Les ados et les "Classiques"

M'abonner à cette discussion
  • Quand l'heure fut venue pour ma petite fille de lire "Madame Bovary", je n'ai pas remarqué un enthousiasme délirant; ayant quelques leurres dans ma bibliothèque je lui ai proposé "La fille d'Emma" cette pauvre petite Berthe que l'on connaît à peine et pour qui C;H; Buffard a imaginé la vie. Le style est actuel certes et bien sûr , il n'y a pas de comparaison avec Flaubert .Mais , la curiosité aidant , l'histoire de la mère(Bovary) a suivi sans difficultés!
    Usez-vous ou avez vous usé de subterfuges pour amener les ados à lire les "classiques" sinon avec beaucoup de plaisir, au moins avec de la bonne volonté ?
    flag Signalez un abus
  • Personnellement, je n'ai jamais utilisé ce genre de subterfuges. En revanche, il m'arrivait souvent, s'agissant de mes élèves, de leur lire à voix haute le début d'un livre. J'essayais toujours de trouver le bon moment pour m'arrêter. Leur curiosité entamée, ils couraient souvent chercher le fameux bouquin au CDI. Pour mes enfants, j'ai fait la même chose et je continue...
    flag Signalez un abus
  • je suis preneuse d'astuce car ayant moi même détesté la plupart des classiques imposés à l'école (sauf maupassant et Zola ) , j'aurai bien du mal à donner à mes enfants l'envie de les lire ...madame Bovary me donne des boutons, jamais pu lire un seul Stendhal en entier et même réussi l'exploit de tenir plusieurs mois (et avoir d'excellentes notes !) sur la lecture analysée des Chouans, sans jamais terminer le livre et en le lisant de biais avec un oeil fermé ...heureusement que j'adorais lire avant qu'on m'assomme de ces auteurs sinon cela m'aurait dégoutée à vie je pense ...alors j'ai bien besoin de trucs ...
    flag Signalez un abus
  • bonsoir chers amis lecteurs, chères amies lectrices,
    je dois vous présenter mes excuses les plus plates car je me suis permis de vous mentir à tous et à toutes, par l'intermédiaire d'une fausse identité, car je suis un auteur masculin qui maladroitement, honteusement a eu recours à ce subterfuge.
    Pourquoi ? détourner l'interdiction faite aux auteurs de s'inscrire, de poster sur les forums littéraires en vue de promouvoir leurs ouvrages.
    Veuillez me pardonner je suis honteux et confus.
    meilleures salutations
    BENOIT d'Alsace
    flag Signalez un abus
  • Donc Benoît Vogel, si j'ai bien compris ! quelle tristesse de devoir se faire passer pour autrui! il est vrai que la Toile est un lieu parfait pour duper des lecteurs de tous poil . Il y a aussi la psychanalyse. Prenez soin de vous Mylaine- Benoît
    flag Signalez un abus
  • Pour revenir à comment faire aimer les classiques aux ados..
    Moi qui ai toujours beaucoup lu, j'ai tourné le dos aux classiques et ne les ai rencontrés et dévorés qu'à la trentaine. Ca a commencé avec Loti, puis Zola puis Dostoïevski mais par contre je les ai tous dévorés comme une affamée.
    Alors est-ce si essentiel de forcer les ados aux grands classiques? Pêcheur d'Islande m'avait fait détester Loti (mon auteur culte!), les études d'Eugénie Grandet se bornaient à quelques notes d'examens, Zola était trop triste, Dostoïevski me tombait des mains, etc... Je dirai même que cela pourrait éloigner de la lecture... A côté de ça, j'adorai Zweig et Graham Greene et les écrivains voyageurs. En fait, le but est de lire et de donner le goût à la lecture et les classiques viennent tout naturellement à croiser le chemin d'un lecteur sans forcer...
    flag Signalez un abus
  • je pense aussi qu'il y a un côté "fashion" qui rentre en jeu... Se promener au lycée avec un Zweig ou un Oscar Wilde ou un auteur classique qui se joue dans une pièce en vogue ou en comédie musicale est peut être plus branché ....
    flag Signalez un abus
  • bonjour Danièle Lecuppre, je n'ai pas signalé votre post insultant et méchant, mais ne vous étonnez pas si les auteurs en arrivent à se travestir en lecteurs, à se cacher, vu qu'ils sont trainés dans la boue, traités comme de la m**** par des sites/forums littéraires qui n'acceptent que des lecteurs et méprisent les auteurs vivant voulant simplement parler de leur livre.
    Une dizaine de "potes" auteurs m'ont dit que je devais me cacher, car les auteurs bizarrement on n'en veut pas.
    un forum littéraire est un univers impitoyable, méchant, arrogant, méprisant, condescendant, tout ça je le savais, beaucoup de gens m'avaient averti
    meilleures salutations
    danièle
    flag Signalez un abus
  • Monsieur, je ne suis pas d'accord avec vos propos. Ce site est un site de partage littéraire où chaque lecteur peut s'exprimer, échanger, critiquer - de manière positive, le plus souvent me semble-t-il, mais aussi de façon négative. En règle générale chacun s'attache à rester correct, à ne pas blesser , mais s'octroie le droit d'être subjectif, c'est tout de même l'intérêt. Il ne semble pas prévu que les auteurs puissent y faire leur "publicité", sans doute y a-t-il d'autres lieux pour ça.
    Le plus décevant dans cette affaire c'est de penser que derrière un "nom et une photo de profil" , se cache quelqu'un d'autre. C'est un faux, un mensonge, une tromperie. J'ai mis mes enfants, mes petits-enfants maintenant, en garde contre ce genre de dérives liées aux nouvelles technologies. Là, je me trouve confrontée à ce même problème...et ça me met mal à l'aise.
    flag Signalez un abus

Réagir