PARUTION DE MON ROMAN : " AU MALHEUR DE L'IDENTITE".

M'abonner à cette discussion
  • Auteur , je suis très heureux de vous faire part de la parution de mon dernier roman intitulé "Au malheur de l'identité " dont vous trouverez ci-dessous le texte de présentation . Si vous êtes intéressés, je peux vous faire parvenir un SP.



    Dans ce roman articulé sur trois périodes : l’avant-guerre, l’Occupation, l’Épuration, j’ai voulu illustrer l’évolution d’un homme encore jeune au moment de l’éclatement de la seconde Guerre mondiale, Édouard Desprez .Il est, à la veille du conflit mondial, en recherche d’une consécration, d’une reconnaissance professionnelle .Cet homme se sait doué pour les lettres et décide d'intégrer le journalisme, plus précisémentLe Matin, classé à l’extrême-droite .D’origine bourgeoise, issu d’une famille catholique traditionaliste, Édouard Desprez se fait de la culture et de l’identité française une idée tranchée : pure, de race blanche, débarrassée des parasites que sont pour lui les Bolcheviques, les Républicains, les Francs-Maçons, les Juifs et autres éléments par nature étrangers au génie français. Il doute pourtant de son origine à cause de son physique, trop « israélite » aux dires de ses condisciples de lycée. Il est sous l'influence d'un de ses amis, Maurice Strootmans, un fasciste sans état d’âme qui veut l'entraîner avec lui vers la violence intégrale .Maurice Strootmans est membre du PPF, le parti de Jacques Doriot. Pour arriver à ses fins, Édouard Desprez participe aux activités du Comité France Allemagne avant guerre, se lie également avec des rédacteurs de Je Suis Partout .Il fréquente les membres de la Propaganda Staffel, parmi lesquels Gerhard Heller, officier chargé de la censure littéraire durant l’Occupation à Paris.



    Gilbert Nordmann, le Juge qui l’interroge durant différentes auditions faites dans le cadre de la mise en place des Chambres civiques, juridictions spéciales de la Libération pour juger les crimes et délits des personnes suspectées de Collaboration avec l’Occupant ou Vichy. C’est un magistrat animé par la passion de la Justice, débarrassée des perturbations circonstancielles qui pourraient altérer la sérénité de l’institution judiciaire .Gilbert Nordmann a été choqué par l’annexion de la Moselle, son département d'origine, par l’emploi de la force brutale et de l’arbitraire. C’est ce qui l’a poussé à devenir magistrat : le refus de la contrainte pure, du déni de justice.

    J’ai voulu décrire également le rôle joué par la presse d’extrême-droite avant et pendant la guerre, dans la propagation des idées, la place prise par certains écrivains et polémistes de cette époque : Lucien Rebatet, Céline, Robert Brasillach, Drieu La Rochelle, dans la vie littéraire et politique d’alors .Le roman commence par la première audition du prévenu Édouard Desprez. Il se poursuit par une série de retours en arrière décrivant la vie de cet homme durant l’avant-guerre et l’Occupation.







    Lien éditeur:

    https://www.bod.fr/librairie/au-malheur-de-lidentite-stephane-bret-9782322143139





    Présentation éditoriale du roman :

    Qu’est-ce qu’un Français ? Édouard Desprez, jeune journaliste avide de réussite et de reconnaissance , en proie à des interrogations sur ses origines, va tenter de répondre à cette question en se rangeant dans le camp des Collabos durant l’Occupation .Il sera encouragé dans cette attitude par Maurice Strootmans, fasciste et antisémite convaincu, membre du PPF de Jacques Doriot,et ne saura pas garder l’amour d’Hélène , jeune musicienne, élève au Conservatoire , qui ne partage pas les passions identitaires d’Edouard qui le conduiront à sa perte.



    Extraits : « Édouard Desprez put méditer sur les dernières observations du juge Nordmann. Qu’est-ce qu’être Français ? Il s’était posé la question longtemps. Cela prenait parfois trop de places dans sa vie, il le reconnaissait parfois, lorsque cette quête obsédante de l’identité allait jusqu’à mettre en danger son équilibre intérieur. Il s’était interdit l’exploration de certains horizons. Il ne s’était pas égaré hors des sentiers battus, qui lui offraient cette sécurité, cette quiétude à la source de sa conduite … »



    Stéphane Bret est l’auteur de six romans et d’un recueil de nouvelles .Il écrit régulièrement dans les sites littéraires tels que La Cause Littéraire,Babelio, Critiques libres, Lecteur.com, Onlalu.





    Bien cordialement .


    STEPHANE BRET
    Tel : 0675432347
    Page Facebook du roman :https://www.facebook.com/malheurdelidentite
    flag Signalez un abus

Réagir