Xavier Maumejean

Xavier Maumejean
Né en 1963 à Biarritz, Xavier Mauméjean a suivi des études de philosophie et de sciences des religions. Professeur de philosophie au lycée Antoine-Watteau de Valenciennes, il considère que la fiction se joue des règles et des genres littéraires. Il a reçu le Prix Gérardmer 2000 du roman fantastiq... Voir plus
Né en 1963 à Biarritz, Xavier Mauméjean a suivi des études de philosophie et de sciences des religions. Professeur de philosophie au lycée Antoine-Watteau de Valenciennes, il considère que la fiction se joue des règles et des genres littéraires. Il a reçu le Prix Gérardmer 2000 du roman fantastique pour Les Mémoires de l'Homme-Éléphant (Le Masque). Le prix Rosny aîné lui a été remis par deux fois : pour La Vénus anatomique (Mnémos, 2005) et Lilliputia (Calmann-Lévy 2009). Il est membre du Collège de Pataphysique.

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « La société des faux visages » de Xavier Maumejean aux éditions Alma Editeur

    Andrée Lapapivore sur La société des faux visages de Xavier Maumejean

    La quatrième de couverture pourrait laisser penser à un roman policier historique sans prétention, du genre "Freud et Houdini mènent l'enquête". Hors, La société des faux visages est plus que cela... tellement plus. Sous couvert d'une enquête sur une disparition inquiétante, Xavier Mauméjean...
    Voir plus

    La quatrième de couverture pourrait laisser penser à un roman policier historique sans prétention, du genre "Freud et Houdini mènent l'enquête". Hors, La société des faux visages est plus que cela... tellement plus. Sous couvert d'une enquête sur une disparition inquiétante, Xavier Mauméjean nous plonge dans une Amérique jeune et moderne, qui préfigure les Etats-Unis d'aujourd'hui.

    Dans une société faite de faux semblants et basée sur le pouvoir de l'argent, Xavier Mauméjean nous entraîne dans les pas d'un duo improbable d'enquêteurs. Si tout semble les opposer au début, le fait de travailler ensemble à la résolution d'une énigme va les rapprocher peu à peu, ils vont arriver à se comprendre et à se respecter mutuellement. Les personnages sont très intéressants et l'auteur réussit à nous rendre familiers et accessibles ces icônes des temps modernes. J'ai adoré cette alliance rocambolesque, voir ces deux personnages œuvrer de concert est un véritable plaisir. Les personnages secondaires sont variés et bien croqués, je me suis bien amusée à découvrir s'ils étaient réels ou fictifs. L'enquête est également très intéressante, elle nous réserve tout un lot de surprises et de rebondissements ; on est loin d'un suspense insoutenable mais l'envie de tourner les pages est bien présent. Le gros point fort du roman selon moi, ce sont les mille et une anecdotes concernant l'histoire des principaux personnages et de la ville. C'est à la fois instructif et extrêmement vivant, les petits détails côtoyant la grande histoire. La plume de Xavier Mauméjean est très agréable à lire, un réel plaisir pour les yeux et pour l'esprit.

    La société des faux visages est le troisième roman dans lequel Xavier Mauméjean explore ce que l'on pourrait appeler la mythologie américaine. Ces trois romans se lisent indépendamment les uns des autres, mais je sais déjà que je lirais les deux autres titres, Lilliputia et American Gothic.

    https://andree-la-papivore.blogspot.fr/2017/10/la-societe-des-faux-visages-de-xavier.html

  • add_box
    Couverture du livre « Steampunk » de Didier Graffet et Xavier Maumejean aux éditions Pre Aux Clercs

    céline barabane sur Steampunk de Didier Graffet - Xavier Maumejean

    Superbe ouvrage pour découvrir quelques histoires qui ont formé l'origine du Steampunk. Les illustrations sont remarquables et le livre a l'intelligence de ne pas se présenter sous la forme d'un inventaire de définitions diverses et/ou complexes pour nous expliquer et nous immerger dans ce genre...
    Voir plus

    Superbe ouvrage pour découvrir quelques histoires qui ont formé l'origine du Steampunk. Les illustrations sont remarquables et le livre a l'intelligence de ne pas se présenter sous la forme d'un inventaire de définitions diverses et/ou complexes pour nous expliquer et nous immerger dans ce genre si particulier.