La servante écarlate de Margaret Atwood

M'abonner à cette discussion
  • Dystopie: vision cauchemardesque d'une société future. La république de Gilead, fondée brutalement par des fanatiques religieux, crée des castes extrêmement rigoureuses. Tortures et châtiments en cas de déviance !
    Suite aux excès de liberté des sociétés antérieures (on pense à la nôtre évidemment!), la procréation est devenue une priorité. Les femmes deviennent donc esclaves sexuelles, sans autre but dans la vie: elles perdent tout ce qui faisait leur existence, jusqu'à leur nom, et vivent recluses dans une chambre monacale, privées de toute liberté.
    On sent à travers le récit de la servante une perte de repères, un mélange de présent et de passé, de nombreux retours à sa vie antérieure, un besoin de sortir à tout prix de ce système qui l'enferme...
    Dans sa postface, Margaret Atwood revient sur l'évolution de son récit depuis 30 ans. Son succès ne s'est jamais démenti. Elle termine sur ces mots:
    "Quand on me demande si l'histoire de La Servante écarlate est sur le point de "devenir vraie", je me dis qu'il y a deux avenirs dans le livre, et que si le premier "devient vrai", le second le pourrait aussi."
    flag Signalez un abus
  • magnifique livre redécouvert grâce à la série

    du coup je pense me replonger aussi dans les livres de Margarett
    flag Signalez un abus
  • J'ai adoré le roman, pas vu la série, et je ne verrais probablement pas, trop peur d'être déçue.
    flag Signalez un abus

Réagir