Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Excellent
    flag Signalez un abus
  • RÉPONSE A KRYAN , deux films , une histoire
    Ce que veulent les hommes, la soupe au chou
    flag Signalez un abus
  • Miam ! Mdr
    flag Signalez un abus
  • ce que veulent les femmes les fraises sauvages !
    flag Signalez un abus
  • Le 28/08/2020: Notre belle histoire d'amour n'est pas terminée! Qui veut la continuer?
    BERNARD DOMINIQUE :
    ACCROCHE : UNE PROMENADE A LA CAMPAGNE
    Le couple avançait sur le chemin caillouteux , le soleil venait de se lever , ses doux rayons illuminaient d'une douce clarté les champs déjà jaunes de sécheresse. Les moissonneuses batteuses battaient leur plein , rasant , décortiquant , raclant dans un tintamarre infernal le foin qui bientôt prendrait la forme de gros ballots ... Mais les amoureux s'en moquaient , leurs sourires rêveurs , leur regard se satisfaisaient de peu , d'un même élan , ils s'exclamaient devant les farandoles de papillons agacés par la poussière et le bruit , heureux de deviner au loin le chant du coq ...ils projetaient déjà un avenir joyeux au milieu d'une herbe tendre et fraîche , une jolie maison pleine d'enfants... Voilà quarante ans qu'ils s'attendaient, alors aujourd'hui , dans la campagne ensoleillée , seuls leur même pas comptait.

    Suite écrite par CYMONE:
    Dimanche matin :
    - Julie, si à l’époque nos parents avaient conclu une alliance dès notre naissance, et si rapidement le sort en avait voulu autrement, aujourd’hui nous sommes libres. Veux-tu m’épouser ma belle ?
    - A quarante ans, il serait temps Lucien, de demander à mes parents, ma main !
    Tout en se prenant par la main, nos deux amoureux décident sur le champ de rendre visite aux parents de Julie. Arrivés devant la ferme, ils hésitent un instant, puis tournent les talons et disent « puisque c’est ainsi, nous reviendrons lundi ! »
    Lundi matin, Lucien, Julie et le petit prince, arrivent devant le portail de la ferme des parents de Julie. Julien, l’enfant caché qu’ils avaient abandonné à la naissance, et qu’ils surnomment désormais « le petit-prince » a très envie de connaître ses grands-parents ; mais au moment d’ouvrir le portail, ses parents s’enfuient à grandes enjambées. Julien qui a maintenant 20 ans, hésite un instant, puis il tourne les talons lui aussi. Tout ce petit monde, rentre à la maison, la tête basse et des larmes plein les yeux. « Puisque c’est ainsi dit Lucien, nous reviendront mardi ! »
    Mardi matin, Lucien, Julie et le petit prince…
    flag Signalez un abus
  • J'aime trop
    flag Signalez un abus
  • Cymone a dit :
    REPONSE A SAINT FORT :
    Le nanonavire a fait escale dans ma baignoire juste après avoir lavé mon chien qui avait des puces. Le nanoéquipage n’ayant plus rien pour se nourrir à sauté sur les puces et les as bouffées toutes crues. Les marins ayant grandi et grossi à vu d’œil, naviguent désormais dans une coquille de noix à laquelle j’ai fixé des voiles en papier. Je souffle sur mon petits bateau qui avance au fil de l’eau...


    N’ayant plus de puces à dévorer les marins rétrécirent, ce qu’espérait le capitaine qui avait de l'expérience et même de la nanoexpérience. Tranquille, il attendait deux maxi-événements : soit que la baignoire déborde, soit qu’on la vide accidentellement : dans les deux cas il avait la nanosolution.
    Évidemment prendre un bain tout en jouant avec une coquille de noix c’est pas de la tarte d’autant que des nanomarins amaigris il faut avoir une maxi loupe pour bien les voir. Le jour arriva où la femme de ménage vida tout ce monde sans le savoir.
    Le capitaine, qui avait pris soin de répéter certaines manœuvres avec son nanoéquipage en dehors des heures de toilette, dirigea sa coquille de noix de tuyaux en égouts, d’égout en rivière puis en fleuve jusqu’à l’océan.
    C'était un grand nanocapitaine qui reprit la mer peu après.
    flag Signalez un abus
  • Cymone a dit :
    REPONSE A SAINT FORT :
    Le nanonavire a fait escale dans ma baignoire juste après avoir lavé mon chien qui avait des puces. Le nanoéquipage n’ayant plus rien pour se nourrir à sauté sur les puces et les as bouffées toutes crues. Les marins ayant grandi et grossi à vu d’œil, naviguent désormais dans une coquille de noix à laquelle j’ai fixé des voiles en papier. Je souffle sur mon petits bateau qui avance au fil de l’eau...


    N’ayant plus de puces à dévorer les marins rétrécirent, ce qu’espérait le capitaine qui avait de l'expérience et même de la nanoexpérience. Tranquille, il attendait deux maxi-événements : soit que la baignoire déborde, soit qu’on la vide accidentellement : dans les deux cas il avait la nanosolution.
    Évidemment prendre un bain tout en jouant avec une coquille de noix c’est pas de la tarte d’autant que des nanomarins amaigris il faut avoir une maxi loupe pour bien les voir. Le jour arriva où la femme de ménage vida tout ce monde sans le savoir.
    Le capitaine, qui avait pris soin de répéter certaines manœuvres avec son nanoéquipage en dehors des heures de toilette, dirigea sa coquille de noix de tuyaux en égouts, d’égout en rivière puis en fleuve jusqu’à l’océan.
    C'était un grand nanocapitaine qui reprit la mer peu après.
    flag Signalez un abus
  • Bravo à vous tous et toutes!
    flag Signalez un abus
  • A vous la fin de cette belle histoire Bernard Dominique! Je compte sur vous.
    BERNARD DOMINIQUE a dit :
    J'aime trop
    flag Signalez un abus

Ma réponse