LA NOUVELLE : VOUS AIMEZ ?

M'abonner à cette discussion
  • Bonjour à tous.

    En février, je vous propose le plaisir de la lecture en passant par la nouvelle.

    Le format d'une histoire courte, de fiction, d'autofiction, autobiographique, de SF, Polar, Héroïc Fantasy ou encore sentimentale permet toutes les audaces.

    C'est l'occasion d'aimer la lecture car la longueur de 2 à quatre pages peut inciter les plus jeunes à lire. C'est aussi le moyen de découvrir un genre littéraire et un auteur ou plusieurs auteurs réunis.

    Une nouvelle possède plusieurs caractéristiques qui poussent à sa brièveté.
    - Contrairement au roman, elle est centrée sur un seul événement.
    - Les personnages sont peu nombreux et sont moins développés que dans le roman.
    - La fin est souvent inattendue, et prend la forme d'une « chute » parfois longue de quelques lignes seulement.

    Comme il s'agit nécessairement d'histoire courte, on trouve les nouvelles dans de plus grands ensembles : le recueil de nouvelles qui est un livre composé de plusieurs nouvelles de la plume d'un auteur unique, en opposition à une anthologie dont les éléments sont rédigés par plusieurs auteurs.

    Alors, faites nous partager vos nouvelles et vos auteurs préférés, ces derniers étant parfois très connus.

    En attendant de vous lire, voici quelques références et liens puisés dans des sources ouvertes.

    A bientôt de vous lire
    Amitiés
    JM


    Voici une proposition tout à fait alléchante de Baudelaire, traducteur de Poe, à propos de l'analyse de la nouvelle :

    « Elle a sur le roman à vastes proportions cet immense avantage que sa brièveté ajoute à l’intensité de l’effet... La totalité d’effet est un avantage immense qui peut donner à ce genre de composition une supériorité tout à fait particulière, à ce point qu’une nouvelle trop courte (c’est sans doute un défaut) vaut encore mieux qu’une nouvelle trop longue... L’artiste inventera les incidents, combinera les événements les plus propres à amener l’effet voulu. Si la première phrase n’est pas écrite en vue de préparer cette impression finale, l’œuvre est manquée dès le début. Dans la composition tout entière il ne doit pas se glisser un seul mot qui ne soit une intention, qui ne tende, directement ou indirectement, à parfaire le dessein prémédité. »

    Pour aller plus loin :
    Un liste assez exhaustive des auteurs contemporains de nouvelles en français.
    http://pierremaube.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/10/17/11-nouvellistes-francais-contemporains.html

    Beaucoup des écrits de Godenne sont épuisés. Il faut consulter internet pour trouver ses ouvrages de référence.
    http://www.centrejacquespetit.com/godenne/index.php?PHPSESSID=be394e8a51f02f07493da7a21e47edce

    Un site dédié à la publication de nouvelles brèves et de fiction courte.
    http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/-Breves-

    Mes inspirations :
    wikipédia
    "L'esprit livre" que je vous recommande comme atelier d'écriture et d'écrivain.
    http://www.esprit-livre.com/
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean -Michel, c'est une bonne idée que vous avez là d'attirer l'attention sur l'écriture des nouvelles qui sont souvent les mal aimées des lecteurs.
    Je ne vais pas me retourner bien loin sur mes lectures, j'ai vraiment apprécié " Un membre permanent de la famille" de R.Banks. Les nouvelles qui composent ce livre sont toutes bien finies si j'ose dire ,concises, explicites , ont un axe central, des gens de la vie courante, en fin de course ou abîmés tout de même;enfin tout est cohérent, pas de coupures brutales, je retiens surtout le texte qui pose la question du devenir d'un chien aimé de tous lors d'un divorce...et le délitement d'une famille à partir de cette question qui semblait secondaires.
    Les nouvelles bien pensées, bien écrites, valent largement un roman poussif.
    flag Signalez un abus
  • C'est une forme que je lis quand l'occasion se présente : j'ai eu ma période Yoko Ogawa qui utilise beaucoup la nouvelle : "Les paupières", " Les lectures des otages"...Il y a aussi "Ces deux messieurs de Bruxelles" de E.E.Schmitt....Je rejoins tout à fait l'avis de Baudelaire quant au bénéfice de la nouvelle, je l'ai particulièrement ressenti dans Ogawa qui écrit sur des sujets "gores" : tout est dit de façon concise et c'est ce qui rend la lecture accessible!
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean-Michel,
    La nouvelle est un genre qui ne me rebute pas. J'en ai lu beaucoup de Stefan Zweig, avec grand plaisir. les auteurs Russes ne sont pas en reste non plus, Anton Tchekov, Nicolas Gogol, Vselodov Garsin, Iouri Kasakov. J'ai apprécié aussi les nouvelles d'Annette Mingels "Romantiques", ou de Jean-Pierre Andrevon (plutôt fantastiques). J'en lis régulièrement, surtout quand je n'ai pas beaucoup de temps pour entamer un "pavé". Parfois je suis surprise par la chute, ou je reste sur ma faim... Un auteur que j'ai découvert il n'y a pas très longtemps, avec un univers très particulier, Sigismund Krzyzanowski, est un expert en matière de nouvelles, mais c'est une lecture très exigeante et difficile.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean-Michel,

    Je ne déteste pas les nouvelles même si j'avoue que j'en lis peu car généralement je les trouve trop courtes et je reste sur ma faim. J'ai cependant adoré "l'ivresse du kangourou" de Kenneth Cook car c'est infiniment drôle et même à pleurer de rire. Je viens de lire "le citron" de Kajii Motojirô. C'est un recueil de nouvelles où l'auteur tuberculeux se décrit et décrit sa vie dans chaque nouvelle. Tout le recueil tourne autour du temps qui passe, les saisons, le suicide, la mort. C'est très poétique. Il vit finalement dans l'attente de la mort mais en prenant le temps et le plaisir de regarder et de décrire la couleur d'un citron, un bel objet luxueux ou une fleur. En fait je trouve qu'une nouvelle il faut savoir la lire. Souvent quand je lis une nouvelle je trouve ça ennuyeux et c'est après, parfois longtemps après que je me dis "c'était beau, j'aurai pas dû revendre ce livre". La nouvelle bien ou non marque davantage l'esprit même lorsqu'on pense ne l'avoir lue que d'un oeil distrait.
    flag Signalez un abus
  • Bonjour et merci Danièle
    Je partage votre analyse de la nouvelle. C'est une excellent roman en deux pages, 6000 caractères. La concision impose les mots justes. Nécessité absolue de faire parler les 5 sens pour impliquer le lecteur. "Une chute", bien souvent. Et puis surtout de nombreux sujets abordés comme des photographies, des arrêts sur image pour retrouver des moments délicieux, drôles, extrêmement triste et émouvant également. La nouvelle est un art difficile.
    Amitiés
    JM
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jacqueline

    Voici un lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Haruki_Murakami#Romans
    sur l'auteur Haruki Murakami (1Q84) s'est apparemment illustré dans le genre de la nouvelle.
    Amitiés
    JM
    flag Signalez un abus
  • Merci Nathalie pour ces nombreuses références.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle#Auteurs_de_nouvelles
    J'ai trouvé ce lien très complet sur le genre littéraire et les auteurs. Ils sont très nombreux et certains très connus.
    Amitiés
    JM
    flag Signalez un abus
  • Bonjour Jean Michel,
    Je ne suis pas contre les nouvelles, elles ont l'intérêt de pouvoir parfois se lire d'une traite. Stephen King se prête souvent au jeu, pas toujours avec bonheur, sinon Stephen Zweig, Maupassant, Zola, Ana Gavalda... dans le policier, Mary Higgins Clarck (seule ou en co-écriture) Agatha Christie au moins une fois mais je n'ai plus le nom de l'ouvrage en tête...ont sorti des recueil tout à fait intéressant.
    Bises.
    Christelle
    flag Signalez un abus
  • Bonjour monsieur Palacios,
    Avez-vous terminé la lecture de OE? Votre avis me sea très précieux et fort intéressant! J'essaye de contacter l'écrivain par Facebook, mais apparemment le mystère est plein!
    flag Signalez un abus

Réagir