Miette, Pierre Bergounioux

M'abonner à cette discussion
  • Pour lancer les échanges, voici un petit livre bien dense, dont il faut apprivoiser la langue : Miette, de Pierre Bergounioux. Mais l'effort paie : le style de l'auteur nous parle de rigueur, de temps anciens, de ruralité. les paysages de la Creuse se révèlent, l'isolement des villages, aussi. Et la fébrilité de certains des protagonistes, aux prises avec le monde, celui qui ne change pas et celui qui se transforme. 166 pages qui vous font sortir du quotidien !

    Un court extrait :
    "Savoir n'est pas nécessaire. D'abord, ça suppose qu'on prenne du recul, qu'on arrête un peu et le temps manque. Il y a trop à faire pour qu'on s'offre le luxe de s'interrompre un seul instant. Les choses sont là, obstinées dans leur nature de choses, corsetées de leurs attributs, rétives, dures, inexorables. Elles ne livrent leur utilité qu'à regret. Elles réclament toute la substance des vies qu'elles soutiennent. Encore le temps dont celles-ci sont faites ne suffit-il pas toujours. Il faut y verser quelque fureur. C'est à ce prix qu'on demeure".

    flag Signalez un abus

Réagir