Film : Chanson douce

M'abonner à cette discussion
  • Bonsoir !
    .
    Hier soir, je suis allée accompagnée d'une amie voir l'adaptation du livre de Leila Slimani : "Chanson douce" qui avait obtenu pour son roman le prix Goncourt en 2016.
    .
    Avant de vous donner mes impressions, je tiens à remercier les lecteurs.com pour cette invitation gagnée lors d'un concours !
    .
    J'ai lu "Chanson douce" à sa sortie, avant qu'il n'obtienne le prix Goncourt et avant même qu'il ne soit sélectionné. J'étais après lecture très partagée. J'ai lu ce livre d'une traite et cette histoire aussi glaçante et dérangeante soit-elle me fascinait. Pour autant, je trouvais que le texte manquait de nuances et de relief...
    .
    Lorsque j'ai appris que "Chanson douce" serait porté à l'écran, j'étais très enthousiaste, convaincue que j'y trouverais ce qu'il m'avait manqué à sa lecture. J'attendais beaucoup de cette adaptation portée par un casting 5 étoiles !
    .
    ⭐⭐⭐⭐☆•J'ai adoré !
    .
    Adaptation très réussie ! Karine Viard est éblouissante ! Renversante ! Leila Bekhti, extraordinaire !
    La chronologie de l'histoire a été modifiée et j'ai trouvé ce choix très judicieux. Elle permet à l'histoire de s'installer avant que la tension monte crescendo, de même que le malaise jusqu'à ce final insoutenable.
    Les jeux de regard, les postures, les silences ou encore la musique, apportent à cette histoire les nuances, le relief et la densité qu'il manquait au texte.
    .
    J'ai toujours aimé voir les adaptations des livres que j'ai lus. Pour autant, ma préférence va toujours au livre et je suis bien souvent déçue par leurs adaptations.
    "Chanson douce" est l'exception qui confirme la règle !
    .
    A voir ! Mais âmes sensibles... S'abstenir !
    .
    Vous avez lu livre et vu le film ? Qu'en avez-vous pensez ?
    flag Signalez un abus
  • Lorsque j’ai lu le livre, il y a de ce la quelques mois, j’avais beaucoup aimé cet univers glauque. La première phrase du livre met dans l’ambiance direct. « Le bébé est mort. » en quatre mots, une multitude de questions arrivent. Un peu plus loin l’auteur continue. « La petite, elle, était encore vivante quand les secours sont arrivés. » et encore quelques lignes plus loin. « L’autre aussi, il a fallu la sauver. Avec autant de professionnalisme, avec objectivité. Elle n’a pas su mourir ». Là, on sait que l’on tient un truc entre les mains d’assez explosif et qui va vous faire passer vos plus belles soirées et vont pourrir vos journées jusqu’au moment de rentrer à la maison.
    Le livre, entre narration et flash-back, vous entraine dans l’histoire de Louise (la nounou), Myriam (la mère), Paul (le père), Mila et Adam (les enfants).
    Dans le film, la réalisatrice a choisi une narration chronologique, ce qui donne aux personnages un aspect qu’il manquait dans le livre. L’histoire nous entraine dans une descente aux enfers.
    Le jeu des acteurs est impecable, Karine Viard est bluffante dans le rôle de Louise.
    J’avais adoré le livre, j’ai d’autant plus apprécié l’adaptation cinématographique. C’est un film a aller voir.
    Merci Lecteurs.com pour les invitations et m'avoir permis de voir ce film qui me donnait vraiment envie.
    flag Signalez un abus

Réagir