Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Rose Chambon a dit :
    Absolument bienveillant, chacun demande effectivement force, générosité, humilité. Inévitablement jovial, Karl lutte machinalement, nulle ouverture pour retrouver sa tranquillité, unique vicieux : Walter xénophobe, y zieutera.

    Belle soirée à tous

    C'est joli, mais vous avez oublié le "Q" Quel dommage!
  • Adorable. Belle. Caressante. Délicate. Douce. Fascinante. Gracieuse. Habillée. Ingénue. Jolie. Kaline! Langoureuse. Mignone. Nuancée. Odorante, Parfumée, Quelle Rose ! Sensuelle. Talentueuse. Unique. Voluptueuse. Waouh ! Xtra ! Y a qu’à ! Zut !
    Désolée, j'ai fait comme j'ai pu!
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    L'ABÉCÉDAIRE ma RÉPONSE
    Amour, Baiser , Caresse, Émoi , Folie Galvanisante , Humeur Indolente , Joueuse ,Khôl ,Lascivité, Mouvements , Noyée , Objet Précieux . Quête , Rêve , Suspicion. Tentation Ultime, Véhémente, Wagnérienne . Yeux zombies

    Bravo
  • Bonjour, je m'y attelle dès que possible bonne idée bon weekend enfin plutôt bon dimanche.
  • Oui oui ma petite Kryan , j'attends avec impatience ta petite histoire : Amitiés, Bisous , Cherche des Echappées folles , grisantes ,humoristiques ,IH!IH!IH! J'habite Kawa ,lointaine Mer: objectif : passer quelques rouleaux spectaculaires , tenter une voltige WEB et ZOU!!!!
  • Merci
    Ça viendra...
    Douleurs plus plus
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Toutes ces petites histoires sont bien sympathiques . Si vous voulez me suivre , je vous propose un petit jeu ,il suffira d'écrire autant de phrases que vous voulez , débutant par " JE ME SOUVIENS ..." tiré du livre de GEORGE PEREC dans lequel il a réuni des bribes de souvenirs entre sa dixième année et sa vingt cinquième année (que je n'ai pas lu) en voici un exemple extrait du livre:" Je me souviens de l'Abbé Pierre
    Je me souviens des publicités sur les maisons
    Je me souviens que le quatre quart doit son nom au fait qu'il est composé d'un quart de lait , un quart de sucre , un quart de farine et un quart de beurre .
    Je me souviens quand j'étais collé..."
    MA REPONSE
    Je me souviens de ton parfum doux et sucré
    Je me souviens des chupa chups fraise vanille
    Je me souviens de mon un franc de la semaine qui finissait dans les bâtons de réglisse
    Je me souviens de la tablette de Zan , que je dégustais par petit carré laissant son arôme m'envahir comme un bain de joie
    Je me souviens les colis de Mamie Minou où nous découvrions avec délice le biscuit au yaourt maison à la saveur inimitable
    Je me souviens mon père penché sur quelques voitures , un outil à la main , enveloppé dans sa parka beige
    Je me souviens mon frère et ma soeur me serrant tout contre eux pour échapper à celui qui était "loup"
    Je me souviens la main de mes enfants dans la mienne quand , petits bouts de trois quatre ans , nous allions nous promener....

    MA REPONSE/
    Je me souviens de mon enfance, de ma timidité, de mon mal-être.
    Je me souviens de la tendresse de mon père, et de sa timidité à lui.
    Je me souviens qu’il souffrait de n’être pas aussi désinvolte que ses collègues de travail. C’est tout un art de paraître à l’aise quand ce n’est pas son tempérament.
    Je me souviens de ses opinions politiques, de ses idées à lui, de celles des copains. Pas facile à décortiquer !
    Je me souviens de ma jeunesse, quand j’avais tant de choses à dire que je n’osais pas exprimer.
    Je me souviens de mes 21 ans, et d’après. Je me souviens de mes difficultés à exprimer ma personnalité, tant j’étais timide.
    Je me souviens quand même de mes actes courageux. Quand il fallait affronter le danger, c’est souvent vers moi qu’on se tournait.
    Je me souviens et je sais que les grands timides sont parfois là où on ne les attend pas !
  • Cymone a dit :
    Bravo


    En retard pour la réponse à l’abécédaire mais me voilà :

    Le dit de Socrate :
    À le diable au corps / Brûlante mais / Chaste / Dévoile ses appâts / Erotiques / Féminins en diable / Généreux et gracieux / Habile, elle vous /Incite à / Jouer à / Kiffer inlassablement / Langoureusement / Méthodiquement / Nonchalamment / Obstinément / Passionnément. / Quelque voix te dit : / Réveille-toi ! / Sais-tu, / Téméraire, que: / Un homme averti en / Vaut deux / Vaniteux tu es / Whiskys tu aimes / Xanthippe c’est / Zéro tu seras !
  • Cymone a dit :
    MA REPONSE/
    Je me souviens de mon enfance, de ma timidité, de mon mal-être.
    Je me souviens de la tendresse de mon père, et de sa timidité à lui.
    Je me souviens qu’il souffrait de n’être pas aussi désinvolte que ses collègues de travail. C’est tout un art de paraître à l’aise quand ce n’est pas son tempérament.
    Je me souviens de ses opinions politiques, de ses idées à lui, de celles des copains. Pas facile à décortiquer !
    Je me souviens de ma jeunesse, quand j’avais tant de choses à dire que je n’osais pas exprimer.
    Je me souviens de mes 21 ans, et d’après. Je me souviens de mes difficultés à exprimer ma personnalité, tant j’étais timide.
    Je me souviens quand même de mes actes courageux. Quand il fallait affronter le danger, c’est souvent vers moi qu’on se tournait.
    Je me souviens et je sais que les grands timides sont parfois là où on ne les attend pas !
  • Saint-Fort a dit :


    C’est un texte très courageux et généreux Merci

Ma réponse