Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Création d'un atelier d'écriture en ligne. Accroche du jour:

M'abonner à cette discussion
  • Toutes ces petites histoires sont bien sympathiques . Si vous voulez me suivre , je vous propose un petit jeu ,il suffira d'écrire autant de phrases que vous voulez , débutant par " JE ME SOUVIENS ..." tiré du livre de GEORGE PEREC dans lequel il a réuni des bribes de souvenirs entre sa dixième année et sa vingt cinquième année (que je n'ai pas lu) en voici un exemple extrait du livre:" Je me souviens de l'Abbé Pierre
    Je me souviens des publicités sur les maisons
    Je me souviens que le quatre quart doit son nom au fait qu'il est composé d'un quart de lait , un quart de sucre , un quart de farine et un quart de beurre .
    Je me souviens quand j'étais collé..."
    MA REPONSE
    Je me souviens de ton parfum doux et sucré
    Je me souviens des chupa chups fraise vanille
    Je me souviens de mon un franc de la semaine qui finissait dans les bâtons de réglisse
    Je me souviens de la tablette de Zan , que je dégustais par petit carré laissant son arôme m'envahir comme un bain de joie
    Je me souviens les colis de Mamie Minou où nous découvrions avec délice le biscuit au yaourt maison à la saveur inimitable
    Je me souviens mon père penché sur quelques voitures , un outil à la main , enveloppé dans sa parka beige
    Je me souviens mon frère et ma soeur me serrant tout contre eux pour échapper à celui qui était "loup"
    Je me souviens la main de mes enfants dans la mienne quand , petits bouts de trois quatre ans , nous allions nous promener....
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    REPONSE A KRYAN "Il se plante devant la porte ouverte ,jambes écartées , poings sur les hanches . Son regard est limite halluciné ...Joris en est sûr à présent , il suffira d'un marteau et d'un burin pour sortir cette porte qui pèse le poids d'un âne mort ...Voilà une semaine qu'il réfléchit à la manière dont il pourra ôter cette pièce historique de ses gonds ...La délicatesse du travail , les entrelacs gravés dans le bois , le sceau du treizième siècle l'ont miné jusqu'à présent , le faisant reculer à l'idée d'abîmer cette superbe pièce ...Mais c'est terminé ! il va y arriver et cette foutue porte ne lui résistera pas et au diable le conservateur et toute sa clique ..Ce sera elle ou lui "

    Barbara Constantine « ALLUMER LE CHAT » : « Il se plante devant la porte ouverte, jambes écartées, poings sur les hanches » MA SUITE : comme un cowboy sans son lasso, dans la nuit étoilée.
    - Minou, minou ! T’es passé où ? Viens mon gentil minou, viens là que je te massacre !
    Le chat Noiraud qui est aux abois, ne miaule pas ! Très discrètement il s’est planqué derrière un des deux énormes pots de fleurs ornant le perron de l’entrée. Il connaît son maître par cœur. Quand il est en pétard, généralement il sort son pétard de derrière les fagots ; ceux qui sont à côté de la cheminée.
    - Minou, approche, viens là que je t’asticote les côtes.
    Gros minou n’en mène pas large ; il se fait tout petit, tout ratatiné, tout silencieux. Il n’ose même plus respirer. S’il se prend un coup de chevrotine derrière les oreilles, il fera moins le malin avec les minettes. Tiens justement, voilà Blanche, sa minette préférée qui se pointe en tortillant le popotin.
    - Encore une astuce de Blanche, pense-t-il. Elle sait que je ne vais pas résister longtemps. C’est à croire, que pour me faire sortir de ma cachette, elle est de mèche avec le maître.
    Le maitre a allumé la mèche planquée dans le pot de fleurs qui explose: «Bing, boum, badaboum ! » 
    Le pot est en mille morceaux et Noiraud s’enfuit à toutes jambes en direction du jardin. Blanche qui n’a pas perdu une miette de la scène, rejoint en hâte Noiraud qui s’est planqué dans la niche du chien.
    Le chien aboie, la caravane passe !
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Toutes ces petites histoires sont bien sympathiques . Si vous voulez me suivre , je vous propose un petit jeu ,il suffira d'écrire autant de phrases que vous voulez , débutant par " JE ME SOUVIENS ..." tiré du livre de GEORGE PEREC dans lequel il a réuni des bribes de souvenirs entre sa dixième année et sa vingt cinquième année (que je n'ai pas lu) en voici un exemple extrait du livre:" Je me souviens de l'Abbé Pierre
    Je me souviens des publicités sur les maisons
    Je me souviens que le quatre quart doit son nom au fait qu'il est composé d'un quart de lait , un quart de sucre , un quart de farine et un quart de beurre .
    Je me souviens quand j'étais collé..."
    MA REPONSE
    Je me souviens de ton parfum doux et sucré
    Je me souviens des chupa chups fraise vanille
    Je me souviens de mon un franc de la semaine qui finissait dans les bâtons de réglisse
    Je me souviens de la tablette de Zan , que je dégustais par petit carré laissant son arôme m'envahir comme un bain de joie
    Je me souviens les colis de Mamie Minou où nous découvrions avec délice le biscuit au yaourt maison à la saveur inimitable
    Je me souviens mon père penché sur quelques voitures , un outil à la main , enveloppé dans sa parka beige
    Je me souviens mon frère et ma soeur me serrant tout contre eux pour échapper à celui qui était "loup"
    Je me souviens la main de mes enfants dans la mienne quand , petits bouts de trois quatre ans , nous allions nous promener....


    Je me souviens de l’odeur de résine du pin de Noël bien décoré et si grand qu’ il touchait le plafond de la salle à manger
    Je me souviens du buisson de laurier qu’on décorait avec des friandises pour la cérémonie des Rameaux au moment de la bénédiction tous ces lauriers bien agités répandaient une odeur de verdure et de sucreries dans la Chapelle
    Je me souviens d’une fête d'école à la fin juin il pleuvait depuis plusieurs jours et on entendait la chanson des Frères Jacques à la Saint Médard mon Dieu qu’il a plu ! Impossible de ne pas s’en souvenir car il pleuvait encore en juillet
    Je me souviens du picotement des eaux froides de l’Atlantique en juin quand l’eau vous arrivait aux chevilles
    Je me souviens de ma surprise lorsque je plongeais dans une vague dans le golfe du Mexique l’eau y était trop chaude
  • BERNARD DOMINIQUE a dit :
    Toutes ces petites histoires sont bien sympathiques . Si vous voulez me suivre , je vous propose un petit jeu ,il suffira d'écrire autant de phrases que vous voulez , débutant par " JE ME SOUVIENS ..." tiré du livre de GEORGE PEREC dans lequel il a réuni des bribes de souvenirs entre sa dixième année et sa vingt cinquième année (que je n'ai pas lu) en voici un exemple extrait du livre:" Je me souviens de l'Abbé Pierre
    Je me souviens des publicités sur les maisons
    Je me souviens que le quatre quart doit son nom au fait qu'il est composé d'un quart de lait , un quart de sucre , un quart de farine et un quart de beurre .
    Je me souviens quand j'étais collé..."
    MA REPONSE
    Je me souviens de ton parfum doux et sucré
    Je me souviens des chupa chups fraise vanille
    Je me souviens de mon un franc de la semaine qui finissait dans les bâtons de réglisse
    Je me souviens de la tablette de Zan , que je dégustais par petit carré laissant son arôme m'envahir comme un bain de joie
    Je me souviens les colis de Mamie Minou où nous découvrions avec délice le biscuit au yaourt maison à la saveur inimitable
    Je me souviens mon père penché sur quelques voitures , un outil à la main , enveloppé dans sa parka beige
    Je me souviens mon frère et ma soeur me serrant tout contre eux pour échapper à celui qui était "loup"
    Je me souviens la main de mes enfants dans la mienne quand , petits bouts de trois quatre ans , nous allions nous promener....

    Que d'émotions. Bravo. Dès que je peux je m'y mets!
  • Bravo à vous tous.
  • Je me souviens de mon chien Rip, exceptionnel ! Il a sauvé ma petite sœur qui s'était approchée d'un tonneau en feu.
    Je me souviens des volets que je voudrais, le matin et du paysage magique neigeux et calme que je découvrais.
    Je me souviens que je ne me souviens que des choses après 10 ans, car je ne me souviens pas de ce qui s'est passé avant. Je ne sais pas pourquoi.
  • Waouh!!!! vous écrivez tous.tes, si bien!!! que de beaux souvenirs !!!! J'ai l'impression pour un instant être transportée dans des lieux magiques , des moments de vie pleine de bonheur et c'est merveilleux....et de découvrir un peu plus de vous Belle soirée
  • Coucou , voulez- vous jouer à un nouveau petit jeu. L'ABÉCÉDAIRE est un texte où les initiales des mots successifs suivent l'ordre alphabétique
    Exemple : ANNONCE : A Brader : Cinq Danseuses En Froufrou (Grassouillettes) Huit Ingénues (Joueuses )Kleptomanes Le Matin, Neuf (Onze Peut-être) Quadragénaires Rabougries, Six Travailleuses, Une Valeureuse Walkyrie, X Hippies (Zélées)
    Maintenant à vous d'inventer une histoire en utilisant le même principe . Belle soirée. Prenez soin de vous
  • Absolument bienveillant, chacun demande effectivement force, générosité, humilité. Inévitablement jovial, Karl lutte machinalement, nulle ouverture pour retrouver sa tranquillité, unique vicieux : Walter xénophobe, y zieutera.

    Belle soirée à tous
  • L'ABÉCÉDAIRE ma RÉPONSE
    Amour, Baiser , Caresse, Émoi , Folie Galvanisante , Humeur Indolente , Joueuse ,Khôl ,Lascivité, Mouvements , Noyée , Objet Précieux . Quête , Rêve , Suspicion. Tentation Ultime, Véhémente, Wagnérienne . Yeux zombies

Ma réponse