LES ADAPTATIONS DE LIVRES AU CINEMA ENLEVENT-ELLES A NOTRE IMAGINAIRE ?

M'abonner à cette discussion
  • Bonsoir à toutes et tous,

    Une bonne partie de l'oeuvre de Dumas se compose de pièces de théâtre qui contribuèrent largement à faire connaître l'auteur.
    Si j'en crois certain lecteur, le scénario est souvent inspiré de l'histoire du livre mais la version filmée emporte, vole, efface, une partie de notre imaginaire et l’interprétation des personnages peut s'avérer de près ou de loin de l'idée première et nous conduire à une certaine déception.
    Toutes les bandes dessinées de Walt Dysney pour la plupart adaptées en film animé ; les livres consacrés aux super-héros sont à la fêtes en ce moment et reversent des "royalties" au Comics. "Orgeuils et préjugés", "Robin des bois", "Lancelot", "Yvanohé", "Le dernier des templiers" sont autant de production anglo-saxonne qui puisent dans les lectures de nos enfances.
    La production de G.Lucas avec "La Guerre des étoiles" a suscité dans les années 70 de nombreuses aventures avant le film, pendant et après le film.
    Puis vient une collection de film animés (excellente du reste) sur "la guerre des boutons", tiré d'un vieux roman de louis
    Pergaud de 1912 et donc d'un vieux film que deux nouvelles adaptations très récentes par de jeunes metteurs en scène viennent à quelques jours d'écart de mettre au goût du jour...
    Alors, je vous engage à témoigner et donner votre sentiment sur des livres que vous avez lus et pour lesquels, on a tiré différentes versions avec plus ou moins de réussite de film ou de pièce de théâtre.
    En espérant que ce nouveau sujet suscite des réactions, des engouements, des oppositions et surtout des titres de lectures à découvrir ou redécouvrir comme "l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux". Le héros du livre et l'acteur ne se ressemble pas du tout non seulement sur les attitudes mais également pour le caractère.
    A bientôt de vous lire.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • Bonsoir à tous, en me relisant je m'aperçois que le sujet n'est pas très explicite. J'ai peut-être trop détaillé le périmètre de ce sujet. En résumé, je vous propose de donner votre opinion sur les adaptations de livres en films ou en pièces de théâtre. Est-ce la plupart du temps une réussite? Cela limite-t-il notre imaginaire? Merci de votre contribution. Amicalement. Jean Michel
    flag Signalez un abus
  • Réaction de Christelle Garnier du 26.06.2012 (la synchronisation ne fonctionne toujours pas entre le flux et les discussions !!!)

    Bonjour Jean Michel, Pour ma part si je lis le livre avant de voir le film je suis très souvent déçu par l'adaptation, par contre si j'ai vu le film avant de lire le livre, j'attend les scenes dans le livre et les images du film se superpose aux images que je peux me faire en lisant, donc je n'apprécie pas trop.
    Voilà.
    Amitiés.
    Christelle
    flag Signalez un abus
  • Merci Christelle de votre amicale contribution,
    Elle semble aller dans le sens que les adaptations en images "nuisent" à notre imaginaire de lecteurs. Je suis bien d'accord avec ce point de vue.
    Cependant, je me dis aussi que les effets spéciaux, les moyens techniques et financiers considérables mis jeu ces dernières années dans le cinéma ont rendu possible la réalisation en images de livres fantastiques, de thrillers, de bit-lit et/ou de science-fiction...
    Et le résultat est souvent assez grandiose et réussi (ou pas) :
    "Le seigneur des anneaux",
    la saga des "Harry Potter",
    les adaptations de Philip K. Dick,
    la trilogie des "Twilight"...
    Je pense également ( ;-)) aux adaptations des thrillers de Stephen King dont les titres ont été plus ou moins bien respectés comme "Misery", "Shinning", "1408"...(et la liste est impressionnante).
    Les adaptations de "Largo Winch" respectent l'histoire générale de Nério Winch (homme d'affaires multimilliardaire) qui se choisit de son vivant un successeur "caché" avec un fils adoptif mais les films n'ont finalement rien à voir avec les différents opus de la bande dessinée éponyme.
    Dans l'adaptation de "l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux", on se focalise sur la rencontre des personnages, portés par Robert Redford et Christine Scott Thomas mais dans le livre, le personnage central n'a rien à voir et se révèle totalement imbuvable.
    Je pense aussi à Grangé est les "rivières pourpres" dont on a tiré deux films alors que le commissaire meurt à la fin du livre.
    Et Michaël Crichton (auteur de la série "Urgences") dont de nombreux titres ont été portés au cinéma. Je vois notamment "Prisonniers du temps" dont le résultat à l'écran fut très moyen alors que le livre m'a plu énormément.
    Et vous qu'en pensez-vous ?
    Avez des titres qui vous ont bouleversé en livre et à l'écran ?
    Merci de partager vos émotions sur ce nouveau sujet de discussion.
    A bientôt de vous lire.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean Michel, En effet les commentaires laissé à partir de la page d'accueil n'ont pas l'air de s'intégrer correctement. Je me demandais pourquoi les gens posaient des questions ou lançaient des discussions sans jamais rebondir sur les commentaires, mais il se peut donc qu'ils "ne retrouvent pas leur petits" dans tout ça. Pour en revenir à notre discussion : prenons l'exemple de Shining puisque vous en parlez, je parle de la version cinéma de S. Kubrick avec Jack Nicholson, c'est un très bon film d'horreur mais si ce n'est la trame de fond ne correspond pas vraiment au livre, par contre la version télévisé avait un intéret visuel moindre mais reprenait le livre mot à mot. Je viens de lire "Juste cause", j'avais adoré le film, très bon suspense, en plus j'aime beaucoup Sean Conery donc voilà, le livre m'a un peu déçu tout en étant très bien mais avec trop de longueur. Concernant les Twilight j'ai beaucoup aimé les romans mais pas les films. Par contre pour Harry Potter j'ai autant apprécié les livres que les films, quand "Au seigneur des anneaux" livre et films m'ont ennuyés je suppose donc que l'adaptation était bonne. Sinon j'ai beaucoup apprécié l'adaptation de "Ne le dis à personne" d'Harlan Coben. Et dans la catégorie "n'importe quoi" on peut parler du portrait de Dorian Gray, le film avait transposé l'histoire dans les années 70 ou 80, Dorian était devenue un mannequin féminin ayant peur de vieillir, bref très très libre comme adaptation. Voilà quelques détails!!! toutes mes amitiés. Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Christelle, bonjour à tous,

    J'espère que cette nouvelle chronique va susciter quelque engouement à participer à moins que vous ne la trouviez trop sérieuse.
    En tout cas, Merci infiniment à Christelle pour l'extrême qualité de sa réponse.

    Entre temps, j'ai parcouru les linéaires pour voir les adaptations cinématographiques de certains de mes auteurs favoris et il y en bien d'autres notamment dans la thématique des policiers et enquêteurs judiciaires.

    Kathy Reich est l'auteure de la série d'enquête policière centrée sur le personnage de Temperance Brennan, spécialiste et anthropologue judiciaire. Elle participe par ailleurs à l'écriture de scenari sur la série télévisée "Bones" et les deux versants de cet auteure cohabitent très bien laissant au lecteur la possibilité d'imaginer des personnages et un contexte très différents de la série.
    Je ne sais si vous avez lu les 3 premiers opus de Pauline Delpech. (source Wiki) De son vrai nom, Pauline Bidegaray, elle est la belle-fille de Michel Delpech (le chanteur) dont elle a pris le nom. Sa mère Geneviève, artiste-peintre, a refait sa vie avec le chanteur alors que Pauline avait six mois. Adolescente, elle a été hospitalisée onze mois. C'est durant son hospitalisation qu'elle décide d'exorciser ses démons par le biais de l'écriture. Elle crée alors le personnage de Barnabé, héros tourmenté de ses trois premiers romans. De mon point de vue, le contexte des années d'après la 1° guerre mondiale se prêterait volontiers à une adaptation au cinéma.
    Et puisque je suis dans la thématique des auteurs de policiers, pensons évidemment à Fred Vargas, scientifique au CNRS dont l'expérience en civilisation lui permet de décrire avec minutie et talent des situations et des enquêtes assez extraordinaires. Les adaptations de "pars vite et reviens tard" avec l'excellent José Garcia (et Michel Serault) et "sous les vents de Neptune" avec le non moins excellent Jean-Hugues Anglade.
    On pourrait encore citer la série des Millénium qui débute avec succès au cinéma et je m'attends un jour prochain à voir des adaptations de l'islandais Arnaldur Indridasson.

    Voilà encore quelques nouvelles de plus sur un sujet très dense s'il en est et qui montre combien la lecture et les auteurs sont sources d'inspiration à l'image et à l'imagination. A vous de laisser vos commentaires sur cette chronique et sur bien d'autres.
    Bien amicalement
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean-Michel et Christelle... ainsi que nos autres amis lecteurs ! J' avais réagi à cette discussion il y a deux jours et je m' aperçois qu' elle ne s' est pas affichée... probablement une mauvaise manipulation de ma part....
    je voulais vous parler de l' adaptation du premier volume de " hunger games ". Je me suis rendue à la séance alors que je n' avais pas lu le livre ( je ne connaissais d' ailleurs pas son existence !). Le film m' a énormément plu, bouleversée parfois... j' en suis ressortie pour me procurer de suite le bouquin.
    Mon problème, c'est que d' avoir eu une représentation des lieux, des personnages... m' a bloquée dans mon imaginaire : en lisant le livre, j' avais les images du film. Toutefois, j' ai adoré le film autant que le bouquin, ce qui m' arrive plus que rarement. Mais pour le coup, j' ai rapidement acheté les volumes deux et trois afin de les découvrir avant que leurs adaptations soient réalisées. J' espère que vous n' aurez pas deux versions de ma " réaction "...
    Je vous souhaite de belles lectures... et de belles images !!!!
    Nathalie
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Nathalie,
    Merci de votre contribution (en 1 seul exemplaire ;-)).
    Il m'est arrivé exactement la même chose que vous et pour le même film. Mais j'ai manqué de temps pour les lire.
    Pour l'anecdote, j'ai reçu par erreur de commande les 3 titres en anglais (fou de joie !!!!) et par la suite je les ai rachetés en français. Pour me réconforter, je me suis dit que cela pourrait faire l'objet d'un cadeau à l'une de mes nièces parfaitement bilingue.
    Or donc !!! ils sont là, "tous les 6" à prendre la poussière parce que malheureusement j'ai vu le film et que je suis moins enclin à vouloir les lire en raison des images encore trop présentes.
    Pour moi l'héroïne ne peut être à présent que la très jolie "Jennifer Lawrence".
    J'ai lu à ce sujet une critique d'un autre lecteur(trice) plutôt déçu(e) par le tome 3 semble-t-il plus bâclé et avec des lenteurs. Vous me direz ?
    Merci de votre fidélité sur les chroniques que je propose.
    A bientôt. Bien amicalement
    Jean-Michel.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour à tous,

    Voilà un lien proposé par "Lecteurs.com" qui vient compléter nos premiers échanges en apportant un autre regard.
    Bien amicalement
    Jean-Michel

    http://www.lecteurs.com/article/la-litt%C3%A9rature-au-secours-du-cin%C3%A9ma
    flag Signalez un abus
  • A propos de l'article de Lecteurs "Bouquins et bobines, duo gagnant ?"
    Bonjour à tous,
    J'ai proposé ce sujet dans la rubrique discussions/autres puis découvert cet article de notre site Lecteurs qui apporte un regard sur tous ces livres qui donnent naissance à des films.
    On pourrait se dire que le cinéma tue notre imaginaire de lecteurs. Mais en même temps, il contribue au succès du livre. Nombre de films ont permis de découvrir à posteriori l'auteur et son livre voire sa biographie.
    C'est finalement toute la question de savoir si ces deux formes d'oeuvre de fiction se rendent service ou se desservent.
    Et vous qu'en pensez-vous ?
    Bien amicalement.
    Jean-Michel
    flag Signalez un abus

Réagir