Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

ECRIRE MON PREMIER LIVRE, MA PREMIERE HISTOIRE !!!

M'abonner à cette discussion
  • Bonsoir Laetitia. Merci pour votre message. Il me fait plaisir. La première version de mon roman a été éditée en 2011 chez EDILIVRE, qui n'en a vendu que quelques-uns. Sans changer les grandes lignes, je l'ai remanié pour le raccourcir et le rendre un peu plus intéressant. Mais cette dernière version n'existe que dans la mémoire de mon ordinateur. Vendre n'est pas mon but, mais j'aimerais quand même être lu, d'où mon appel. J'ai un autre livre, qui n'est pas un roman, édité en auto-édition chez THEBOOKEDITION.
    Si vous voulez bien me communiquer votre adresse email, je me ferai un plaisir de vous présenter mon roman. Le texte suivra si le sujet vous intéresse.
    Amicalement
  • Bonjour,
    Je suis nouvelle sur le forum et il se trouve que cette envie dont tu parles m'avait beaucoup touchée et résultat : J'écris un roman ! Lancez-vous également si vous en avez envie, c'est une très belle aventure car on apprend beauoup de choses sur nous-même qu'on ignorait jusque-là.

    Ca part dans le fantastique en fait, une sorte de "Near Death Experience" mais différemment en fait.
  • Merci Mimia de ton passage.

    A l'occasion, viens sur ShortEdition
    http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios.

    Tu découvriras des auteurs de nouvelles et de poèmes, de Haïkus, de Jeunesse, Classique, Saint Valentin...

    L'accès est simple et ne demande rien en retour.
    Pas de spam ni de notification à outrance.

    Les auteurs sont mis en compétition 4 fois par an avec un prix et des thèmes d'écriture : poème, histoire courte ou très courte, nouvelle, BD courte...

    Il suffit de voter pour les nouvelles en compétition. C'est un excellent moyen de se faire connaître dans un format court : de 1 minute à 20 minutes de temps de lecture.

    ShortEditions est en partenariat avec de nombreux investisseurs et clients. Des bornes fleuriront prochainement dans des espaces d'attente et chaque passager, patient ou visiteur pourra consommer une nouvelle pour attendre un rdv ou un train ou un avion.

    A te lire.
    Tu peux voter pour mes textes
    (en suivant le lien http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios)
    et découvrir également des centaines d'autres

    Amitiés
    JM
  • Je reviens vers vous après bientôt deux ans d'écriture de textes courts et de nouvelles, de poèmes, de chroniques sur ShortEdition et de nombreuses discussions ouvertes et d'avis sur Lecteurs.com depuis décembre 2011.

    Vous pouvez voir un sujet BD au salon du livre de Paris en 2013 pour Lecteurs.com
    www.lecteurs.com/article/jean-michel-palacios-reporter-dun-jour-au-salon-du-livre-de-paris/2441277

    Lire, c'est certainement ce qui nous rassemble et rencontrer les auteurs dans les salons et les librairies lors de dédicaces ajoutent au plaisir des histoires et des personnages qui inventent pour nous.

    La tentation se fait jour à un moment ou un autre d'essayer d'écrire à son tour quelque chose, mais pas nécessairement sur un thème imposé, comme un sujet, un devoir, une disserte ou bien réaliser un audit, une analyse ou un commentaire.
    Mais plutôt quelque chose qui vient de notre imaginaire, de notre inconscient et qui subitement veut ou peut prendre toute la place ou en tout cas essayer.
    Car si l'envie est présente, passer à l'acte est difficile pour de multiple raisons comme la pudeur, la peur du ridicule, le qu'en dira-t-on, la valeur, le style. On se trouvera cent mille raisons de ne pas essayer.

    Mais pourtant, il nous arrive de commencer de bonne heure à écrire et puis d'oublier en confiant ses propres aventures non pas à une peluche ou à un robot mais à un journal intime ou une tablette.
    Très vite les pages se remplissent, pleines de sincérité, les mots s'ajoutent et construisent notre univers fait de doutes et d'espoir, de rencontres, de blessures, d'attentes, de réussites.
    Il y a là les ferments de bien des romans d'adolescents qui finissent parfois dans des cartons ou dans des greniers voire disparaissent.

    J'ai commencé à écrire des poèmes et des chansons à l'âge de 16 ou 17 ans. Vers 18 à 20 ans, j'ai pu m'accompagner à la guitare.
    40 ans plus tard, je me suis mis à l'écriture en écrivant des textes courts, des nouvelles, des poèmes, des chroniques et toujours un texte de chanson de temps à autre. J'ai dû garder quelque part une âme d'enfant.

    Je vous invite donc à partager vos envies et vos émotions sur ce sujet quel que soit votre âge et votre univers littéraire.

    Et si le coeur vous en dit, vous pouvez me retrouver sur ShortEdition.
    Plusieurs prix permettent de se tester et de se faire connaître.

    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/si-vous-etiez-un-vase

    (bouton de vote en fin de texte - compte à créer simple et sans contrainte ni spam)

    AVousLire sur cette discussion
    Amitiés
    JM
  • Bien que ce sujet date de 2012 il reste intéressant!

    j'ai toujours écrit (sous forme de journal) mais si je devais écrire un 1er roman je pense que se serait un roman sur l'histoire de ma mère, car cela pourrait regrouper plusieurs choses qui me tiennent à cœur: le féminisme, l'histoire et la famille.(enfant issue de l'immigration, ne parlant pas la langue,une famille qui fuit la guerre, une place de femme réductrice, s'en sortir, retomber,remonter,tomber malade et mourir..) Alors là j'ai juste résumé et réduit la chose mais en substance ça serait sur ce sujet mon 1er roman.
  • Merci Justine de votre témoignage. Et bravo si vous osez le faire même pour vous-même. Ce peut être une démarche libératoire mais aussi un témoignage. J'entreprends moi-même ce chemin depuis janvier en guise de 1er roman de ma vie. C'est à la fois un excellent exercice d'écriture et de style mais aussi la possibilité de retraverser le temps et de revisiter son passé pour rendre son présent plus dense et plus tangible. Être là après ce voyage démontre une furieuse envie de vivre et que vraisemblablement, le meilleur, si ce n'est déjà le cas et à venir. Et l'écriture en fait partie.
    Amitiés
    JM
  • J'aime cette idée.... J'ai souvent eu l'envie, le désir d'écrire moi meme un petit livre mais sur quoi? Et je n'ai jamais eu le courage de le faire jusqu'au bout... j'ai fait qlq pages puis j'ai trouvé cela nul donc j'ai arrêté...
    Je voulais faire qlq chose d'autobiographique ou du moins une histoire partant sur des éléments, souvenirs de ma propre histoire....

    Ou alors une histoire d'amour mais qui ne soit pas gnangnan...
  • Merci Marie de votre commentaire et de vos propositions.

    Une histoire d'amour serait de circonstance en cette semaine de pré-Saint Valentin.
    Une histoire personnelle aussi.

    Du moment que cela soit avant tout du plaisir. Pour soi et pour d'éventuels lecteurs.

    Il existe aujourd'hui énormément de sites d'écriture qui propose d'écrire des nouvelles, des romans, sous forme d'épisodes...
    exemple de Wattpad : https://www.wattpad.com/home
    exemple de Scribay : https://www.scribay.com/
    ou celui où je me trouve ShortEdition : http://short-edition.com/auteur/jean-michel-palacios

    Il y en a beaucoup d'autres.
    Et il existe des méthodes et des outils pour encadrer sa démarche.

    Amitiés
    JM
  • Bonjour Jean Michel, et merci de faire revivre nos anciennes discussions. Amitiés, Philippe
  • Bonjour

    Comme certains d'entre nous, j'écris ! Pour un journaliste, me direz-vous, c'est bien normal ! Mais écrire de la littérature... Si j'avais pensé il y a deux ans que j'écrirais de la prose... si j'avais pensé il y a un an que je terminerais mon premier roman !

    Depuis si longtemps que j'écris de la poésie et que ma poésie est mauvaise ! La prose s'est infiltrée dans ma vie par hasard. Je voulais relater mes voyages en Afrique dans des poèmes, mais le résultat était si mauvais ! Un jour, sans doute la frustration, j'ai commencé à raconter un séjour au Sénégal. Ce qui ne devait être qu'un récit a pris de l'ampleur. Puis j'ai commencé à imaginer une histoire. Mon imagination m'a vite dépassé. Enfant du fantastique et du surréalisme, mon inconscient m'a guidé dans un roman mariant autobiographie et invention.
    Comme ce roman est né par hasard, il m'a fallu le tricoter au fur à mesure, parfois le détricoter pour refiler et retisser. Il est fou, pas seulement parce qu'il semble au final déstructuré, mais parce qu'il me ressemble.

    C'est ainsi que j'ai auto édité " Et si on parlait de mon roman" sur la plateforme numérique d'Amazon. Ce qui me rend fier, c'est de l'avoir écrit, pas de l'avoir auto éditer. Ce qui me rend fier, c'est le bonheur intime que j'ai conquis à écrire.

    Mon deuxième roman "La mort a bon dos" (dont je changerai peut-être le titre) sera terminé dans quelques semaines, quelques mois, et j'ai déjà commencé un troisième roman. L'écriture me nourrit. Humainement, je veux dire, car financièrement il ne faut pas rêver. Un premier roman... sur une plateforme numérique, dont avec avec un accès limité pour les lecteurs et sans support papier... difficile d'attirer les regards et de percer...

Ma réponse