Impasse Verlaine roman de Dalie Farah (Grasset) paru le 3 avril 2019

M'abonner à cette discussion
  • Bonjour à tous,
    Voici un roman qui a du style! Un hymne à la vie, malgré tout que l'on ne lâche pas. Je le conseille vraiment pour les filles, les mères, pour tous.
    Voici mes impressions... sans déflorer l'histoire bien sûr.

    "Une impasse à fuir, des fillettes en colère, une mère-grand aux griffes de loup, un père qui devient un âne, une mère acrobate en vélo, un plat en pyrex volant, de la chair, des bleus, une institutrice au gilet inamovible qui trouve des vertus à la viande, du sang, la chaleur du sol, la puanteur des chaussures, le repos dans un placard, un peigne au dents trop serrés, un rasoir pour jeune épouse, de la sueur, de la fleur d’oranger, des mon chéri qu’on ne dit pas, qu’on croque et crache, l’art de l’esquive, une infirmière blonde à épouser d’urgence, le mal au ventre, le hammam, une jupe hachée menue, et, planant sur le tout, le rire de Raskolnikov ….
    Je lis sans désarmer ce livre qu’on ne lâche pas. Pas d’analyse mais des faits bruts, souvent brutaux. Je lis, au milieu des odeurs, des goûts, des cris, de la chair, les phrases sèches qui coupent court aux coups dans le ventre et le cœur. Pas le temps. Pas le propos surtout. Il est ici question d’élan vital, d’un torrent de vie qui emporte les maux, la pitié dangereuse, les larmes vaines. La vie est ainsi : une enfant, même avec des ailes de poule, ne pourra jamais s’envoler. Sa fille, plaquée au sol, peut se sauver de tout par la littérature. Elle en a fait sa nourriture et y a appris qu’avec des draps noués on s’échappe des plus hautes tours. Une fois devenue grande, elle nous offre de la vraie littérature, de celle qui fait voyager, qui fait mal, qui fait rire, qui change définitivement ceux qui tournent fiévreusement les pages de son livre".
    flag Signalez un abus
  • Bonjour , je l'ai noté dans ma liste , votre présentation m'a rendue curieuse . Merci . Belle soirée
    flag Signalez un abus
  • Michèle Clamens a dit :
    Bonjour à tous,
    Voici un roman qui a du style! Un hymne à la vie, malgré tout que l'on ne lâche pas. Je le conseille vraiment pour les filles, les mères, pour tous.
    Voici mes impressions... sans déflorer l'histoire bien sûr.

    "Une impasse à fuir, des fillettes en colère, une mère-grand aux griffes de loup, un père qui devient un âne, une mère acrobate en vélo, un plat en pyrex volant, de la chair, des bleus, une institutrice au gilet inamovible qui trouve des vertus à la viande, du sang, la chaleur du sol, la puanteur des chaussures, le repos dans un placard, un peigne au dents trop serrés, un rasoir pour jeune épouse, de la sueur, de la fleur d’oranger, des mon chéri qu’on ne dit pas, qu’on croque et crache, l’art de l’esquive, une infirmière blonde à épouser d’urgence, le mal au ventre, le hammam, une jupe hachée menue, et, planant sur le tout, le rire de Raskolnikov ….
    Je lis sans désarmer ce livre qu’on ne lâche pas. Pas d’analyse mais des faits bruts, souvent brutaux. Je lis, au milieu des odeurs, des goûts, des cris, de la chair, les phrases sèches qui coupent court aux coups dans le ventre et le cœur. Pas le temps. Pas le propos surtout. Il est ici question d’élan vital, d’un torrent de vie qui emporte les maux, la pitié dangereuse, les larmes vaines. La vie est ainsi : une enfant, même avec des ailes de poule, ne pourra jamais s’envoler. Sa fille, plaquée au sol, peut se sauver de tout par la littérature. Elle en a fait sa nourriture et y a appris qu’avec des draps noués on s’échappe des plus hautes tours. Une fois devenue grande, elle nous offre de la vraie littérature, de celle qui fait voyager, qui fait mal, qui fait rire, qui change définitivement ceux qui tournent fiévreusement les pages de son livre".
    flag Signalez un abus
  • Merci beaucoup vous avez magnifiquement retranscrit toutes les émotions que j'ai ressenti à la lecture d ' "Impasse Verlaine" . Moi aussi je le recommande à tous.
    flag Signalez un abus

Réagir