Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Wajdi Mouawad

Wajdi Mouawad
Né au Liban en 1968, Wajdi Mouawad est auteur, metteur en scène et comédien. Diplômé de l'Ecole nationale de théâtre du Canada en 1991, il a vécu au Liban puis en France avant d'immigrer au Québec et de revenir à Toulouse où il vit actuellement. Cofondateur du Théâtre Ô Parleur, il signe des adap... Voir plus
Né au Liban en 1968, Wajdi Mouawad est auteur, metteur en scène et comédien. Diplômé de l'Ecole nationale de théâtre du Canada en 1991, il a vécu au Liban puis en France avant d'immigrer au Québec et de revenir à Toulouse où il vit actuellement. Cofondateur du Théâtre Ô Parleur, il signe des adaptations et des mises en scène pour les théâtres les plus importants de Montréal. Il a été directeur artistique du Théâtre de Quat'Sous à Montréal, de 2000 à 2004. Il fonde en 2005 deux compagnies de création : Abé carré cé carré avec Emmanuel Schwartz au Québec et Au carré de l'hypoténuse en France. Dès 1991, il met en scène ses propres textes mais aussi des pièces contemporaines ou classiques. Ses pièces sont publiées par Leméac depuis 1996 et la plupart en coédition avec Actes Sud-Papiers : Alphonse (Leméac, 1996), Les Mains d'Edwige au moment de la naissance (Leméac, 1999), Littoral (coédition, 1999, rééd. 2009), Rêves (coédition, 2002), Incendies (coédition, 2003, rééd. 2009), Willy Protagoras enfermé dans les toilettes (coédition, 2004), Forêts (coédition, 2006, rééd. 2009), Assoiffés (coédition, 2007), Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face (coédition, 2008), Ciels (coédition, 2009). Wajdi Mouawad a également publié un texte dans la collection “Heyoka Jeunesse”, Pacamambo (2000), et un roman, Visage retrouvé (Leméac/Actes Sud, 2002) dont a été tiré le monologue Un Obus dans le c?ur, paru dans la collection “D'une seule voix” (Leméac/Actes Sud Junior). Wajdi Mouawad raconte la genèse de son dernier spectacle, Seuls, dans un livre illustré paru en novembre 2008 (Seuls, chemin, texte et peintures, coédition). Le Sang des promesses. Puzzle, racines et rhizomes (coédition, 2009, beau livre) raconte la genèse du “quatuor” constitué par Littoral, Incendies, Forêts et Ciels. Wajdi Mouawad a été récompensé par différents prix, notamment par le prix SACD 2004 de la francophonie pour l'ensemble de son ?uvre. Auteur associé du Théâtre 71 de Malakoff jusqu'en 2007, Wajdi Mouawad est, depuis, directeur artistique du Théâtre français du Centre national des arts d'Ottawa (jusqu'en 2012). Il est associé, avec sa compagnie Au Carré de l'Hypoténuse, à l'Espace Malraux, SN de Chambéry et de la Savoie jusqu'en 2010

Articles en lien avec Wajdi Mouawad (1)

  • #Reportage : nos lecteurs participent aux salons littéraires
    #Salon : Quand les lecteurs rencontrent les auteurs

    Quand nos lecteurs participent aux salons littéraires Retrouvez leur reportage : Lire en Poche à Gradignan, la fête du livre au Château du Clos de Vougeot, La Fête du livre de Merlieux, Lisle Noir, les vendanges du Polar,

Avis sur cet auteur (23)

  • add_box
    Couverture du livre « Le sang des promesses t.2 ; incendies » de Wajdi Mouawad aux éditions Actes Sud

    Sevlipp sur Le sang des promesses t.2 ; incendies de Wajdi Mouawad

    Quelle pièce de théâtre ! La dramaturgie est telle que nous retenons notre souffle de la première à la dernière scène.
    Le notaire Lebel ouvre le testament de Nawal devant Simon et Jeanne ses jumeaux. Ils apprennent qu'ils ont un frère et que leur père n'est pas mort. Ils doivent les retrouver,...
    Voir plus

    Quelle pièce de théâtre ! La dramaturgie est telle que nous retenons notre souffle de la première à la dernière scène.
    Le notaire Lebel ouvre le testament de Nawal devant Simon et Jeanne ses jumeaux. Ils apprennent qu'ils ont un frère et que leur père n'est pas mort. Ils doivent les retrouver, leur remettre à chacun une lettre pour pouvoir, à leur tour, recevoir la lettre que leur mère leur a laissé.
    Heureusement qu'il y a les scènes avec ce notaire un peu décalé pour pouvoir sourire, souffler un peu tant l'atmosphère est pesante et le propos captivant.
    Tout cela avec des répliques formidables et avec des scènes, des mouvements, des paroles, des cris que nous vivons à la lecture de cette pièce résolument moderne dans son écriture.
    La chute est saisissante.

  • add_box
    Couverture du livre « Anima » de Wajdi Mouawad aux éditions Actes Sud

    Mathias sur Anima de Wajdi Mouawad

    Suite à l'assassinat, la profanation du corps et au viol sanglant et macabre de sa femme, Wahhch Debch se lance à la poursuite du meurtrier et par là même à la poursuite de sa propre humanité. À la recherche de la conviction de ne pas être à l'origine de ce massacre, il n'a de cesse de souhaiter...
    Voir plus

    Suite à l'assassinat, la profanation du corps et au viol sanglant et macabre de sa femme, Wahhch Debch se lance à la poursuite du meurtrier et par là même à la poursuite de sa propre humanité. À la recherche de la conviction de ne pas être à l'origine de ce massacre, il n'a de cesse de souhaiter à constater que le meurtrier est bel et bien un être inhumain.

    Je ne pouvais pas manquer l'occasion de faire part de mon avis sur ce roman, bien trop méconnu malheureusement. Je l'ai découvert à tout hasard sur une proposition d'un libraire Kube.
    Non réellement convaincu au premier abord sur le simple résumé et le parti pris de dérouler le fil du roman par la vue des animaux présents en tout lieu, je me suis finalement laissé emporter par la fluidité et la beauté de l'écriture.

    A la fois mélange de poésie, de sentiments, sur fond de thriller, ce roman des plus originaux explore la violence humaine, la monstruosité des hommes par le regard des animaux.
    Wajdi Mouawad parvient brillamment à opérer progressivement une inversion de la nature humaine et des pulsions animales.
    Son écriture pure, tranche avec le récit et nous mène avec succès à nous interroger sur la nature du mal en nous questionnant sur ce qui fait de l'homme un homme ou un sauvage. La réponse ne s'avère d'ailleurs peut-être pas si tranchée. La nature inhumaine du coupable initialement auto-imposée pourrait-elle s'estomper jusqu'à s'estomper, quand notre propre animosité apparaitrait et se révèlerait au jour.
    Quand est-il de l'héritage, de la transmission et de la filiation de ce que chacun est. La volonté permettrait-elle de contrecarrer ce contre quoi l'on ne serait pas censé lutter ?

    Anima de Wajdi Mouawad est une perle à déguster.

  • add_box
    Couverture du livre « Anima » de Wajdi Mouawad aux éditions Actes Sud

    Camille MONDOLONI sur Anima de Wajdi Mouawad

    Attention zone de turbulences en vue : votre âme va être secouée, vos tripes vont se tordre et votre coeur va s'emballer. J'ai ADORÉ ❤️.

    Anima : du latin « souffle », « représentation féminine au sein de l'imaginaire de l'homme », « l'âme ».

    Wahhch retrouve sa femme morte, poignardée et...
    Voir plus

    Attention zone de turbulences en vue : votre âme va être secouée, vos tripes vont se tordre et votre coeur va s'emballer. J'ai ADORÉ ❤️.

    Anima : du latin « souffle », « représentation féminine au sein de l'imaginaire de l'homme », « l'âme ».

    Wahhch retrouve sa femme morte, poignardée et violée d'une manière abjecte. Fou de douleur, il part à la recherche du meurtrier, non pas pour le tuer, mais pour le voir. Il veut s'assurer que « ce n'était pas lui qui avait fait ça », qu'il n'était pas lui-même un monstre. Cette recherche va le mener dans une réserve indienne, à travers le Canada et les Etats-Unis, sur ses origines et sa mémoire génétique.

    Les deux premières parties de l'histoire sont contées par des animaux. Tour à tour se succèdent les voix des petites et grosses bêtes, insectes, reptiles et mammifères, bêtes sauvages ou animaux domestiques. Ils accompagnent et observent Wahhch dans cette quête et se relaient pour raconter son histoire, cette recherche de son Anima. Un chien « Canis Lupus Lupus » prend le relai pour la troisième partie. La fin est elle racontée par un sapiens, un humain.

    Quel rôle joue notre part animale dans notre humanité? Sommes-nous des bêtes plus sauvages que le plus féroce des animaux ? D'où vient toute notre violence ? Que deviennent ces âmes violentées, humaines ou animales ?

    Je ne voulais plus quitter ce livre, et ce, malgré certains passages très cruels, très durs, qui m'ont retournées. A travers la recherche du tueur de sa femme, Wahhch chercher à savoir qui il est, que cache son âme, qu'a-t-elle vécue dont il ne se souvient pas? Anima est un magnifique roman noir, à réserver à un public averti néanmoins. L'écriture est subtile, délicate, enivrante. C'est un voyage dans la bestialité et la tendresse de nos âmes. C'est beau, poétique et effrayant à la fois. Un grand merci à Hermine qui m'a fait découvrir cette merveille, qu'il sera difficile d'égaler. La barre est très haute.

  • add_box
    Couverture du livre « Tous des oiseaux » de Wajdi Mouawad aux éditions Actes Sud-papiers

    Camille MONDOLONI sur Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad

    Eitan, scientifique juif allemand, aime Wahida, arabe. Elle écrit une thèse sur Leon l'africain. Dans le cadre de ses recherches, ils doivent se rendre en Jordanie. Ils s'arrêtent en Israël, sur les traces de la grande mère d'Eitan. Les choses tournent mal : un attentat plonge Eitan dans le...
    Voir plus

    Eitan, scientifique juif allemand, aime Wahida, arabe. Elle écrit une thèse sur Leon l'africain. Dans le cadre de ses recherches, ils doivent se rendre en Jordanie. Ils s'arrêtent en Israël, sur les traces de la grande mère d'Eitan. Les choses tournent mal : un attentat plonge Eitan dans le coma. Sa famille, qui désapprouve cet amour, arrive pour rester à son chevet et lui révèle un lourd secret sur les origines de son père. Avec comme point de départ une histoire d'amour entre un juif et une arabe, Wajdi Mouawad nous invite à nous questionner sur les raisons de nos discordes et mésententes, sur le poids des origines et l'importance de la religion. L'auteur nous livre un texte splendide, poétique et sensible. Et terriblement humain. Une pièce de théâtre absolument incroyable à découvrir rapidement! Un coup de foudre pour cette histoire d'amour mythologique ❤️