William Carlos Williams

William Carlos Williams
De père anglais et de mère mi-espagnole, mi-française, William Carlos Williams est né en 1883 à Rutherford, dans le New Jersey. Après une éducation puritaine, il fit ses études de médecine à l'Université de Pennsylvanie où il se lia avec des poètes dont Ezra Pound, qui l'influença durablement. Ma... Voir plus
De père anglais et de mère mi-espagnole, mi-française, William Carlos Williams est né en 1883 à Rutherford, dans le New Jersey. Après une éducation puritaine, il fit ses études de médecine à l'Université de Pennsylvanie où il se lia avec des poètes dont Ezra Pound, qui l'influença durablement. Marié à Florence Herman, il s'installe comme pédiatre, en 1913, dans sa petite ville natale qu'il ne quittera plus jusqu'à la fin de ses jours. Médecin de quartier, il fait ses visites pendant le jour, écrit durant la nuit et passe ses week-ends à New York en compagnie d'autres artistes. Il publie beaucoup, des poèmes, des essais, des romans, des essais, mais c'est Paterson, long poème en cinq livres dont le premier paraît en 1946 qui lui apporte une gloire tardive. Dès lors, l'influence de William Carlos Williams sur les écrivains de la génération de l'après-guerre ne se démentira plus. Il reçoit le prix Pulitzer de poésie pour son dernier livre, deux mois après sa mort, le 4 mars 1963. Publié pour la première fois en français en 1980 par les éditions Bourgois, ce recueil d'un écrivain américain majeur était depuis épuisé. Il est aujourd'hui réédité au format de poche.