un bon exemple car je ne lis pas ou peu la de 4ème de couverture … j'achète les livres des auteurs et auteures que j'aime… Pour ceux et celles que je ne connais pas je lis le titre et je fonctionne beaucoup au feeling!

    Bonne continuation à vous et bravo!


    Merci de votre réponse.
    Sauf que vous vous trompez sur toute la ligne …
    Le manuscrit fait 158 pages en Times New Roman 12 et double interligne. Alors long … Pas vraiment.
    Quant à savoir tout … Précisément, vous ne savez rien de l'histoire qui est pleine de péripéties. J'ai pris soin de ne rien dévoiler dans la 4e de couverture.
    2 observations pour finir :
    - une fois qu'un auteur a publié plusieurs ouvrages, les éditeurs ne font plus de difficulté pour publier ses livres et il est fréquent que la qualité baisse au fil du temps. Je ne citerai qu'un exemple : Patricia Cornwell ;
    - vous ne laissez pas beaucoup de chance aux premiers romans alors que leurs auteurs souffrent déjà beaucoup pour percer.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Michèle.
    Le 4eme de couverture est très important. Presque autant que la couverture qui est la première chose que vois le lecteur potentiel.
    Or, selon le votre, on vois que c'est une histoire de cavalier et de son cheval. Sujet abordé des centaines de fois déjà.
    Il faut vous différencier d'une manière ou d'une autre en fonction de votre récit. Donner l'eau à la bouche du lecteur pour qu'il ai envie d'en savoir plus.
    Ce n'est pas forcément le cas dans votre résumé. Sinon pour des passionnés de chevaux.
    Vous écrivez que nous ne laissons pas beaucoup de chance aux premiers romans, c'est vrai, pour la simple raison que c'est une réalité.
    Les nouveaux auteurs et les premiers romans pullulent. La concurrence et le choix est rude. C'est ainsi.
    Et pour en venir aux éditeurs, si vous n'êtes pas déjà une personnalité médiatique, ne vous bercez pas d'illusions. Les grands se désintéresseront de vous !
    Avec de la chance, vous pourrez interpeller un petit éditeur, mais attention aux escrocs ! Ils pullulent eux aussi. Ils prennent vos livres, mais c'est tout. Ils ne s'occupent ni de la correction, ni de la distribution, encore moins de la pub. Ou alors à vos frais, qui peuvent monter très très vite.
    Je ne vais pas dire que je suis un vieux cheval, avec mes 30 œuvres parues, mais pour ma part, la très grande majorité ont été publié en autoédition. Et si je me suis fais un peu connaître dans ma région, c'est parce que je fais beaucoup de salons du livre. Pour moi, le meilleur moyens de se faire connaître. N'oubliez pas de présenter vos livres sur le maximum de plateforme du net. Il sera bon par la suite, également, d'avoir un site, un blog, une page présentant votre statut d'artiste écrivain.
    Cela dit, ne vous découragez pas, et ne renoncez pas si écrire est une passion pour vous.
    Mais soyons lucide, il y a très peu de chance que vous puissiez vivre un jour de votre plume. Passer à la télé. A la limite, obtenir quelques articles de presse dans des quotidiens régionaux. A condition, encore une fois, de faire des salons.
    En croisant les doigts pour vous et en vous souhaitant une bonne progression.
    Cordialement
    Claude
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,

    En tant que critique, je rédige de très nombreuses chroniques.
    J'avoue que je tiens rarement compte de la 4e de couv rédigée par les éditeurs car souvent elle ne restitue pas forcément l'atmosphère du livre présenté.
    En ce qui concerne votre résumé, je suis d'accord avec Claude: il est primordial de vous différencier, de donner aux lecteurs l'envie de lire votre roman plutôt qu'un autre. Il faut donc une accroche qui suscite la curiosité, l'intérêt.
    Je pense que votre 4e est bonne pour des lecteurs passionnés d'histoires de chevaux...mais il faut donner envie aux autres de lire votre histoire. Pour ma part, je changerais votre dernière phrase en question.
    Bon courage à vous.
    flag Signalez un abus

Ma réponse