William Bayer

William Bayer

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Le rêve des chevaux brisés » de William Bayer aux éditions Rivages

    Sandrine Fernandez sur Le rêve des chevaux brisés de William Bayer

    Après 15 ans d'absence, David Weiss, portraitiste judiciaire, revient à Calista la ville du Midwest qui l'a vu naître. Il doit y couvrir un procès très médiatisé mais c'est surtout pour lui l'occasion d'exhumer une vieille affaire jamais résolue. Il y a 26 ans de cela, dans un motel miteux de la...
    Voir plus

    Après 15 ans d'absence, David Weiss, portraitiste judiciaire, revient à Calista la ville du Midwest qui l'a vu naître. Il doit y couvrir un procès très médiatisé mais c'est surtout pour lui l'occasion d'exhumer une vieille affaire jamais résolue. Il y a 26 ans de cela, dans un motel miteux de la ville, Barbara Fulraine et son amant Tom Jessup ont été assassinés alors qu'ils faisaient l'amour. David connaissait Tom qui était son professeur, et aussi Barbara, mère de deux de ses camarades de classe et patiente de son père psychanalyste. A l'époque, le crime avait fait grand bruit, Barbara étant une personnalité en vue, divorcée d'un richissime magnat de l'acier, maîtresse d'un membre de la pègre et qui pleurait encore la perte de Bella, sa petite fille kidnappée et jamais retrouvée. Près de trois décennies après le drame, David est bien décidé à mener sa propre enquête, et pourquoi pas, à trouver le coupable de ce crime qui a indirectement bouleversé sa vie.

    Il y a dans ce roman des chevaux brisés mais il y a surtout une femme brisée, Barbara Fulraine. Brisée par un père absent, une mère autoritaire, un mariage ennuyeux et surtout par la disparition de sa fille. Pour remplir le vide laissée par cette enfant au destin tragique, Barbara se sert de sa seule arme, sa sexualité, serial séductrice multipliant les amants, faisant l'amour comme on se tue, pour oublier la vie. C'est cette femme que David Weiss va apprendre à connaître, à travers les témoignages de ceux qui l'ont connue et surtout par les carnets laissés par son père qui la psychanalysait. Rien ne restera secret de ce qui faisait l'essence de celle qui incarnait la réussite, la beauté, la richesse. Mais derrière la façade de la femme comme de la ville se cachent les petites misères, les échecs, les jalousies, les bassesses.
    Grâce à un suspense bien mené, une fine analyse d'une ville américaine moyenne et une très belle écriture, William Bayer nous plonge au cœur du drame, au centre de la vie de ses personnages, principaux et secondaires, tous brillamment dépeints, dans un livre difficile à lâcher, mélange de polar, de roman psychologique et de quête identitaire. Un bien bon roman américain.

  • add_box
    Couverture du livre « Le rêve des chevaux brisés » de William Bayer aux éditions Rivages

    Geneviève Munier sur Le rêve des chevaux brisés de William Bayer

    Ce roman policier allie avec beaucoup de doigté une forme de suspens intéressante, un côté érotique rare dans ce genre littéraire, de l’émotion et une utilisation subtil des souvenirs.

    Les personnages sont tous attachants. Je commencerai par le héros, dessinateur pour la police, qui accepte,...
    Voir plus

    Ce roman policier allie avec beaucoup de doigté une forme de suspens intéressante, un côté érotique rare dans ce genre littéraire, de l’émotion et une utilisation subtil des souvenirs.

    Les personnages sont tous attachants. Je commencerai par le héros, dessinateur pour la police, qui accepte, exceptionnellement, de dessiner pour un procès. Raison de cette acceptation ? Le procès se déroule à CALISTA, ville dans laquelle il a vécu son enfance et qu’il a quittée quelques vingt-cinq ans plus tôt. Un drame s’était produit peu avant son départ : une femme magnifique, Barbara FULRAINE, de la haute société et son amant, Tom JESSUP, un jeune enseignant s’étaient fait abattre dans le motel où ils avaient l’habitude de se retrouver.

    Cette histoire hante toujours David WEISS. Il connaissait les victimes puisque Barbara était la mère de ses camarades de classe, Tom était son prof et surtout le père de David était le psychanalyste de Madame FULRAINE. David, depuis toujours a envie de savoir, de connaître les raisons exactes de ce meurtre, de découvrir l’influence exacte de cette histoire sur la fin de son père, et surtout de découvrir l’auteur de ce double crime, ce qui n’a jamais été fait.

    C'est, en effet, ce mélange des genres, des lieux, des époques, des philosophies, jusqu'à l'apparition des Cathares qui à eux seuls posent déjà tant de questions non encore véritablement résolues, de l'histoire mêlée au septième art qui m'a gênée. Suis-je trop simple dans mes goûts, trop difficile à bousculer ? Je ne peux cependant ignorer cette somme de connaissances qui a participé de l'élaboration de cette quête Il ne s'agit pas, je le reconnais, d'un amalgame disparate, mais d'un raisonnement superbement construit, d'un fil d'Ariane, ou plutôt plusieurs, qui se déroule petit à petit pour finalement, amassant une découverte après l'autre découvrir la vérité sur ce cinéaste et un fascinant complot.

    En conclusion, ce n'est pas le roman que j'ai le plus aimé. Je suis, en revanche, impressionnée par l'originalité de l'histoire et reste pantoise, et fascinée, face à la compilation de connaissances tant cinématographiques qu'historiques.

  • add_box
    Couverture du livre « Pélerin » de William Bayer aux éditions Rivages

    Bernard Vermersch sur Pélerin de William Bayer

    Pam Barrett, journaliste sur une chaîne TV new yorkaise, vient d’apprendre son licenciement ; désemparée elle erre dans les rues de New York lorsqu’elle est témoin d’une scène incroyable : un immense oiseau surgit du ciel assomme et tue une jeune femme qui évoluait sur une patinoire ; Pam...
    Voir plus

    Pam Barrett, journaliste sur une chaîne TV new yorkaise, vient d’apprendre son licenciement ; désemparée elle erre dans les rues de New York lorsqu’elle est témoin d’une scène incroyable : un immense oiseau surgit du ciel assomme et tue une jeune femme qui évoluait sur une patinoire ; Pam saisit cette tragique opportunité pour relancer sa carrière et William Bayer dans un polar qui joue avec le fantastique nous fait pénétrer dans l’univers de la fauconnerie avec ses codes et ses passionnés. La journaliste va se retrouver impliqué beaucoup plus qu’elle ne l’aurait souhaité dans son enquête pour savoir qui se cache derrière l’oiseau tueur. Elle sera en concurrence avec un drôle de flic chargé de retrouver le fauconnier qui a enseigné au Pèlerin (une variété de faucon) comment tuer dans le ciel de Manhattan. Un bon thriller paru il y a plus de trente ans que l’on peut trouver chez Rivages.

  • add_box
    Couverture du livre « Le rêve des chevaux brisés » de William Bayer aux éditions Rivages

    Christophe Dupuis de ENTRE-DEUX-NOIRS sur Le rêve des chevaux brisés de William Bayer

    Depuis qu'il est parti faire ses études supérieures, David Weiss, n'a pas remis les pieds dans sa ville natale. A presque la quarantaine, il y revient pour couvrir un procès. Weiss est dessinateur judiciaire, une pointure dans son genre, qui n'a pas la pareille pour croquer un juge, une...
    Voir plus

    Depuis qu'il est parti faire ses études supérieures, David Weiss, n'a pas remis les pieds dans sa ville natale. A presque la quarantaine, il y revient pour couvrir un procès. Weiss est dessinateur judiciaire, une pointure dans son genre, qui n'a pas la pareille pour croquer un juge, une ambiance. Mais ce qui a motivé Weiss à venir n'est pas ce procès, mais une affaire non élucidée qui s'est déroulée 26 ans plus tôt lorsqu'il était gamin : Barbara Fulraine, riche et somptueuse divorcée et son amant, un prof du collège, ont été abattus dans une chambre sordide du motel. Qui est le meurtrier ? "L'officiel" de Barbara, un gangster notoire ? Son mari, qui était en pleine procédure pour récupérer leurs deux fils ? Un autre ? Cette affaire hante Weiss, surtout qu'il en connaît quelques ressorts : son père, qui s'est suicidé cinq ans après ce meurtre, était le psychanalyste de Barbara, et il a gardé tout son dossier ? Aidé par un flic dont cette affaire est aussi l'obsession, Weiss va tenter de résoudre cette affaire qui lui tient à coeur depuis si longtemps.
    "Vois-tu, j'ai cru pendant des années, et je crois encore, que tout ce qui s'est passé - la rupture de mes parents, le suicide de Papa, le fait que je porte aujourd'hui un nom différent de celui que j'avais à la naissance - avait un rapport, lointain ou direct, avec cette femme étrange dont je veux comprendre la vie et la mort : Barbara Fulraine, la victime du meurtre."
    Excellent, voici un adjectif qui convient parfaitement à ce nouveau polar de William Bayer. A travers différentes voix (rapport de police, journal du psychiatre, journal intime de la victime...), William Bayer dresse le portrait de cette femme énigmatique et emmène le lecteur sur ses traces et celles de son meurtrier. Tout est méthodiquement construit, l'histoire maîtrisée (on aurait pu se passer de la romance avec la journaliste, mais visiblement c'est une marque de fabrique de l'auteur), le rythme s'accélère à dessein... Il n'y a rien à redire.