Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Kryan a dit :
    Si Venise m'était contée... spaghettis à la carbonara et un groupe de touristes très dissipé... si Nouméa m'était contée salade de papayes et une fleur d'hibiscus dans tes cheveux.

    Bien joué. Très bon choix.
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Merci . Tu racontes si bien Venise et Grenoble , on a envie d’aller s’y promener. Belle journée . Prends soin de toi

    Viens te promener chez moi et avertis moi avant.
  • Cymone a dit :
    Bien joué. Très bon choix.


    merci ma chère amie!
  • Cymone a dit :
    Merci à toi Kryan et merci à tous ceux qui participent à l'atelier d'écriture et le font vivre avec d'autres accroches. C'est super et ça fait tellement du bien d'écrire. Ca libère.


    En réponse à la proposition de Cymone ayant pour sujet les horoscopes

    Mon téléfon horoscopique

    - 9 heures, Telefon ! Les nouvelles ?
    Fin officielle du confinement, qu’il me dit. (Alors sans confinement nous n’aurons plus d’excuses à paresser).
    - Pour aujourd’hui que m’annonces-tu?
    14heures, rendez-vous Laurence devant cinéma si mauvais temps.
    (Mais, le soleil brille ! Donc pas de salle obscure alors quoi faire? On a oublié plein de ces choses futiles qu’on pratiquait joyeusement avant). D’abord la météo :
    - Telefon! Météo !
    Beau temps, brise légère de Nord-ouest, soirée fraîche.
    Et si nous faisions une balade à bicyclette ? Telefon qu’en dis-tu?
    - Prévoir une augmentation du trafic routier.
    Bref, pas de bicyclette.
    J’ai une idée ! Telefon: appelle Laurence.
    Allô Laurence, nous avions parlé de recettes de clafoutis or, ma voisine m’a donné plein de cerises et je te propose un concours de clafoutis suivi de dégustation et comparaison des résultats. Si tu es d’accord je t’attends.
    (Dans le fond rien n’a changé)
  • Kryan a dit :
    Ce jour-là, je me posais décidément trop de questions. Je ne savais même plus où j'en étais. Ce que je voulais. J'étais mal. J'avais trop d'interrogations. Je ne savais pas quoi choisir. Que faire. Donc, j'ai décidé d'arrêter de me prendre la tête comme on le dit si bien. De prendre du temps pour moi. De prendre soin de moi. D'aller de l'avant. De prendre le taureau par les cornes. Et surtout de profiter de la vie.


    Bravo Kryan,
    C’est courageux et difficile en même temps de devoir combattre ces questions qui nous taraudent sans relâche et nous ralentissent perfidement.
    Amicalement
  • Saint-Fort a dit :
    En réponse à la proposition de Cymone ayant pour sujet les horoscopes

    Mon téléfon horoscopique

    - 9 heures, Telefon ! Les nouvelles ?
    Fin officielle du confinement, qu’il me dit. (Alors sans confinement nous n’aurons plus d’excuses à paresser).
    - Pour aujourd’hui que m’annonces-tu?
    14heures, rendez-vous Laurence devant cinéma s


    i mauvais temps.
    (Mais, le soleil brille ! Donc pas de salle obscure alors quoi faire? On a oublié plein de ces choses futiles qu’on pratiquait joyeusement avant). D’abord la météo :
    - Telefon! Météo !
    Beau temps, brise légère de Nord-ouest, soirée fraîche.
    Et si nous faisions une balade à bicyclette ? Telefon qu’en dis-tu?
    - Prévoir une augmentation du trafic routier.
    Bref, pas de bicyclette.
    J’ai une idée ! Telefon: appelle Laurence.
    Allô Laurence, nous avions parlé de recettes de clafoutis or, ma voisine m’a donné plein de cerises et je te propose un concours de clafoutis suivi de dégustation et comparaison des résultats. Si tu es d’accord je t’attends.
    (Dans le fond rien n’a changé)


    Merci beaucoup pour ce texte
  • Saint-Fort a dit :
    Bravo Kryan,
    C’est courageux et difficile en même temps de devoir combattre ces questions qui nous taraudent sans relâche et nous ralentissent perfidement.
    Amicalement


    Merci beaucoup. Et merci pour ta bienveillance. Ainsi que celle des autres participants et participantes à ce petit atelier d'écriture. Prends soin de toi aussi.
  • Cymone a dit :
    ACCROCHE : Commencez votre texte avec « Si Venise m’était contée » et à la fin, quand vous écrivez la chute de votre histoire, reprenez les mêmes mots en remplaçant « Venise » par une autre ville ; (votre ville ou une ville que vous aimez particulièrement.)


    Si Venise m’était contée je la transposerais dans ce lieu miraculeux de douceur et de paix qu’est La Ferté Bernard.
    Cependant il existe deux Venise : celle des troupeaux de touristes et celle des Vénitiens. J’en connais peu, ils m’ont ouvert quelques portes de la Cité des Doges, fiers de leur appartenance mais désabusés. Ils vivent à côté des touristes, se mêlent au flot des visiteurs par nécessité sans se faire remarquer, les portes de leurs immeubles sont des plus rébarbatives et bien gardées : ils ont raison !
    Alors pourquoi ne pas s’imaginer arrivant dans une Venise sortant à peine des eaux de la lagune, harmonieuse et douce sous le soleil du printemps, retentissant des cris joyeux des hirondelles et ne se réveillant qu’au son des cloches de l’Angelus de midi.
    C’est, l’espace d’un instant ce que j’ai vécu en m’arrêtant par hasard dans cette petite ville de France : La Ferté Bernard.
    Si la Ferté Bernard nous était contée …
  • Saint-Fort a dit :
    Si Venise m’était contée je la transposerais dans ce lieu miraculeux de douceur et de paix qu’est La Ferté Bernard.
    Cependant il existe deux Venise : celle des troupeaux de touristes et celle des Vénitiens. J’en connais peu, ils m’ont ouvert quelques portes de la Cité des Doges, fiers de leur appartenance mais désabusés. Ils vivent à côté des touristes, se mêlent au flot des visiteurs par nécessité sans se faire remarquer, les portes de leurs immeubles sont des plus rébarbatives et bien gardées : ils ont raison !
    Alors pourquoi ne pas s’imaginer arrivant dans une Venise sortant à peine des eaux de la lagune, harmonieuse et douce sous le soleil du printemps, retentissant des cris joyeux des hirondelles et ne se réveillant qu’au son des cloches de l’Angelus de midi.
    C’est, l’espace d’un instant ce que j’ai vécu en m’arrêtant par hasard dans cette petite ville de France : La Ferté Bernard.
    Si la Ferté Bernard nous était contée …

    Comme cette ville est belle avec sa cathédrale, ses vieilles ruelles, son château...Merci Saint-Fort
  • Cymone a dit :
    Comme cette ville est belle avec sa cathédrale, ses vieilles ruelles, son château...Merci Saint-Fort


    Oui il émane de ses murs et de ses canaux une paix tranquille et bienveillante

Ma réponse