Yrsa Sigurdardottir

Yrsa Sigurdardottir
Yrsa Sigurdardóttir, née en 1963 en Islande, est aujourd'hui le premier auteur de thrillers Islandais. Elle compte déjà deux romans publiés chez Anne Carrière, et poursuit son métier d'ingénieure civile à côté de l'écriture.

Avis (14)

  • add_box
    Couverture du livre « ADN » de Yrsa Sigurdardottir aux éditions Actes Sud

    Bookliseuse sur ADN de Yrsa Sigurdardottir

    Série Freyja et Huldar – Tome 1

    1987:
    Plusieurs personnes discutent du sort de 3 jeunes frères et soeurs. Il est décidé qu’ils seront séparés pour être adoptés plus facilement.

    2015
    Elisa, jeune mère de famille, est assassinée de façon atroce et surtout inimaginable, du jamais-vu en...
    Voir plus

    Série Freyja et Huldar – Tome 1

    1987:
    Plusieurs personnes discutent du sort de 3 jeunes frères et soeurs. Il est décidé qu’ils seront séparés pour être adoptés plus facilement.

    2015
    Elisa, jeune mère de famille, est assassinée de façon atroce et surtout inimaginable, du jamais-vu en Islande ni nul par ailleurs. Sa petite fille, Margarét âgée de 5 ans, cachée sous le lit de sa mère à entendue les terribles souffrances qu’a endurées celle-ci.

    L’inspecteur Huldar, aidé de Freyja, psychologue et Directrice à la maison des enfants, ils essaient de sortir la petite fille de son silence.

    On découvre 2 personnages terriblement attachant, loin des héros tout beaux dont on a l’habitude. Ils ont des défauts, une vie amoureuse chaotique, on peu même dire quasiment inexistante. Des héros auxquels il est facile de s’identifier tellement ils sont réalistes.

    L’auteur nous décrit les meurtres avec multitude de détail, rendant le récit plus réaliste (âmes sensibles s’abstenir).

    La fin est juste ouahou, je n’ai rien vu venir, mais tout devient si limpide, si évident. Ennui impossible avec ce roman

  • add_box
    Couverture du livre « ADN » de Yrsa Sigurdardottir aux éditions Actes Sud

    Anita Millot sur ADN de Yrsa Sigurdardottir

    Il s’agit pour moi d’une première lecture de cette auteure islandaise. Je suis plutôt amateur de polars scandinaves et une fois de plus, j’y ai trouvé mon compte.
    1987 : trois petits enfants de un, trois et quatre ans (deux garçons et une fille) viennent de vivre un drame familial qui les...
    Voir plus

    Il s’agit pour moi d’une première lecture de cette auteure islandaise. Je suis plutôt amateur de polars scandinaves et une fois de plus, j’y ai trouvé mon compte.
    1987 : trois petits enfants de un, trois et quatre ans (deux garçons et une fille) viennent de vivre un drame familial qui les laisse orphelins et vont être séparément soumis à l’adoption …
    2015 : Huldar, inspecteur de police et Freyja, psychologue à la maison des enfants, ont eu une aventure sans lendemain tout en ignorant la véritable profession de l’autre. Ils vont - à leur grande gêne - se retrouver et avoir à travailler ensemble sur une terrible enquête criminelle, dont une gamine de sept ans (la fille de la victime) a été le seul témoin …
    Le coupable, qui semble être un dangereux psychopathe, tue ses victimes de façons ignobles (je m’abstiendrais de spoiler ce polar glaçant !) Sachez néanmoins que le déroulement de cette intrigue est relativement complexe et qu’il vous faudra vous armer de patience avant de découvrir l’origine et les motivations profondes de l’auteur de ces meurtres violents …

  • add_box
    Couverture du livre « Succion » de Yrsa Sigurdardottir aux éditions Actes Sud

    Musemania sur Succion de Yrsa Sigurdardottir

    Avec le patronyme « Sigurdadottir », je connaissais l’écrivaine islandaise Lilja qui m’avait surprise par son roman noir « Piégée » (premier tome de la trilogie Reykjavik noir) découvert l’année passée dans la sélection, en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2018 des éditions Points (voir ma...
    Voir plus

    Avec le patronyme « Sigurdadottir », je connaissais l’écrivaine islandaise Lilja qui m’avait surprise par son roman noir « Piégée » (premier tome de la trilogie Reykjavik noir) découvert l’année passée dans la sélection, en lice pour le Prix du Meilleur Polar 2018 des éditions Points (voir ma chronique : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/01/piegee-de-lilja-sigurdardottir-polar.html). Même s’il n’avait pas gagné le premier prix et grâce au talent de l'auteur, j'avais découvert une Islande, loin des paysages de cartes postales. C’est pourquoi je n’ai pas hésité à acheter les deux tomes suivants.

    Ici, avec « Succion », nous avons Yrsa, aussi islandaise, mais qui n’a aucun lien de parenté avec la première. Même si elles ne partagent pas d’attache familiale, leur don pour le roman noir et le thriller est commun et indubitable. Même si l’Islande est l’un des pays disposant de l’un des plus faibles taux de criminalité du monde, il faut remarquer que leurs auteurs ont une imagination débordante et comptent beaucoup dans l’univers du polar.

    Malgré des meurtres violents qui s’enchaînent et des victimes qui deviendront elles-mêmes bourreaux et inversement, la plume d’Yrsa apporte une touche de sensibilité à ce récit bien sombre, cerné du froid polaire qui balaie les plaines islandaises.

    L’inspecteur Huldar est l’anti-héros par excellence après avoir été rétrogradé suite à des démêlés lors d’une précédente enquête. Les événements feront qu’il devra refaire équipe avec Freya, psychologue pour enfants, elle-même tombée en disgrâce. Alors qu’Huldar doit se contenter d’enquêter sur une lettre menaçante trouvée dans une capsule temporelle enterrée il y a 10 ans, la découverte d’une paire de mains dans un jacuzzi va le forcer à une chasse à l’homme s’il veut éviter que les meurtres se multiplient.

    Le rythme du livre n’est pas forcément mené tambour battant comme cela peut être le cas avec des auteurs anglo-saxons mais posément et précisément comme seuls les auteurs nordiques savent le faire. Cette atmosphère si particulière est à double tranchant car soit on adore comme moi, soit on passe à côté. Yrsa Sigurdadottir sème de menus détails au fil des pages pour que finalement ils puissent s’emboîter et en faire un thriller digne des plus grands noms du genre.

    Ce livre « Succion » est le second tome où apparaissent les personnages de Huldar et de Freya. Même si je vous conseille comme d’habitude de toujours vous plonger dans les prémisses afin de pouvoir suivre l’évolution des histoires personnelles et professionnelles des protagonistes, ce livre peut-être lu indépendamment du premier tome « ADN », paru chez Actes Sud/Actes Noirs (et chez Babel depuis aujourd’hui, 1er mai 2019).

    Cela a d’ailleurs été mon cas, ayant eu des difficultés de lecture après mon retour de congé et la perte d’un de mes chats. Je n’ai donc pas eu le temps de lire « ADN » avant « Succion » mais l’auteure prend le temps de poser les décors ainsi que de rappeler des éléments du premier tome. Malgré tout, je trouve cela toujours un peu frustrant, c’est pourquoi une personne avertie en vaut deux.

    Je remercie BePolar.fr et les éditions Actes Sud / Actes noirs pour l’envoi de ce très bon livre. Il me tarde donc de lire « ADN » de la même auteure et de retrouver ce duo de personnages atypiques.

    Chronique sur mon blog : https://musemaniasbooks.blogspot.com/2019/05/succion-dyrsa-sigurdadottir-thriller.html

  • add_box
    Couverture du livre « Succion » de Yrsa Sigurdardottir aux éditions Actes Sud

    Bookliseuse sur Succion de Yrsa Sigurdardottir

    Série Freyja et Huldar – Tome 2

    Prologue – Septembre 2004
    Vaka 8 ans : c’est le premier jour dans sa nouvelle école. A la sortie elle attend son père qui tarde à venir. Elle finit par suivre une camarade de classe pour téléphoner. Cela sera la dernière fois qu’on la verra vivante.

    2016...
    Voir plus

    Série Freyja et Huldar – Tome 2

    Prologue – Septembre 2004
    Vaka 8 ans : c’est le premier jour dans sa nouvelle école. A la sortie elle attend son père qui tarde à venir. Elle finit par suivre une camarade de classe pour téléphoner. Cela sera la dernière fois qu’on la verra vivante.

    2016 :
    Huldar, policier rétrogradé suite à une enquête mal menée, est sûre une enquête qui n’est pas très motivante : dans une capsule temporelle datant de 2006, enfouie par des enfants dans une école du coin, est découvert l’étrange message d’un enfant annonçant le mort de plusieurs personnes en 2016. Sur ce message seul sont inscrit les initiales des futures victimes

    Dans le même temps, suite à la réception d’un étrange message, Huldar retrouve 2 mains tranchées dans le jacuzzi d’un ancien procureur.

    Très vite dépassé et souhaitant relier avec Freyjan, ancienne Directrice de la maison des enfants, qui a été elle aussi rétrogradée au poste de psychologue, il lui demande de l’aide.

    Très vite on plonge dans une sombre histoire de vengeance, de pédophilie, où seul compte l’argent, le pouvoir et la réputation.

    On découvre avec horreur que certains hommes et femmes, de tout milieux sociaux, n’ont aucun état d’âme ni scrupule, prêt à tout pour obtenir argent et pouvoir.

    Jusqu’à la fin du livre, l’auteure sait nous maintenir en haleine, et nous surprendra jusqu’à la dernière page avec des révélations inimaginables.

    Un livre que j’ai adoré, une auteure islandaise avec une écriture parfaite, maîtrisant l’art du suspense avec brio !

    Seul regret ne pas avoir lu ADN le premier roman mettant en scène Huldar et Freyjan.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !