Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Promouvoir mes romans: me faire connaitre

M'abonner à cette discussion
  • Merci pour votre réponse ! Oui, j'ai eu de la chance !

    J'ai eu aussi la chance d'avoir été aiguillée vers les maisons d'édition susceptibles de publier mon manuscrit. J'ai appris par la même occasion qu'il est très important de bien cibler les éditeurs en fonction de leur catalogue.

    Bon courage à vous.
  • Merci.
    Mais la "recette" du catalogue, qui pourtant relève du pur bon sens, ne fonctionne pas toujours.
    J'ai évoqué sur ce site le roman que j'ai écrit qui raconte l'histoire d'un cheval et d'un cavalier. Je l'ai adressé à un éditeur (que je ne citerai pas) qui a à la fois une collection "littérature générale" ET une collection "Cheval, chevaux".
    Et je me suis vu répondre que mon roman, en dépit de ses "qualités indéniables" ne rentrait pas dans leur ligne éditoriale !!!
    J'avoue n'avoir pas encore compris …
    Je me rends aussi compte que pas mal d'éditeurs PRESUMENT de ce qui plaira ou non aux lecteurs (et donc qui se vendra) mais sont complètement "à côté de la plaque". J'aimerais bien que quelques uns d'entre eux soient un jour francs sur leurs critères réels.
    Bonne continuation.
  • Bonjour,
    Vous avez probablement reçu une lettre type. Les éditeurs les envoient lorsqu'un texte ne leur convient pas. Comme ils ont l'amabilité de ne pas vouloir décourager les écrivains débutants ou persévérants, ils ne critiquent pas les qualités du texte (originalité, cohérence, style, orthographe, ponctuation ou autres) mais se contentent de cette formule passe-partout: "pas en phase avec la ligne éditoriale". Autrement dit: pas de votre faute, pas de la mienne, la faute à pas de chance... Il faut tenter de les comprendre. Ils recoivent littéralement des centaines de manuscrits. Ils n'ont ni le temps ni l'envie d'analyser forces et faiblesses de chaque texte. Un éditeur n'est pas un guru qui désire développer des disciples. C'est un businessman qui veut vendre et réaliser du profit (et il n'y a pas de mal à cela). Ceci dit, beaucoup passent à côté d'opportunités, car personne n'est parfait. Le manuscrit du premier Harry Potter a été refusé par quinze éditeurs avant d'en trouver un qui s'y intéresse. Bonne journée.
  • Bonjour et déjà bravo d'avoir écrit.
    Pour ma part c'est auto édité par Amazon.
    Je ne gagne rien ou presque mais c'était pas le but de gagner de l'argent.
    En plus je ne fais pas de pub.
    Le but était de mener à bien mes projets et ça c'est fait!
  • Bonjour à tous,

    J’ai écrit 4 romans de styles très différents.

    Le premier « L’ENVOL DU MOGAÏ » coup de cœur du prix Enedis, est une aventure/fiction sur le thème de la résilience.

    Le second « DES ROSES POUR MÉLANIE » premier prix Enedis, est un recueil de nouvelles humoristiques et sarcastiques sur un ton résolument cynique.

    Le troisième « MÉLITÉE » est ce qu’on appelle un feel-good. Il s’agit d’une romance traitée sur le thème de l’acceptation de soi.

    Le dernier « L’OMBRE DU MENEUR DE LOUPS » est destiné à la jeunesse mais pas seulement. Le personnage principal est un petit garçon qui recherche ses parents qui l’ont abandonné à la naissance. Un meurtrier qui se cache dans son village va compliquer son enquête et le mettre en danger.

    Je suis éditée chez ENCRE ROUGE, petite maison située près de Perpignan et distribuée par Hachette. On peut trouver mes livres partout.

    Récemment, j'ai fait appel aux services de plusieurs chroniqueuses pour obtenir un autre avis (de préférence impartial) sur la qualité de mes écrits. J'ai été très agréablement surprises par les retours et j'ai repris confiance en moi. Ceci étant dit, la communication n'étant pas le fort de mon éditeur, je rame pitoyablement pour me faire connaître. Les salons ne font plus recette et les libraires ne jouent pas toujours le jeu. Mon lectorat reste donc très confidentiel. Une petite idée pour l'améliorer ?

    Je lis beaucoup moins depuis quelques temps par manque de temps mais je n'en reste pas moins fidèle à mes auteurs favoris tels que Michel Bussi, Camilla Läckberg, Harlan Coben, Mary Higgins Clark et d'autres moins connus mais tout aussi talentueux.

    J'aime bien découvrir de nouveaux textes parmi lesquels parfois se cachent de véritables pépites. Dommage que les "grosses" maisons d'édition soient aussi frileuses quand il s'agit de lancer un auteur totalement inconnu. Sera-t-il rentable, là est la question ! Et je crains de faire partie de ces écrivains qui n'ont pas su toucher les comités de lecture auxquels j'ai proposé plusieurs manuscrits. Ma foi, tant pis pour eux !

    C'est avec grand plaisir que je vous livrerai mon ressenti sur des romans que vous souhaitez faire découvrir.

    Cordialement
  • Bonjour Krystine
    C'est bien que vous expliquiez qu'être édité n'est qu'une étape, certes importante, mais qu'ensuite le combat continue.
    J'avais répondu à Azivance49 mais peut-être à cause d'une erreur de manipulation de ma part, à moins qu'il ne s'agisse d'une censure du site, ma réponse n'apparaît pas.
    Je disais qu'il me semblait normal qu'un éditeur veuille faire des bénéfices. En revanche, je les sens très loin des vrais lecteurs, ceux qui achètent les livres sous forme classique ou numérique. J'en vois la preuve dans le fait que le sujet d'une grande majorité de livres que je vois sortir ne me tente pas du tout et dans celui que je suis déçue par plusieurs livres dont le sujet m'attirait. Il me semble que les éditeurs veulent souvent façonner l'opinion des lecteurs au lieu de leur donner ce qu'ils attendent.
    Pour la promotion de vos livres, peut-être du côté des blogueurs littéraires et dans la presse s'adressant à votre public ...
  • Merci Michele167 pour ces conseils. J'ai déjà essayé les blogueurs littéraires et la presse ne répond jamais à mes mails... Sans un parrain introduit dans le milieu c'est quasiment mission impossible. Mais cela ne m'empêche pas de continuer à écrire...
  • Bonjour,Krystine,

    juste pour avoir des précisions. Vos livres ont gagné un premier prix, la maison d'édition n'est-elle pas censée faire la promotion de ces ouvrages ?

    J'ai récemment écris un polar que j'ai auto-édité. Je ne l'ai pas forcément écrit pour gagner de l'argent mais pour partager une histoire que je crois original et j'avoue que cela me décourage de soupçonner que mon but soit aussi difficile à atteindre.

    Cordialement,

    Stéphane
  • Bonjour Stéphane,

    Oui, l'édition est un long parcours du combattant.

    Ma maison d'édition n'assure pas vraiment la promotion des auteurs. Dans l'esprit de son créateur c'est à l'écrivain de se battre pour son livre. Dans une certaine mesure, je suis d'accord. Mais il y a des limites. Mon rôle premier est d'écrire. Pas de vendre. Éternel débat avec l'éditeur qui n'en démord pas. Simplement parce qu'il n'a pas les moyens d'offrir à chaque auteur une campagne de pub digne de ce nom. Les réseaux sociaux c'est bien mais également limité. L'accès aux médias est archi-structuré. Pour s'infiltrer, il faut avoir des connaissances, un réseau solide et étendu. Je n'ai rien de tout ça.

    J'avoue que je suis déçue du peu de retour de mes romans alors que j'ai eu de superbes chroniques. Ceci dit, cela ne m'empêche pas de continuer à écrire. C'est compulsif, irrépressible et nécessaire. Une fois sur le papier, je laisse dormir un certain temps (voire un temps certain ^^) et j'y retourne un peu plus tard avec un œil neuf. Le problème c'est que j'ai toujours plusieurs manuscrits en cours et qu'en plus je suis perfectionniste. Certains ne quitteront jamais mes cartons. D'autres verront le jour, peut-être...

    Courage, Stéphane. Si tout ce que vous attendez de votre écriture c'est du plaisir, alors ne renoncez pas. L'édition, c'est un peu la cerise sur le gâteau. Qu'elle vienne ou pas, finalement, ce n'est pas le plus important.
  • Oui c'est un peu comme si le but n'était pas d'y parvenir, mais seulement d'essayer. Je vous rejoins complètement. Moi aussi j'ai d'autres idées à mettre sur le papier. En tout cas je vous remercie pour vos encouragements et vous souhaite le meilleur.

Ma réponse