Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

LES TEXTES DE CHANSON : DES LIVRES CONDENSES !!!

M'abonner à cette discussion
  • Tu as raison Hélène,

    Ce texte de Brel le Grand est une pépite d'or, on n'a que l'embarras du choix avec son œuvre, et l'interprétation est tellement magistrale.

    Amitiés, Nina
  • Voilà pour moi. C'est Extra de Léo Ferré. immortel - intemporel

    Une robe de cuir comme un fuseau
    Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
    Et dedans comme un matelot
    Une fille qui tangue un air anglais
    C'est extra
    Un moody blues qui chante la nuit
    Comme un satin de blanc marié
    Et dans le port de cette nuit
    Une fille qui tangue et vient mouiller

    C'est extra c'est extra
    C'est extra c'est extra

    Des cheveux qui tombent comme le soir
    Et d'la musique en bas des reins
    Ce jazz qui d'jazze dans le noir
    Et ce mal qui nous fait du bien
    C'est extra
    Ces mains qui jouent de l'arc-en-ciel
    Sur la guitare de la vie
    Et puis ces cris qui montent au ciel
    Comme une cigarette qui prie

    C'est extra c'est extra
    C'est extra c'est extra

    Ces bas qui tiennent hauts perchés
    Comme les cordes d'un violon
    Et cette chair que vient troubler
    L'archet qui coule ma chanson
    C'est extra
    Et sous le voile à peine clos
    Cette touffe de noir jésus
    Qui ruisselle dans son berceau
    Comme un nageur qu'on attend plus

    C'est extra c'est extra
    C'est extra c'est extra

    Une robe de cuir comme un oubli
    Qu'aurait du chien sans l'faire exprès
    Et dedans comme un matin gris
    Une fille qui tangue et qui se tait
    C'est extra
    Les moody blues qui s'en balancent
    Cet ampli qui n'veut plus rien dire
    Et dans la musique du silence
    Une fille qui tangue et vient mourir

    C'est extra
    C'est extra
    C'est extra
    C'est extra
  • C'est un très beau texte que tu as écrit et que tu nous fais partager, Jean-Michel. Merci beaucoup.

    Merci Sophie C pour ces belles paroles de Souchon et cette jolie découverte de Renaud Papillon Paravel.
  • Voici une chanson de Michel Sardou dont les paroles et la musique me donnent le frisson :
    https://www.youtube.com/watch?v=XHQp6rDGzNQ

    "Terre brûlée au vent
    Des landes de pierre,
    Autour des lacs,
    C'est pour les vivants
    Un peu d'enfer,
    Le Connemara.

    Des nuages noirs
    Qui viennent du nord
    Colorent la terre,
    Les lacs, les rivières :
    C'est le décor
    Du Connemara.

    Au printemps suivant,
    Le ciel irlandais
    Etait en paix.
    Maureen a plongé
    Nue dans un lac
    Du Connemara.

    Sean Kelly s'est dit :
    "Je suis catholique.
    Maureen aussi."
    L'église en granit
    De Limerick,
    Maureen a dit "oui".

    De Tiperrary
    Bally-Connelly
    Et de Galway,
    Ils sont arrivés
    Dans le comté
    Du Connemara.

    Y avait les Connor,
    Les O'Conolly,
    Les Flaherty
    Du Ring of Kerry
    Et de quoi boire
    Trois jours et deux nuits.

    Là -bas, au Connemara,
    On sait tout le prix du silence.
    Là -bas, au Connemara,
    On dit que la vie
    C'est une folie
    Et que la folie,
    Ça se danse.

    Terre brûlée au vent
    Des landes de pierre,
    Autour des lacs,
    C'est pour les vivants
    Un peu d'enfer,
    Le Connemara.

    Des nuages noirs
    Qui viennent du nord
    Colorent la terre,
    Les lacs, les rivières :
    C'est le décor
    Du Connemara.

    On y vit encore
    Au temps des Gaels
    Et de Cromwell,
    Au rythme des pluies
    Et du soleil,
    Au pas des chevaux.

    On y croit encore
    Aux monstres des lacs
    Qu'on voit nager
    Certains soirs d'été
    Et replonger
    Pour l'éternité.

    On y voit encore
    Des hommes d'ailleurs
    Venus chercher
    Le repos de l'âme
    Et pour le cœur,
    Un goût de meilleur.

    L'on y croit encore
    Que le jour viendra,
    Il est tout près,
    Où les Irlandais
    Feront la paix
    Autour de la croix.

    Là -bas, au Connemara,
    On sait tout le prix de la guerre.
    Là -bas, au Connemara,
    On n'accepte pas
    La paix des Gallois
    Ni celle des rois d'Angleterre..."
  • Il faut dire que la musique est particulièrement entraînante et typique de l'Irlande avec une orchestration qui va crescendo.
    En cherchant, je trouve octobre 1981 avec 3 semaines en top du hit parade.
    "De quoi boire 3 jours et 2 nuits"
    Amitiés
    JM

Ma réponse