page 100

M'abonner à cette discussion

Livre(s) tagué(s) : Petites scènes capitales

  • ça y est, j'en suis à la page 100 et je suis complètement emballée
    flag Signalez un abus
  • Un roman dans lequel on entre dès les premières phrases.
    Sylvie Germain est une esthète de la langue française. Elle manie les mots, et les mots rares, avec une grande dextérité. C'est un véritable régal.
    L'écriture est légère et fluide et d'une grande richesse lexicale.
    L'histoire de cette petite Lili/Barbara, elle ne sait pas trop elle- même, se sentant comme "un greffon", une "fille surnuméraire" dans sa famille recomposée, est tout simplement passionnante.
    Et cette, absence, cette mort dont elle ne sait rien et qui l'obsède.
    Comment va t-elle pouvoir grandir et se construire avec toutes ses questions sans réponses ?
    flag Signalez un abus
  • Effectivement, malgré son côté un peu noir et pessimiste, l'écriture de Sylvie Germain est envoutante et ce dernier roman est encore une réussite
    flag Signalez un abus
  • Une belle écriture, presque lyrique pour un début de roman qui donne envie de connaitre la suite. On entre de plain pied dans la vie de la petite Lili qui a grandi sans mère et qui essaie de trouver sa place dans une famille recomposée. Très bon et très beau début.
    flag Signalez un abus
  • Page 100 ... Moi qui? Lili, su le fil de la vie, à la recherche de son identité et de sa place dans l'espace-temps avec la nature pour maman de substitution. Fragile Lily , objet du destin , deviendra-t-elle Barbara, déesse du feu? Petits instantanés de vie et de mort, qui posent les questions existentielles sur l'être humain et sa place dans le macrocosme de l'univers mais également dans le microcosme familial. Tantôt lyrique, tantôt plus prosaïque, l'écriture est à l'unisson avec la vie. Superbe roman
    flag Signalez un abus

Réagir