Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Nouveaux arrivants ou habitués de lecteurs.com, dites-nous qui vous êtes !

M'abonner à cette discussion
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis sur ce site depuis quelque temps déjà mais j'avoue humblement que je n'y suis pas très actif. Le fait d'avoir à se présenter, à découvrir certains autres membres est une très bonne idée pour se comprendre mutuellement. Ce n'est pas un exercice facile que de parler de soi, de ses passions et de ses goûts sans tomber dans les bis répétita. Mais tant pis je me lance.
    D'abord le sujet qui nous rassemble ici, le livre, la lecture, c'est la passion, ma PASSION, j'ai toujours lu, plus ou moins il faut bien le dire la vie faisant, depuis autant que je me souvienne et cela fait déjà un temps certain, houlà! Les livres, mais pas seulement, les magazines, les brochures, tout ce qui lit sont mes compagnons infatigables, mes confidents parfois, ma chaleur, ma douceur. J'aime leurs beauté, odeurs, graphismes, papiers plus ou moins épais et formes, grands, gros, épais, minces, une sensation charnelle et intime, je caresse leurs pages, couvertures ou jaquettes.
    J'ai commencé à lire des policiers classiques ( Agatha Christie, John Dickson Carr....) quelques classiques, et au fil du temps les champs se sont élargis, drames, romances, biopic, histoire, astronomie. Mais surtout dans le domaine Anglo-saxon ( Royaume-Uni ), sans pour autant négliger les auteurs français et autres Norvège, Suisse;
    En-dehors de cela, j'aime aussi l'astronomie, la photographie, le bricolage. Et quand le temps me le permet, j'aime écrire.
    J'espère ne pas avoir été trop long à lire sinon pardon et à bientôt peut-être.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à toutes et à tous,
    J'ai eu la chance d'être admise en classes préparatoires littéraires au lycée La Bruyère de Versailles puis de poursuivre mes études à la Sorbonne. C'était tellement magique pour moi que j'ai cru à une blague du destin qui me faisait trop d'honneurs, alors j'ai craché dans la soupe.
    J'ai fini par exercer une activité passionnante, celle d'éducatrice auprès des juges des enfants (adolescent(e)s en grande difficulté ). Parallèlement j'ai entrepris une psychanalyse qui a duré quinze ans. Mon monde intérieur s'est apaisé jusqu'à la sérénité.
    Retraitée à l'âge de 55 ans (j'en ai 66) j'ai écrit deux romans et j'ai appris à connaître les pièges de l'édition. Apprendre c'est très important. Cela ne m'a pas découragée, j'ai tenté, d'en écrire un troisième en me lançant dans le domaine de la science fiction/anticipation (à visée philosophique, bien évidemment). Je n'ai pour le moment soumis mon tapuscrit qu'à un éditeur. J'attends sa réponse, mais nous sommes en période exceptionnelle de propagation d'un virus extrêmement dangereux.
    Je crois en moi, je crois en la qualité de mon écrit. Je me hâte avec lenteur. Ma vie est merveilleuse quel que soit l'accueil réservé à mon roman. Le plus important c'est l'équilibre ici et maintenant. Merci pour votre attention.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Martine,

    Votre philosophie fait plaisir à lire. Vos deux premiers romans ont-ils été publiés ?
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,
    je suis auteur de cinq romans d'aventure et quête initiatique, contemporains ou historiques. Né en 1964, j'exerce le métier de paysan boulanger. C'est en marchant dans les grands espaces ventés du haut Languedoc que des histoires sont nées, nourries de la richesse de l’expérience communautaire. Mes livres sont édités mais non diffusés. Je cherche donc à en faire la promotion. Voici un résumé pour chacun d'eux.
    Aux éditions 5 sens:
    La révolution du klezmer
    Elijah est un klezmer, c’est-à-dire un musicien ashkénaze. Il vit en Transylvanie Roumaine, il a vingt-cinq ans en cette année mille neuf cent vingt-cinq. C’est lors d’une de ses prestations qu’il commence une révolution en trois étapes, qui opéreront sa transformation. Il prend d’abord conscience du milieu juif auquel il appartient, du racisme et du nationalisme qui enveniment son pays. Puis il se rebelle, revendiquant le droit d’exister, libre de tous préjugés. Alors qu’il se retrouve sans violon, Elijah subit le plus radical des changements : il devient son propre instrument, un klezmer qui fait de la musique avec le chant. Mais la révolution est aussi un cercle, Elijah doit revenir dans le village où tout a commencé.
    Le chant du tambour
    Alors que sévit la Grande Guerre en Europe, un jeune Algonquin de treize ans doit entreprendre sa quête de vision. Cependant son père, homme-médecine, a d’autres projets. Il l’envoie en mission pour interpeller ceux qui menacent son peuple et pour que s’accomplissent les prophéties. Il doit pour cela faire un tambour, c’est en le battant qu’il trouvera sa destination. Commence alors un voyage initiatique et périlleux dans les couleurs des quatre points cardinaux, le jaune, le rouge, le noir et le blanc, avec comme guide le chant du tambour.
    Le choix de Firuze
    Au Moyen Âge, entre la Mésopotamie et l’Iran, deux jeunes gens se rencontrent au sein d’une caravane, alors perturbés par un méditant soufi obstruant le passage. Pour se marier, ils omettent de dévoiler leur appartenance à chacun des deux courants qui divisent l’Islam ; mais le secret est découvert. Afin de ne pas répudier Firuze, comme l’exigent les oncles de son épouse, Alim est contraint de fuir avec elle. La dignité de femme libre exige des sacrifices. Commence un chassé-croisé teinté d’attente et de malheur.

    Aux éditions la lampe de chevet
    La voie de l'errance
    Un jeune Mongol du désert de Gobi, Naranbaatar, neuf ans, doit quitter sa yourte pour aller à l’école en ville. Avec deux camarades, ils décident de fuir l'institution scolaire chinoise pour retrouver leurs familles. Un projet ambitieux qu’un chaman viendra bouleverser. Ainsi commence l’errance, beaucoup plus longue que les fugueurs l'auraient imaginée. D’épreuves en découvertes, elle leur permet de trouver leur voie annoncée par un chant.

    Aux éditions le lys bleu
    Un pays, une communauté
    Laurent, le douzième d’une famille pauvre de marins bretons, rebelle à son éducation et extrêmement inhibé, aspire à vivre en communauté. Dans ce pays, il traverse les saisons de l’introspection, du dévouement, de la créativité, des actions et des découvertes, durant lesquelles il sort de sa réserve. Il se heurte toutefois à la dureté des relations mais aussi à leur riche originalité. Alors qu’il se découvre être un artiste fécond, il se lie à une personne dont il ne parvient plus à s’échapper.

    Merci
    flag Signalez un abus
  • Bonjour, J'adore lire et j'aime m'évader dans la peau des personnages. Je suis plus interessée par des livres proches de la nature (terre et mer) et j'accroche particulièrement quand il y a un roman avec des animaux inclus dans l'histoire.
    Tous les livres proche de la terre sont passionnants. J'aime aussi les livres qui détendent et surtout qui ne sont pas pessimistes. Je pense avoir eu une crise et lu à peu près tous les livres de Françoise BOURDIN. Les auteurs qui m'intéressent sont Nicolas Vanier, Pierre RABHI, Georges Coulonges etc...
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à tous,

    Je viens de vous rejoindre, et je découvre un super site !

    Je suis une jeune professeur de lettres, passionnée par la lecture et le théâtre. Je suis d'ailleurs aussi chargée de mission pour le théâtre de ma ville, afin de promouvoir les pièces présentées auprès du public scolaire.
    J'ai toujours beaucoup lu, et, affectionnant particulièrement l'échange littéraire avec des proches, des élèves ou des inconnus, j'ai décidé d'ouvrir mon blog il y a un peu plus d'un an. Le voici pour les intéressé.e.s : https://hipelos.home.blog

    A très vite,
    flag Signalez un abus
  • Depuis "La sœur de Gribouille" ma première lecture à l'âge de 6 ans jusqu'à aujourd'hui (46 ans plus tard), j'ai lu avec avidité.
    Chaque jour, la pause que je m'octroie pour parcourir quelques pages d'un livre m'est bénéfique. C'est ma parenthèse, mon plaisir.
    Ma pile de livres à lire me rassure. Lorsqu'elle vient à s'amenuiser (voire disparaitre) comme ce fut le cas très récemment, je me précipite chez mon libraire en espérant de nouvelles jolies découvertes.
    Toutefois, j'aime relire mes coups de cœur : écrivains classiques (Brontë, Zola, Hugo, Pagnol...) comme écrivains d'aujourd'hui (de Kermel, Ledig, Orsenna...).
    J'incite mes élèves à lire en proposant un temps de lecture chaque jour. Cette année, j'ai instauré un "bookdating" au cours duquel chacun présente un livre qu'il a aimé. C'est un très joli moment de partage littéraire.

    Je vous souhaite de jolies lectures et de grands plaisirs littéraires.
    flag Signalez un abus
  • Je suis agrégé en éducation physique et sportive . Toujours en mouvement et mon havre de paix c’est le livre. Dans ce domaine je suis assez éclectique : roman , biographie, philosophie...pourvu que cela résonne à mon aspiration du moment. Un jour où je ne lis pas est une mauvaise journée ! Le livre me ressource.
    Et puis le livre objectif me fascine , la tablette très peu pour moi ...j’aime sentir le poids du livre , les pages au bout de mes doigts, et rien de plus jubilatoire quand je corne la page , que je le manipule sans ménagement alors que paradoxalement, jeter un livre ou même le prêter est un crève cœur...
    Alors merci à Pagnol et ses œuvres que j’achetais dans cette petite boutique de bord de mer pendant les vacances d’été . Je le dévorais ensuite dans notre caravane familiale . Ce fut le début d’une passion dévorante avec les livres .
    flag Signalez un abus
  • Bonjour. Abonnée depuis longtemps mais sans participation réelle j'ai franchi le pas afin de partager mes critiques. Je pense pouvoir me qualifier de "grande lectrice", je lis une cinquantaine de livres par an. Comme beaucoup d'entre vous ici la lecture est une grande histoire d'amour et ce depuis de très nombreuses années. J'ai par deux fois intégré des jurys et ce fût un vrai bonheur. La discussion autour des livres, de la lecture, défendre mon point de vue sont des plaisir complémentaires à la lecture. Je me suis mise à la liseuse occasionnellement pour les déplacements et voyages mais je reste fidèle au livre papier qui apporte un grand plaisir. Je fais partie d'un cercle de lectrices et nous nous réunissons une fois par mois. Présentations de livres, débats, échanges un bon moment de convivialité qui permet de s'ouvrir à divers horizons.
    flag Signalez un abus
  • bonjour, lire c est ma passion. J ai eu la chance d avoir des parents grands lecteurs et le mari de ma marraine c etait Antoine Blondin , ce romanncier m a donné l envie de connaitre aussi des classiques; Depuis, j ai ete bénévole de longues annees a la bibliothéque de ma commune, temps magique d echange avec nos lecteurs. Et les classes de les écoles c etait genial
    je fais parti aussi de l association " lire et faire lire " d alexandre jardin, je vais dans une ec ole maternelle pour lire des histoires aux enfantd. Enfin avec quelques amis on a crée un club de lecture: partage et echange de livres. Lors du confinement, on s est prété des livres , ainsi on n a pas perdu le lien etre les membres; j ai fait parti il y a quelques annees du jury du prix orange, temps formidable avec le president du jury eric Orsenna, si vous venez en bretagne, a quimper une belle librairie, celle de mr Blanc , la librairie Ravy
    flag Signalez un abus

Ma réponse