Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Zhang Yueran

Zhang Yueran

Née dans la province du Shandong dans les années 1980, Zhang Yueran vit à Pékin. Elle est l'une des voix les plus prometteuses et singulières de la littérature chinoise aujourd'hui.

Articles en lien avec Zhang Yueran (1)

Avis sur cet auteur (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Le clou » de Zhang Yueran aux éditions Zulma

    Mimosa sur Le clou de Zhang Yueran

    Une promenade à petits pas dans la Chine de 1923 à nos jours:il est même question du SRAS,et ce en compagnie de Li Jiaqi et Chang Gong (et leurs amis,trentenaires) qui se retrouvent après 20 ans de séparation.Ils étaient indissociables,ils racontent tour à tour leur hier,celui de leurs familles...
    Voir plus

    Une promenade à petits pas dans la Chine de 1923 à nos jours:il est même question du SRAS,et ce en compagnie de Li Jiaqi et Chang Gong (et leurs amis,trentenaires) qui se retrouvent après 20 ans de séparation.Ils étaient indissociables,ils racontent tour à tour leur hier,celui de leurs familles liées mais qui se haïssent depuis un drame survenu lors de la Révolution culturelle.
    "L'amour (pour son père)n'avait pas disparu ni même faibli.Cet amour était aussi résistant que le roc."
    Des passages touchants:comment inventer le talkie-walkie de l'âme,des personnages attachants -je déplore la cruauté de Chang Gong due à son manque criant d'amour-il n'est question en fait que de cela ,du manque d'amour,des parents,de l'être aimé...
    Ce personnage de Grand-Père légume avec ce clou dans la tempe est le lien entre tous!
    Un 1er roman long et lent,une balade minutieuse,une introspection dans le coeur des personnages qui nous aident à entrevoir le monde d'une certaine Chine;
    "J'ai pris conscience pour la 1ère fois que l'on pouvait vivre sans le moindre espoir,le coeur éteint,et traverser ainsi toute une vie."

  • add_box
    Couverture du livre « Le clou » de Zhang Yueran aux éditions Zulma

    STOLL AUDEBEAU BENEDICTE sur Le clou de Zhang Yueran

    très beau roman sur un secret d'une génération en Chine

    très beau roman sur un secret d'une génération en Chine

  • add_box
    Couverture du livre « Le clou » de Zhang Yueran aux éditions Zulma

    fflo sur Le clou de Zhang Yueran

    J’ai lu et apprécié certains auteurs chinois plus âgés que Zhang Yueran, tels que Mo Yan, Lianke Yan et bien évidemment Dai Sijie qui écrit en Français. La génération suivante avec des femmes telles que Mian Mian ou Tian Yeran m’avait déçue, aussi étais-je impatiente de découvrir Le Clou.
    Au...
    Voir plus

    J’ai lu et apprécié certains auteurs chinois plus âgés que Zhang Yueran, tels que Mo Yan, Lianke Yan et bien évidemment Dai Sijie qui écrit en Français. La génération suivante avec des femmes telles que Mian Mian ou Tian Yeran m’avait déçue, aussi étais-je impatiente de découvrir Le Clou.
    Au départ j’ai trouvé le ton résolument plus occidental puis au fil des pages je me suis bien retrouvée au cœur d’un roman chinois, épique, avec toutes ses extravagances, ses grotesques, comme la disparition de l’homme-légume. Ce roman est long, presque 600 pages d’introspection, le rythme est lent, la vacuité des protagonistes peut agacer mais une fois entré dans ce récit impossible de s’en détacher.
    Le Clou met en scène deux trentenaires, amis d’enfance, qui se retrouvent après une vingtaine d’années de silence. Dans ce roman à deux voix chacun, tour à tour, se raconte. Les deux familles sont liées par un secret qui remonte au temps de la révolution culturelle et impacte trois génération, celle qui a participé à la révolution et les deux suivantes. Ce stratagème permet à Zhang Yueran d’analyser la société chinoise contemporaine. Elle dépeint avec ses personnages à la psychologie fouillée le mal-être des jeunes générations, quand l’idéal du communisme a été remplacé par le matérialisme. Le poids des traditions est toujours là et seules les apparences comptent dans l’éducation donnée aux enfants. Je suis d’ailleurs frappée par l’absence du rôle des parents dans l’éducation qu’ont reçu ces trentenaires souvent livrés à eux-mêmes.
    Zhang Yueran est pour moi une belle découverte et une très intéressante nouvelle voix de la littérature chinoise.

  • add_box
    Couverture du livre « Le clou » de Zhang Yueran aux éditions Zulma

    Tassa All sur Le clou de Zhang Yueran

    Avis à la page 100 - Les explorateurs de la rentrée littéraire 2019

    Disons que vous avez le temps. Disons que vous avez envie de voyager, de découvrir un autre passé que le vôtre. Disons que vous avez envie d'une histoire. Ou plutôt de plusieurs. De destins croisés ou mis en parallèle....
    Voir plus

    Avis à la page 100 - Les explorateurs de la rentrée littéraire 2019

    Disons que vous avez le temps. Disons que vous avez envie de voyager, de découvrir un autre passé que le vôtre. Disons que vous avez envie d'une histoire. Ou plutôt de plusieurs. De destins croisés ou mis en parallèle. Disons que la lenteur vous va bien. Alors ce roman dès ses 100 premières pages vous conviendra.
    Une plongée mélancolique dans les vies de deux Chinois, Li Jiaqi et Chen Gong, deux êtres écorchés vifs et vibrants.
    Il y a quelque chose de sensuel qui se dégage de ce roman.
    Vite vite, je continue ma lecture.
    Découvrir la Chine avec une telle écriture me comble parfaitement.

    Avis complet Les Explorateurs de La rentrée 2019 - Lecteurs.com

    Le Clou de Zhang Yueran
    Zulma 2019

    Si vous cherchez une immersion totale dans la Chine contemporaine, une plongée rigoureuse et sensible dans les affres de deux Chinois, pris entre les feux de la tradition et ceux de la modernité... alors vous êtes bien tombés !

    L'une, Li Jiaqui, évolue entre une cousine étouffante et sévère, un père austère et absent, des grands-parents préoccupés par leur statut social. L'autre, Chen Gong, doit tenir tête à une grand-mère autoritaire, tenir compagnie à sa tante dévouée, tandis que son grand-père se meurt dans un hôpital à cause d'un clou.

    Je n'ai jamais lu quelque chose d'aussi beau en littérature chinoise. Pas à pas, mot après mot, nous suivons les hivers et les étés des deux personnages qui racontent leur passé et qui oscillent entre tendresse et maladresse. Avec un grand soin et une grande délicatesse, la romancière parvient à mettre en équilibre les forces du passé et du présent, s'efforçant de mettre les conflits familiaux de la petite histoire dans la Grande Histoire, celle de la Chine et de sa révolution culturelle, si récente, et ravageuse. Tout tourne ingénieusement autour d'un suspense fragile : le clou, ou la violence de la révolution.

    Les sentiments qui pourraient paraître indicibles ou indescriptibles sont décrits avec une splendeur de tous les jours. La plume est à la fois réaliste et sensible. Elle ressemble parfois à l'attente et à la douceur des romans de Yoko Ogawa (comme dans Parfum de Glace). Mais il y a aussi une certaine vigueur dans l'effrayante confrontation entre les générations qui ne se comprennent pas ou plus.

    Face à face, alors que la neige tombe, c'est comme si nous étions là avec Li Jiaqi et Chen Gong. Nous espérons, ressentons la colère, la tristesse, l'injustice et l'étonnement avec eux. Nous grandissons avec eux, de l'enfance à l'âge adulte. Nous vivons leur vie si éloignée l'un de l'autre et puis finalement, pas tant que cela, car ce lien, le clou qui les réunit, les force à parler, à se dévoiler.

    Le plus beau roman fleuve de la rentrée, en tout cas le mieux écrit, que j'aie lu jusqu'ici.

    Le Clou de Zhang Yueran (note : 29/30)

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !