Yves Sente

Yves Sente

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Blake et Mortimer T.25 ; la vallée des immortels t.1 » de Yves Sente et Teun Berserik et Peter Van Dongen aux éditions Blake Et Mortimer

    Dominique JOUANNE sur Blake et Mortimer T.25 ; la vallée des immortels t.1 de Yves Sente - Teun Berserik - Peter Van Dongen

    Kowloon, Kai Tak, Hennessy Road, Wan Chai, Queen's road, Victoria peak...
    Savez-vous que le célèbre professeur Mortimer et son ami le Capitaine Blake sont à Hong-Kong?
    "Résidus de lombrics qu'est-ce que vous attendez?! Poursuivez-le!"
    "Damned! Ils ne renoncent pas!"
    Good Lord! Il va falloir...
    Voir plus

    Kowloon, Kai Tak, Hennessy Road, Wan Chai, Queen's road, Victoria peak...
    Savez-vous que le célèbre professeur Mortimer et son ami le Capitaine Blake sont à Hong-Kong?
    "Résidus de lombrics qu'est-ce que vous attendez?! Poursuivez-le!"
    "Damned! Ils ne renoncent pas!"
    Good Lord! Il va falloir attendre le tome 2 "Le millième Bras du Mékong" pour connaître la suite de "Menace sur Hong-Kong". Blake va-t-il retrouver Mortimer?
    Bien joué, old chaps!!

  • add_box
    Couverture du livre « Cinq branches de coton noir » de Steve Cuzor et Yves Sente aux éditions Dupuis

    Veronique Donard sur Cinq branches de coton noir de Steve Cuzor - Yves Sente

    Ce livre a été choisi pour participer au prix "Du vent dans les BD" organisé par les bibliothèques de la Côte des légendes.
    C'est une BD imposante qui parle de l'origine du drapeau américain dont l'une des étoiles aurait été noire.
    A l'origine de cette histoire, une jeune femme découvre au...
    Voir plus

    Ce livre a été choisi pour participer au prix "Du vent dans les BD" organisé par les bibliothèques de la Côte des légendes.
    C'est une BD imposante qui parle de l'origine du drapeau américain dont l'une des étoiles aurait été noire.
    A l'origine de cette histoire, une jeune femme découvre au décès de sa tante un journal datant de 1777.

    A Douvres, Lincoln va recevoir dans une lettre les mémoires d' Angela Brown qui relate dans son journal les événements qui l'ont amenée à coudre une étoile noire sous une étoile blanche du drapeau.
    La guerre de 39/45 fait rage, trois soldats Afro-Américains vont partir à la recherche de ce premier drapeau détenu par les Allemands.

    La couleur sépia de certains chapitres, le gris, le vert alternent tout au long de chapitres et nous emmènent de Paris aux Ardennes sous la neige au travers d'une expédition dangereuse vers une issue inattendue.
    Avec en fond, le très triste destin des descendants d'esclaves arrachés à leur pays et toujours en butte à cette ségrégation encore d'actualité.
    La qualité des dessins contribue à faire de cette lecture un moment agréable et palpitant.

  • add_box
    Couverture du livre « Cinq branches de coton noir » de Steve Cuzor et Yves Sente aux éditions Dupuis

    Yaki sur Cinq branches de coton noir de Steve Cuzor - Yves Sente

    1944. Lincoln est soldat dans un camp militaire à Douvres. Il ne s’y passe pas grand-chose à part quelques bagarres provoquées par le racisme des soldats blancs à l’égard des soldats noirs. Avec sa sœur Joanna, restée aux Etats-Unis, ils échangent des lettres. Ils aimeraient tous les deux que...
    Voir plus

    1944. Lincoln est soldat dans un camp militaire à Douvres. Il ne s’y passe pas grand-chose à part quelques bagarres provoquées par le racisme des soldats blancs à l’égard des soldats noirs. Avec sa sœur Joanna, restée aux Etats-Unis, ils échangent des lettres. Ils aimeraient tous les deux que leur couleur de peau ne soit plus un problème, que les mentalités évoluent enfin. C’est alors que Joanna hérite d’une maison dans lequel elle trouve un journal intime. Celui-ci raconte qu’en 1776, une couturière, Mrs Betsy, a été chargée de concevoir le premier drapeau américain à l’occasion de la proclamation de l’indépendance du pays. Sa domestique, Angela Brown, y ajoute alors en secret un symbole caché mais ô combien important pour son peuple. Lincoln va se mettre en quête de retrouver ce drapeau symbolique.

    Cette bande dessinée et sa construction sont originales. Les illustrations, et surtout les couleurs, sont superbes. Elles accompagnent parfaitement le texte, les différentes époques, les différents personnages. La ségrégation envers les noirs dans ces contextes historiques perturbés est parfaitement bien montrée. Un petit bémol : le début est long à démarrer… A découvrir.

  • add_box
    Couverture du livre « Cinq branches de coton noir » de Steve Cuzor et Yves Sente aux éditions Dupuis

    Bib HLM sur Cinq branches de coton noir de Steve Cuzor - Yves Sente

    Gare à la couverture, il ne faut pas s'y méprendre, c'est plus qu'une BD de guerre, c'est une BD qui porte en elle un bout d'Histoire. Une réécriture de l'Histoire d'une véracité telle qu'elle nous fait douter de la grande Histoire. L'intrigue s'installe sur des faits historiques et petit à...
    Voir plus

    Gare à la couverture, il ne faut pas s'y méprendre, c'est plus qu'une BD de guerre, c'est une BD qui porte en elle un bout d'Histoire. Une réécriture de l'Histoire d'une véracité telle qu'elle nous fait douter de la grande Histoire. L'intrigue s'installe sur des faits historiques et petit à petit se tisse une fiction qui avait tout pour être avéré.

    L'auteur nous propose ici un album polyphonique autour de deux grandes thématiques : la seconde Guerre Mondiale et la lutte contre l'Amérique ségrégationniste. Pour faire le pont entre les deux sujets, l'auteur va impliquer nos héros, trois jeunes soldats noirs, dans une enquête pas comme les autres. Ensemble, ils vont partir à la recherche d'une relique. Pas n'importe quelle relique, un symbole ! Un symbole qui leur donnera l'occasion de devenir des héros, mais qui aura aussi, et surtout, une répercussion sans précédent dans leur lutte pour leurs droits. Ainsi, ils vont intégrer la MAFF (Monuments, Fine Arts, and Archive) et on va suivre ces Monuments men dans leur immersion.

    En plus d'avoir trouvé le propos intéressant, terriblement d'actualité, j'ai trouvé cette histoire passionnante ! On avance de planche en planche avec l'envie d'en savoir toujours plus. De plus en plus flouée par la frontière entre la fiction et le réel.

    Côté dessin : le dessin est à tomber à la renverse, notamment les portrait en début de chaque partie.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !