Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Yasmine Khlat

Yasmine Khlat

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Cet amour » de Yasmine Khlat aux éditions Elyzad

    Marie Kirzy sur Cet amour de Yasmine Khlat

    Le sujet est assez étonnant. Une femme, la cinquantaine, clouée dans son appartement parisien par des tocs envahissant qui l'empêchent d'en sortir. Au bord du suicide, un sursaut la raccroche à la vie et elle téléphone à un psychiatre dont la voix l'a mise en confiance dans une émission de...
    Voir plus

    Le sujet est assez étonnant. Une femme, la cinquantaine, clouée dans son appartement parisien par des tocs envahissant qui l'empêchent d'en sortir. Au bord du suicide, un sursaut la raccroche à la vie et elle téléphone à un psychiatre dont la voix l'a mise en confiance dans une émission de radio. S'en suit un dialogue construit comme un huis-clos entre cette femme au bord du gouffre et cet homme qui pourrait porter un espoir de résilience.

    Si le récit en lui-même est quelque peu répétitif, il est porté par quelques pages d'une fulgurante poésie pour dire le désespoir et le retour vers la vie grâce à la relation virtuelle mais symbiotique entre les deux personnages. C'est beau de voir la femme se rendre compte qu'elle porte en elle sa capacité à guérir de ses blessures, à commencer par l'enlèvement et la disparition de son frère pendant la guerre civile libanaise.

    Ce qui m'a le plus intéressée dans ce roman singulier, c'est justement son arrière-plan géopolitique. J'ai découvert, stupéfaite, l'interdiction officielle pour tout libanais de parler et d'être en contact avec un citoyen israélien. La femme est libanaise, exilée à Paris, le docteur est israélien. Leur conversation, même téléphonique, est donc interdite par l'article 285 du code pénal libanais. En 2017, le réalisateur franco-libanais Ziad Doueiri a été entendu par un tribunal militaire au Liban, en raison d'un déplacement en Israël contrevenant à la législation du pays ( lors du tournage du film L'Attentat ) !

    Forcément, ce dialogue interdit, pacifiste et guérisseur, prend une dimension symbolique. La Libanaise et l'Israélien se reconnaissent, dépassent ce mur virtuel absurdement imposé, sublimant la possibilité d'une réconciliation au Proche-Orient. L'idée est superbe et donne au titre une grande force.

Ils ont lu cet auteur

Thèmes en lien avec Yasmine Khlat

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !