QUI VOUS A DONNE LE GOUT DE LA LECTURE ?

M'abonner à cette discussion
  • Mieux nous connaître en tant que lecteurs, c'est aussi partager sur les personnes et les événements qui ont marqué notre vie de lecteurs ?

    Il nous faudra peut-être revenir assez loin dans nos souvenirs pour en dégager les déclencheurs déterminants

    Pour ma part, bien que lecteur assidu depuis la primaire, c'est mon professeur de français de quatrième (et oui cela remonte assez loin...) qui m'a le plus marqué. Un homme à part, physiquement déjà. Imposant, inquiétant même. Une allure qui lui venait du néolithique, un regard intense et profond. Un vrai gaucher aussi, capable en un clin d’œil d'écrire comme dans un miroir sous nos yeux d'ados hallucinés
    Un homme qui aimait les lettres et l'on sentait qu'il avait un peu bataillé pour en arriver là. Je me souviens de son mouchoir en tissu, multi-usages... de ses parents qui venait parfois le chercher à la sortie du collège...mais bref, laissons-là ces anecdotes qui n'apportent pas à la discussion...
    Je me suis laissé guider par ses conseils de ce personnage fantasque, son écoute, un peu en marge des listes de lectures officielles (que j'avais par ailleurs écumées assez vite). Avec un peu moins de boulimie pour la lecture par la suite, certes, mes goûts se sont affinés et progressivement éloignés des classiques que je lis assez rarement maintenant. Je lui suis reconnaissant pour les moments d'évasion, de réflexion, d'introspection qui ont suivi.

    D'autres personnes ont bien sûr jalonné mon parcours de lecteur, mais celle-ci m'est venue spontanément

    A vous lire
    Olivier
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,

    Je vais remonter encore plus loin, puisque dans mon cas il s'agit d'une institutrice que j'ai eu la chance d'avoir en CP et CM1.
    Elle m'a appris à lire (elle m'a donc donné la liberté), et je me souviens du livre "La roulotte du bonheur" que nous avions lu en classe, une histoire qui m'a marquée et à laquelle je repense avec émotion.

    Plus tard, en 3 ème, ma prof de français qui nous avait emmenés au théâtre, un choc, là aussi.

    A l'heure où il est de bon ton de taper sur les profs (mais c'est un autre débat dans lequel je n'entrerai pas), j'ai une pensée reconnaissante pour ses deux femmes qui m'ont ouvert des horizons illimités.

    Bonne journée
    Nathalie
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,
    Je suis (et nous sommes pour beaucoup) d'une génération qui a grandit sans internet, console de jeu, téléphone portable, seulement 3 chaines de télévisions, le magnétoscope en balbutiement... par conséquent je pense que nous avions peut être plus facile à lire car moins de distractions autour de nous.
    Pour ma part j'ai toujours vu ma mère un livre à la main et tout naturellement j'ai suivi son exemple des que j'ai su déchiffrer. Nous allions le dimanche matin au marché aux puces de Montreuil sous Bois, il y avait un marchand de livres d'occasions que l'on pouvait acheter ou échanger et là nous écumions chacune notre carton selon nos styles et âges. Pour ma part Oui-oui, Jojo Lapin... et le temps passant Le club des 5, Phantomette... et adolescente la collection Harlequin, Guy Descars, Agatha Christie... et quand je n'avais pas assez pour ma semaine je piquais les "Copland" que ma mère affectionnait
    En première année de BEP Sanitaire et Social nous avons étudiés en Français "Le rouge et le noir" de Stendhal, ce fut une révélation. J'ai par la suite lu énormément de "classique", continuant ma découverte de Stendhal mais également Zola, Dumas, Hugo.
    Ensuite j'ai croisé des personnes au cours de ma vie qui m'ont fait découvrir des auteurs et puis j'ai aussi de moi même fait des essais concluant ou pas.
    Je lis beaucoup moins, voir plus du tout, de classiques, la vie changeant les gouts évoluent, l'état d'esprit change aussi modifiant nos envies.
    Amitiés.
    Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Natalie et merci pour votre témoignage.

    Un retour au source encore plus lointain en ce qui vous concerne !

    C'est vrai que le primaire a aussi nourri mon imaginaire. Je me souviens surtout de "Tistou les pouces verts" que j'ai beaucoup aimé. Le CM1 aussi avec toute la série des Pagnol : la Gloire de mon père en tête. Et la fameuse bibliothèque verte...

    Bonne journée à vous,
    Olivier
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Christelle et merci de partager ces souvenirs avec nous.

    Je vous sens fureter dans les bacs avec plaisir et je retrouve le petit bonheur des sensations similaires dans les bibliothèques, les bouquinistes que j'ai fréquenté enfant.

    A bientôt
    Olivier
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,
    Pour ma part cela remonte aussi au primaire en CE2 avec une classe multi niveaux et des rallies lectures tous les trimestres entre les différents niveaux.
    Pour faire suite aux autres commentaires, étant de la génération d'internet et de la télévision je pense que cela n'a pas vraiment de rapport puisque la lecture permet de faire fonctionner son imaginaire. Dire cela c'est comme annoncer la fin des livres papiers suite à l'apparition des livres numériques.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Mélissa, et merci pour ce partage. Pour le moment, c'est la tendre enfance qui semble avoir joué un rôle particulier dans parcours de lecteurs ! À bientôt
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Melissa,
    Non ce n'est pas du tout ce que je veux dire, c'est simplement une réalité d'année en année moins de jeunes lisent, je voulais simplement dire que ma génération n'avait pas non plus énormément de distractions à la maison, on ne risquait pas de passer notre temps sur facebook, sms ou PS3 car cela n'existait pas, le zapping n'était pas non plus à la mode en même temps avec 3 chaines cela ne nous aurait pas pris trop de temps (sourire). Je disais simplement que les générations évolues selon les acquis.
    Après c'est une réalité de moins en moins de jeune lisent et pas seulement de livre papier, sinon ce ne serait pas grave, mais pas plus en numérique.
    Cordialement.
    Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Olivier, Christelle, Mélissa, Nathalie,

    Les rendez-vous de la page 100 ont enfoui une discussion que j'avais ouverte et qui traitait du même sujet :-)

    Quant à savoir si les jeunes lisent plus ou moins qu'autrefois, j'aimerais bien savoir si des études sérieuses ont été réalisées et en connaître les conclusions.

    Retour de vacances donc un peu cafardeuse ! Il faut retrouver ses marques.

    Excellente journée à vous,

    Amitiés et bises, Nina
    flag Signalez un abus
  • Bonjour,

    Personnellement, je n'ai pas été marquée ou influencée par une personne en particulier. J'ai été capable de lire assez tôt mais c'est une immobilisation forcée de trois mois après une opération qui m' a transformée en lectrice assidue. Que faire d'autre à l'âge de 8 ans quand on est bloquée dans un lit? J'ai donc avalé d'une traite tous les livres du Club des Cinq, du Clan des Sept et de la Comtesse de Ségur. Ces lectures me permettaient de m'évader en pensée...
    flag Signalez un abus

Réagir