roman et cinéma

M'abonner à cette discussion
  • Arte a posé hier soir une question qui me semble essentielle : le cinéma peut-il se passer du roman ?
    Qu'en pensez-vous ? Quelle est pour vous la plus belle adaptation au cinéma d'un roman que vous avez aimé ?
    flag Signalez un abus
  • Il me semble que cette nouvelle discussion, Michèle, s'apparente un peu à celle lancée il y a quelques années par Jean-Michel qui posait la question : "Les adaptations de livres au cinéma enlèvent-elles à notre imaginaire ?". Personnellement, je préfère une oeuvre cinématographique originale à une adaptation de roman, justement parce que c'est une adaptation. Et ce n'est pas celle, souvent, que j'en aurais faite.
    Alors pour répondre à la question posée par Arte, j'aurais tendance à souhaiter que oui, le cinéma devrait pouvoir se passer du roman pour nous proposer des œuvres inédites.
    Je n'ai, en revanche, pas de réponse à votre question, même si je n'ai pas détesté certains films issus d'une fiction romanesque comme, par exemple, récemment, "la liste de mes envies" de Didier Le Pêcheur tiré du roman à succès de Grégoire Delacourt..
    flag Signalez un abus
  • Pour moi, Out of Africa est certainement l'un des plus beaux films tirés d'un roman (La ferme africaine de Karen Blixen). Le roman est certes évocateur, mais les images sont tellement plus parlantes que des mots pour décrire l'infinité des paysages africains... J'ai adoré le livre, le film m'a transportée et la vision des paysages réels là-bas en Afrique m'a totalement éblouie et irrémédiablement conquise.
    flag Signalez un abus
  • Dans un tout autre style, la récente adaptation du Seigneur des anneaux de Tolkien (se prononce "Tolkine" et pas "Tolkiène"!) m'a séduite car une fois de plus, un balayage de la caméra pendant quelques secondes sur la vallée des elfes par exemple suffit à remplacer avantageusement plusieurs pages de description du très volumineux roman (3 tomes de +/- 300 pages). Idem pour toutes les descriptions, parfois très longues, des personnages, lieux, animaux, etc. Je connais fort bien la trilogie et les quelques écarts par rapport au livre ne me dérangent pas du tout. Mais c'est une question de goût et je ne suis pas puriste intégriste sur le sujet!
    flag Signalez un abus
  • Il ne faudrait surtout pas que le cinéma attende un bon roman pour le mettre en scène, mais quand je lis certaines belles histoires, il me vient des images et je souhaite parfois voir le film pour m'y replonger d'une autre façon. Il est bien rare que le film soit fidèle, il peut être décevant comme il peut aussi donner une autre interprétation du livre...Quelques adaptations récentes m'ont plutôt bien plu, telles l'élégance du hérisson de Muriel BARBERY , la liste de mes envies de Grégoire DELACOURT et Les souvenirs de David FOENKINOS.
    flag Signalez un abus
  • J'estime que le cinéma devrait pouvoir se passer des romans ... qu'attend-on de scenaristes sinon leur capacité d'innover et de surprendre ?
    j'avoue par ailleurs craindre bien souvent les adaptations cinéma des livres que j'ai aimés, du fait notamment de nombreuses déceptions...
    quelques exceptions : le Seigneur des anneaux en version ultra longue -la version cinéma était bien moins interessante- , Autant en emporte le vent, et effectivement l'élégance du hérisson ...
    les gros bides : Dune (le réalisateur n'a rien compris du roman ou quoi ?), Jurassic Park (transformer un livre pour adulte prenant et violent en film pour ado américain attardé...)
    flag Signalez un abus
  • Le cinéma s'est toujours nourri du roman, il y a eu de bonnes choses mais également d'énormes déceptions. Ce n'est pas forcément facile, surtout s'il s'agit d'un grand roman considéré comme intouchable par les cinéastes. "Belle du seigneur" par exemple, roman magnifique, s'est transformé en produit lisse frisant le ridicule. Pour ma part, je citerai "le guépard" de Luchino Visconti comme étant une très belle adaptation du roman. Beau, bien interprété, vivant, coloré, inoubliable dans son esthétique comme l'est le texte de Giuseppe Tomasi di Lampedusa.
    flag Signalez un abus
  • Même si je suis souvent déçue par les adaptations cinématographiques, je dois reconnaître être parfois séduite comme la couleur des sentiment par exemple. Comme quoi il n y a pas de réponse absolue
    flag Signalez un abus
  • Non le cinéma ne peut pas se passer du roman comme il ne peut pas se passer de la musique ou du théâtre, le 7ème art puisant dans tous les arts qui le précède.
    Que serait Truffaut, Chabrol, Kubrick, David Lean, Renoir, Visconti, Welles et tous les autres sans ces sources d'inspiration, ces exercices d'admiration envers un auteur que sont les adaptations ou plutôt les réinterprétations d'une oeuvre écrite sur pellicule?
    flag Signalez un abus
  • Le cinéma pourrait se passer du roman mais des fois je me dis que certains livres feraient un bon film... et pourquoi s'en priver... Il y a beaucoup de déceptions car un livre embarque l'imaginaire du lecteur avec une perception différente à chacun et le ressenti d'un metteur en scène a le sien propre. Mais certains films correspondent bien à notre lecture et les images sont un plus tels que Le livre de la jungle de Rudyard Kipling, La liste de mes envies, Lost Girl adapté du livre Les Apparences, Stupeur et Tremblements, Les déferlantes, L'élégance du Hérisson, Ne le dis à personne, Le Diable s'habille en Prada, Je vais bien ne t'en fais pas, Lolita, L'amant de Lady Chatterley, Le Dalhia noir, L'homme qui voulait vivre sa vie, sont des romans adaptés à l'écran que j'ai eu plaisir à lire et à voir. Donc pourquoi s'en priver...
    flag Signalez un abus

Réagir