LIVRE ET LECTURE DANS VOTRE REGION ?

M'abonner à cette discussion
  • Bonjour à tous et toutes,

    Une nouvelle rubrique en cette période estivale propice à la l'évasion vers la mer ou la montagne ou tout simplement dans votre région.
    Il se passe aujourd'hui de plus en plus d'animations autour de la lecture et du livre : salon du livre (Paris...), festival de la BD (Angoulême), association autour du livre ou de la lecture, séance de lecture et de dédicaces, portes ouvertes, marchés et vides greniers, bourses.
    Alors, je vous propose de parler d'une animation originale ou intéressante qui se passe régulièrement dans votre ville, votre département ou votre région qui mette en valeur non seulement le lieu mais également des auteurs et des illustrateurs, des éditeurs, des traducteurs, des libraires et des associations.
    A bientôt de vous lire.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • GARNIERChristelle1760 a commenté l'action de jmpalacios
    Bonjour Jean Michel,
    Dans l'Oise il n'y a pas grand chose de fait au niveau de la lecture en général, on peut même constater le fait abhérant de la bibliothèque de Beauvais fermé le samedi, donc par ricochet quasi inaccecible aux personnes travaillant la semaine. Par contre l'Oise est très riche en brocante et vide grenier, chaque dimanchet et jours fériés de environ mars à novembre compte plusieur "brocantes". A ces occasions beaucoup de particulier vendent des cartons pleins de livres pour tout les gouts. En ce qui me concerne je profite de cette période pour faire le plein de lecture pour le reste de l'année, car ma consommation rend vite l'achat de livres neufs, même sous format poche, inabordable pour mon budget. Sinon visiblement mon département est "sinistré" sur ce sujet.
    Excellente journée.
    Toutes mes amitiés.
    Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Christelle et mes amitiés,
    Merci beaucoup de votre contribution.

    Ah !!! Beauvais, sa cathédrale et son horloge, la place Jeanne Hachette, le musée de la tapisserie, le marché mais aussi les bonnes odeurs de l'usine de fabrication d'éponges quand le vent est bien orienté...

    Finalement, nous sommes voisins et Picards. Malheureusement ou heureusement, suivant la compréhension, nous sommes ici dans le "bas de l'Aisne" avec Villers-Cotterêts qui est à la fois très connue pour son auteur célèbre Alexandre Dumas et ses nombreux écrits et pièces de théâtre mais aussi pour 1539, année où François 1er signe l'édit qui impose le français comme langue administrative au lieu du latin.
    Plus au sud, on découvre La Ferté-Milon charmant petit bourg ou naquit Jean Racine auteur de Phèdre et d'Andromaque. Un peu plus loin, Château-Thierry est connu comme le berceau de Jean de la Fontaine. Puis en remontant vers Fère en Tardenois et Villeneuve-sur-Fère, on trouve la patrie de Paul Claudel.
    C'est également un département riche en foire aux greniers et brocantes (http://www.vide-grenier-brocante.com) où l'on peut trouver beaucoup de livres à prix intéressant. Ma compagne est particulièrement friande de ces espaces.
    Je préfère les librairies dans lesquels, j'aime passer du temps, mais j'y reviendrai plus longuement dans une prochaine intervention.
    Il y a par exemple à Villers-Cotterêts, un restaurant dénommé "le Kiosque" qui offre à la fois un espace gustatif et culturel, la possibilité d'acheter des livres anciens sur place et assister à des soirées à thèmes musicaux.
    A bientôt de vous lire.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • Le temps d'un weekend, la découverte d'une région riche de son relief, de ses vignes du Sancerrois, de sa cathédrale de Bourges mais aussi de ces livres. Le site de la mairie de la Charité-sur-Loire nous livre cet historique de la "Ville du livre".
    "En 1995, Christian Vallériaux, libraire parisien venu s’installer à La Charité-sur-Loire, crée la foire aux livres anciens et vieux papiers. Dès sa première édition, elle connaît un véritable succès. Petit à petit l’idée d’une organisation plus importante se développe et plusieurs libraires viennent s’installer dans la cité historique. Une petite révolution est en marche, des libraires achètent ou louent des pas de portes abandonnés et font revivre un quartier en déclin dans le bas de la ville, entre le prieuré et la Loire. La Charité-sur-Loire est baptisée « Ville du livre », le 22 avril 2000 par les personnalités du monde de la presse et de la littérature."
    A trois heures de Paris à peine par l'A77, et si l'envie de loger chez l'habitant par ses chambres d'hôtes, voilà en cet été indien de quoi passer un beau weekend où pratiquement tous les sens seront satisfaits.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • le mardi 18 septembre 2012 à 04h09
    GARNIERChristelle1760 a commenté l'action de jmpalacios
    Jean Michel, voilà une description qui nous "mets l'eau à la bouche" et nous donne envie de faire nos valises. Pour ma part quand j'habitais Paris j'avais plaisir à aller me promener sur les quais afin de flaner au milieu des bouquinistes, maintenant je me trouve un peu loin pour le faire aussi souvent et de toute façon le lieu à beaucoup changé, les livres ont un peu perdu la bataille face au étalages de souvenir de paris de pacotille. Sinon ru Daguerre près des Denfert Rochereau dans le 14è éxiste (ou existait?) une librairie improbable, petite et sombre, sentant la poussière et ou seul le libraire peut trouver ce que vous chercher, car le rangement n'a de sens que pour lui, je ne sais pas si j'arrive à reproduire par des mots l'atmosphère du lieu, mais je pense que vous me comprenez. Voilà en ce qu concerne les endroits qui m'enchante. Toutes mes amitiés. Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à tous,

    Je reprends ici la présentation de Redu, le "Village du livre" et vous livre fort justement ce qu'il s'y trame tous les ans. Ah oui, il y a aussi une foire aux vins à Redu (à consommer avec modération) fin novembre.
    Bref cela fait plaisir.
    Tout a donc commencé, très précisément, à Pâques, en 1984...Ce w-e là, pour la première fois, les livres ont envahi les rues de ce petit village d’à peine 400 habitants. Il y en avait partout : sur les trottoirs, dans les granges et les anciennes étables, sous des échoppes érigées pour l’occasion. Et ce fut un succès étonnant : 15.000 visiteurs s’étaient déplacés pour participer au premier grand marché du livre rare ou d’occasion jamais tenu en Ardenne belge. Le Village du Livre de Redu était né.
    C’était il y a plus de vingt ans... Aujourd’hui, en parcourant les rues de Redu, vous pouvez pousser la porte de quelque quarante commerces, dont 22 bouquineries. Si vous aimez lire, ce ne sont pas moins de deux kilomètres de rayonnage qui s’offre à vous dans les différentes librairies du village. Vous y trouverez une multitude de livres sur les sujets les plus divers. Aujourd’hui, le Village du Livre de Redu accueille chaque année plus de 200.000 visiteurs venant du monde entier. Le village est ouvert toute l'année. Les WE, jours fériés et vacances scolaires : toutes les librairies sont ouvertes (sauf exception). En-dehors de ces périodes : du lundi au mercredi : 2 ou 3 librairies ouvertes. Les jeudis et vendredis : environ 10 librairies.
    Et pour la petite histoire...
    Redu,ce petit village situé au coeur de l'Ardenne belge et qui ne comptait plus que 450 habitants à l'aube de l'année 1984, est devenu un des villages les plus visités de Belgique. Le secret de ce succès, c'est d'abord une situation magnifique et une nature verdoyante qui fait qu'à toutes les époques de l'année, il fait bon se balader dans les rues du village et les forêts qui l'entourent.
    C'est Noël Anselot, ancien journaliste, qui est à l'origine du projet qui a redonné vie au village. Lors d'un voyage au pays de Galles en 1979, il fait escale dans le petit village de Hay-On-Wye et y rencontre Richard Booth, fondateur du premier village du livre d'occasion du monde. Grâce à lui, le petit village gallois s'était redonné un second souffle en accueillant quelques bouquinistes désireux de vivre à fond leur passion du livre.

    "Rien n'est totalement acquis et tout peut changer." A méditer Amicalement JM
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à tous,
    Je n'ai pas eu l'occasion de me rendre à Angoulême pour le fameux festival de la BD aussi vais-je éviter de passer à côté du salon du livre à la porte de Versailles, Pavillon 1, du vendredi 22 au samedi 25 mars 2013.
    Vous trouverez en suivant le lien http://www.salondulivreparis.com toutes les informations pratiques (entrée à 10€, les CE avec un tarif à 6€).
    Je ne sais pas d'ailleurs si notre site sera représenté. A suivre donc. A bientôt JM
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à tous, mes ami(e)s

    J'espère que vous profitez du soleil qui entre par les carreaux de fenêtre et met du baume au coeur et sur la peau ainsi que de la chaleur sur le souvenir de nos longues journées d'hiver et d'un printemps enfin de retour mais encore dans la fraîcheur.

    Nous étions en Belgique ce dimanche de Pâques à 2 heures de route de notre maison picarde. En effet, un univers de lecture (très différent du Salon du Livre de Paris) avait retenu mon attention "Trolls et Légendes" à Mons (Mont en Picard), région Wallonne dans la province du Hainaut entre Charleroi à l'Est et Tournai à l'Ouest et à quelques kilomètres de la France et de Maubeuge.

    A peine garé et difficilement en raison du nombre de Trolls en folie et autres habitants costumés, nous nous dirigeons vers l'entrée du "Lotto Mons Expo" pour rejoindre le festival de toutes les Fantasy.

    Beaucoup de monde a fait "l'effort" de se costumer en raison de concours ouvert à tous. Ce n'est pas exactement l'esprit "Costplay" des personnages de manga. Les vêtements doivent être les plus authentiques possibles et c'est l'occasion d'animations improvisées dans les allées entre différents genres : Steampunk, Steamer, Gothique, Trolls, Gobelins... Mais c'est aussi le monde de l'imaginaire ou fantasy médiéval, des druides, des fées et des sorcières, d'emprunts à la mythologie grecque...

    Et puisque l'on se trouve en Belgique, c'est aussi l'univers de "Malpertuis" de Jean Ray (source wiki : "Le vieux Cassave, un homme pouvant léguer un immense héritage, se sent proche de la mort. Il convoque les membres de sa famille chez lui, dans la demeure qu'il a nommée Malpertuis. Il annonce que chaque personne voulant toucher l'héritage devra vivre à Malpertuis. Ses ordres sont que seul le dernier vivant pourra avoir la fortune. S'il reste un homme et une femme, ils devront se marier et toucheront l'héritage à deux"). Très vite, on déborde de la fantastique...

    Le festival dure 3 jours et nuits. L'ambiance dans le pavillon immense est très bon' enfant. Les gens viennent en famille. L'espace est divisé en quatre blocs : la partie dédiée aux concerts nocturnes (à partir de 18:00 jusqu'à plus de minuit), la restauration (saucisse, croque, frites, pattes et bière), les auteurs, dessinateurs et artisans, et enfin les fabricants de jeux de société qui proposent de découvrir les "jeux de rôles". Le salon est également ouvert aux expositions de tableaux.

    Pour l'occasion, je retrouve les "Éditions du Riez", la responsable de la "Librairie l'Antre-monde", et "Céline Guillaume" auteur d'imaginaire médiéval (petite dédicace au passage). Nous prenons également plus loin, un jeu numéroté de stratégie "Odysseo", un exemplaire numéroté "Incantarium" de Michel Borderie, dessinateur graphiste numérique.

    Les personnes costumées se prêtent à la pause pour les photographes et d'autres montent sur le podium pour un concours de costumes. La musique est à l'honneur également et nous assistons de loin en loin à des musiques moyenâgeuses, des balades irlandaises, de douces mélodies de harpe celtique, quelques joueurs de cornemuses...

    Certains ont fait un travail étonnant pour se fabriquer un personnage imaginaire et pourtant très authentique. La curiosité me pousse à interroger des steamers (basés sur des histoires fantastiques où l'on extrapole l'univers de Jules Verne et de cette période de grandes découvertes, révolution industrielle, en poussant les réalisations techniques de l'époque plus loin qu'elles ne l'ont réellement été. Mais en réalité, si je puis dire, cette univers est plus vaste pour les créateurs (auteurs, dessinateurs et acteurs) et se situe entre le siècle des lumières (18°) et la veille de la première guerre mondiale.

    Nous repartons le soir, les yeux remplis de ce véritable monde de Peter Pan où le Capitaine Crochet (qui représente le monde des adultes) n'a pas eu de prise sur nous. Nous sommes restés des enfants le temps de quelques heures et j'en suis ravi ainsi qu'Anne-Sophie, ma fée Clochette.

    Bises & Amitiés au "Village"
    JM
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean-Michel,

    Un festival qui devait être haut en couleur et dont tu fais une belle description.

    Je ne connaissais pas cette rubrique dans laquelle nous pouvons partager les événements près de chez soi.

    Je profite donc de celle-ci pour vous informer de l'Escale du Livre le week-end prochain à Bordeaux. (5, 6 et 7 avril 2013)

    Qui sont-ils :
    "Escales littéraires Bordeaux Aquitaine est une association loi 1901 subventionnée par les collectivités territoriales.

    Nous organisons tous les ans aux portes du printemps, le festival Escale du livre implanté au cœur du quartier Sainte-Croix à Bordeaux. Un véritable rendez-vous littéraire où nous croisons le livre avec plusieurs disciplines artistiques : danse, théâtre, musique, cinéma...

    L'association propose tout au long de l'année des rencontres dans les bibliothèques et librairies de la région, mais aussi un temps-fort en octobre au Centre François Mauriac au domaine de Malagar en présentant les actualités de la rentrée autour de rencontres et débats."

    Toutes les informations (programme, animations, présence d'auteurs...) à l'adresse suivante : http://www.escaledulivre.com/index.php

    Pour ma part j'essaierai d'y aller le samedi après-midi.

    A bientôt.
    Amitiés à tous et bises à JM.

    Séverine
    flag Signalez un abus
  • Membre du site des Futuriales d'Aulnay sous bois je me permets de proposer une offre de stage du site http://futuriales.blogspot.fr/ qui pourrait intéresser des jeunes en quêtes de stage. Le stage étant commencé il n'est pas exclus de se faire connaître pour se placer ou remplacer. Qui sais ?

    Offre de stage
    Dans le cadre de son développement, le festival axé sur les littératures de l'imaginaire, Les Futuriales qui tiendra à Aulnay-sous-bois le 8 juin 2013 sa 4ème édition recherche un(e) stagiaire qui sera chargé de la réalisation d'une campagne de relation presse/média.

    Mission :
    - Réalisations du fichier presse (presse généraliste, presse spécialisée, pureplayer, blog..)
    - Campagne de mailing et phoning
    - Rédaction de communiqué de presse
    - Participation à la rédaction du dossier de presse
    - Réalisation d'un presse book
    - Accueil et suivi des journalistes pendant l’évènement

    Durée : 6 mois (Janvier à Juin)

    Stage conventionné.
    flag Signalez un abus

Réagir