Léa Colett - Bientôt un troisième roman édité à compte d'éditeur

M'abonner à cette discussion
  • Bonjour,

    Voici ma biographie

    Née dans l’Eure en 1958, je fus :
    • Attachée à la Vallée de l’Andelle, en Haute-Normandie
    • Attachée à la rédaction d’un journal local
    • Attachée commerciale dans l’imprimerie
    • Attachée à mon magasin de prêt à porter

    Quand on aime, qu’on est une multi-passionnée, finalement, on est toujours attachée à quelque chose ou à quelqu’un.
    Aujourd’hui, je suis enchaînée à ma plume, à mes pinceaux, à mes arbres généalogiques, à de nombreuses autres passions, dont le chant en duo.
    Je suis également une mère poule, très attachée à mes deux garçons, à mes trois petits-enfants, et liée à mon époux, à ma famille et à mes nombreux amis.


    Née dans les années 60, j’ai écrit à mon rythme la complainte de ma vie. De toute évidence, j’avais besoin de la raconter, pour pouvoir la dépasser.
    Grâce à cette thérapie, j’ai trouvé le ressort pour la tourner en mélodie.
    A l’école primaire, avec un premier prix d’écriture et de lecture, mon premier dictionnaire pour récompense, je découvre que la littérature siège au fond de mon cœur et dès l’âge de neuf ans, je commence à écrire mon journal intime.
    Mes récits prennent leur source dans des histoires de famille singulières, tenues longtemps sous le sceau du silence.

    Un jour révélés par sa grand-mère maternelle, des secrets éveillent l’intérêt d’Alysse, devenue mon personnage principal, en quelque sorte, mon double.

    Forte de ma capacité d’analyse et de mon goût pour l’étude des caractères, j’évoque à travers cette histoire, la maltraitance, la passion, l’infidélité, le détachement, le pardon, là où toujours transparaît l’amour, la principale clé du bonheur, selon moi.

    Mes récits, portés par des vagues d’humour en dépit de la gravité des sujets abordés, ressemblent à des témoignages car j’y imbrique fiction et réalité, ce qui peut dérouter mes lecteurs.
    A l’évidence, je renverse les règles, en représentant ce qui peut paraître le plus banal de la vie. Je bouscule ainsi l’opinion même de mes proches, en m’intéressant à ce qui peut sembler anodin, en faisant violence aux préjugés, avec une grande liberté de ton.

    A chacun son histoire… Toutes finissent par se répandre dans les harmoniques d'un ample concerto silencieux qui recouvre l’histoire d’un léger manteau de poudreuse.


    ---------------------------------

    Bibliographie

    J'ai d'abord écrit deux ouvrages qui s'intitulent "Bon grain, mal grain" et "Au-delà de l'hiver"

    Ils ont été édités à compte d'éditeur, par Assyelle.

    Aujourd'hui, ayant écrit "Hyaline", dont l'histoire s'intercale au milieu des deux premiers romans ci-dessus, j'ai eu l'idée de concevoir une collection de trois ouvrages, qui va je pense, sortir en fin d'année.


    Voici les résumés de mes trois ouvrages :

    CE QUI NOUS LIE ET NOUS SÉPARE

    Je viens de terminer ces trois livres, des autofictions, qui malgré les thèmes abordés donnent la pêche, font du bien et se lisent vite, car elles déclenchent de nombreuses émotions. Ces trois tomes sont présentés au format 16 X 24.

    1°) ALYSSE (290 pages)
    Sous-titre : Ce qui nous lie et nous sépare
    Résumé :
    Depuis l’âge de 9 ans, Alysse tient assidûment son journal.
    A 29 ans, son aïeule maternelle lui livre une boîte de Pandore datant de 1943. Aussitôt, bon grain, mal grain, comme elle dit, au fil du temps, elle se fait un devoir de reconstituer un puzzle laborieux.
    Elle comprend peu à peu pourquoi ses parents, qu’elle aime et continuera d’aimer contre vents et marées, lui font endurer un pénible calvaire.
    Elle fait la promesse à sa Mamie Margot de faire toute la lumière sur le secret dont celle-ci l’a investie avant de mourir. Cette action se révélera être, par contrecoup, le « détonateur » de son propre bonheur...

    2°) HYALINE (222 pages)
    Sous-titre : Une larme de pardon
    Résumé :
    Selon Blaise Pascal, notre dignité consiste en la pensée.
    Jean Fraydès, un père dur, colérique, un mari infidèle, qui dans son marécage, ne rompt jamais, ne plie pas, hors des normaux-pensants, va devenir un roseau bien-pensant, et aller plus loin, pour trouver la véritable paix de l'esprit.
    De cet être à la fois fort et fragile, Alysse le sent, peut naître la plus belle des étoiles : La Vérité. Il sait qu'il va mourir bientôt et il pourrait agir au mieux, en la faisant éclater.
    Ce n'est pas elle, qui le tuera. C'est elle qui le rendra beau ! Une larme en sera témoin.

    "Elle sera majestueuse et aussi transparente que l'eau... elle sera hyaline, et mes yeux pourront s'y mirer."

    3°) MARTIN (222 pages)
    Résumé :
    Sous-titre : Par-delà l'hiver
    Le cyclone Yohanna, sévissant à Madagascar, a-t-il définitivement enterré la clé d'une ténébreuse affaire de viol entre un officier allemand et une Française nommée Margaret Houzart, en 1943 ?
    L'alchimie de l'amour entre Alysse et Martin, par-delà les frontières du possible, parviendra-t-elle à renforcer des liens amicaux et familiaux, au point de permettre l'aboutissement d'un projet novateur et généreux ?


    J'espère que vous aimerez.

    A très bientôt, sur ce forum, que j'aime bien, et qui me permet de faire travailler un peu ma mémoire, entre deux écrits, le temps d'une pause.

    Bien cordialement

    Léa Colett
    flag Signalez un abus
  • C'est très courageux, je vous souhaite beaucoup de succès.
    flag Signalez un abus
  • Bonsoir Michèle,

    Votre clin d'œil me fait particulièrement plaisir. Merci.


    Bonne soirée
    Léa
    flag Signalez un abus

Réagir