Yannick Haenel

Yannick Haenel
Yannick Haenel est écrivain, auteur notamment de Cercle (Gallimard,coll. “L'infini”, 2007, Prix Décembre et Prix Roger-Nimier) et de Jan Karski (Gallimard, coll. “L'infini”, 2009, Prix du roman FNAC et Prix Interallié). Il co-anime la revue Ligne de risque. Son dernier roman, Les Renards pâles, p... Voir plus
Yannick Haenel est écrivain, auteur notamment de Cercle (Gallimard,coll. “L'infini”, 2007, Prix Décembre et Prix Roger-Nimier) et de Jan Karski (Gallimard, coll. “L'infini”, 2009, Prix du roman FNAC et Prix Interallié). Il co-anime la revue Ligne de risque. Son dernier roman, Les Renards pâles, paraît chez Gallimard à la rentrée littéraire 2013.

Avis (23)

  • add_box
    Couverture du livre « La solitude Caravage » de Yannick Haenel aux éditions Fayard

    Jean François SIMMARANO sur La solitude Caravage de Yannick Haenel

    Ce qui est peut-être le plus intéressant dans cet essai relève de la propre expérience de Yannick Haenel dans sa découverte du Caravage. Hasard, malentendu, trompe l'oeil, c'est avec d'humour que l'on suit l'apprentissage du jeune écrivain en devenir. Pour le reste, c'est à dire l'intimité du...
    Voir plus

    Ce qui est peut-être le plus intéressant dans cet essai relève de la propre expérience de Yannick Haenel dans sa découverte du Caravage. Hasard, malentendu, trompe l'oeil, c'est avec d'humour que l'on suit l'apprentissage du jeune écrivain en devenir. Pour le reste, c'est à dire l'intimité du Caravage et de son art, on pourra préférer et s'en tenir aux superbes romans de Dominique Fernandez qui ont déjà tout dit sur la question et sans aucun doute beaucoup mieux.

  • add_box
    Couverture du livre « Tiens ferme ta couronne » de Yannick Haenel aux éditions Gallimard

    Aurélien sur Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel

    Quatrième de couverture très alléchante qui promettait un roman drôle, déjanté etc etc.

    J'ai un peu déchanté durant la lecture. Alors oui, la plume est belle on ne peut pas enlever ça à Yannick Haenel, de plus les (longs) passages consacrés à des monstres du cinéma et à des films cultes sont...
    Voir plus

    Quatrième de couverture très alléchante qui promettait un roman drôle, déjanté etc etc.

    J'ai un peu déchanté durant la lecture. Alors oui, la plume est belle on ne peut pas enlever ça à Yannick Haenel, de plus les (longs) passages consacrés à des monstres du cinéma et à des films cultes sont parfois savoureux avec des décryptages particulièrement intéressants.

    Mais voilà, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher et à m'immerger dans ce livre. Je ne suis jamais vraiment rentré dedans et cela a donc donné une lecture détachée tirant en longueur vers la fin.

    Peut-être aurais-je du me fier aux critiques plutôt très mitigées sur ce roman et commencer par un autre livre de l'auteur mais bon le résumé proposé m'attirait vraiment , d’où ma déception. Peut-être aussi n'avais-je pas l'intérieur assez "mystiquement alvéolée" pour suivre l'auteur.

    Bref, un roman, qui malgré une belle écriture et certains passages intéressants, ne m'a pas conquis et m'a même plutôt bien déçu. Il ne restera pas dans ma mémoire.
    Je tenterai un autre livre de cet auteur mais je vais laisser passer un peu de temps pour ne pas avoir un trop fort a priori.

  • add_box
    Couverture du livre « La solitude Caravage » de Yannick Haenel aux éditions Fayard

    Christlbouquine sur La solitude Caravage de Yannick Haenel

    Plus qu’une biographie, Yannick Haenel nous invite à découvrir l’œuvre et les sources d’inspiration du Caravage à travers un véritable travail de réhabilitation de l’artiste.

    On sent chez l’auteur une véritable passion pour le peintre. Et c’est à travers ses œuvres qu’il nous propose de...
    Voir plus

    Plus qu’une biographie, Yannick Haenel nous invite à découvrir l’œuvre et les sources d’inspiration du Caravage à travers un véritable travail de réhabilitation de l’artiste.

    On sent chez l’auteur une véritable passion pour le peintre. Et c’est à travers ses œuvres qu’il nous propose de cheminer, partant du principe que la vie de l’artiste, ses complexités se trouvent toutes entières dans ses tableaux.

    Un peu compliqué à suivre pour une néophyte comme moi, le livre reste toutefois passionnant par le rythme que Yannick Haenel y insuffle et par par son ton moderne alors même qu’il s’agit d’un peintre des XVI et XVIIèmes siècles. L’auteur sait nous faire partager sa passion et ses émotions, nées de sa rencontre à 15 ans avec Judith décapitant Holopherne.

    Pour être parfaitement compréhensible peut-être faudrait-il lire ce livre avec, a portée de main, les reproductions des peintures dont il est question.

  • add_box
    Couverture du livre « Tiens ferme ta couronne » de Yannick Haenel aux éditions Gallimard

    Pen Parrau sur Tiens ferme ta couronne de Yannick Haenel

    e suis assez déçue par ce livre qui à sa sortie m’a fait très envie.
    Je l’ai abandonné au milieu, avec regret car je déteste lâcher un livre, mais je n’étais pas avec le narrateur, avec l’auteur, alors …
    Il y a pourtant des moments qui m’ont plu mais le plus souvent je trouvais le temps long....
    Voir plus

    e suis assez déçue par ce livre qui à sa sortie m’a fait très envie.
    Je l’ai abandonné au milieu, avec regret car je déteste lâcher un livre, mais je n’étais pas avec le narrateur, avec l’auteur, alors …
    Il y a pourtant des moments qui m’ont plu mais le plus souvent je trouvais le temps long. Je ne sais pas vraiment ce qui ne m’a pas plu, le récit se répand et part dans tous les sens et si parfois j’y ai trouvé de quoi m’accrocher bien souvent j’avais envie qu’il passe à autre chose.

    Une autre fois peut-être…

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !