Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Voltaire

Voltaire
1694-1778. Dernier enfant d'un riche notaire, Voltaire fait ses études chez les Jésuites et fréquente la haute société libertine. A la suite d'une altercation avec le Chevalier de Rohan, il s'exile en Angleterre où il découvre la philosophie de Locke (1726-1729). Il partage ensuite la vie de Mme ... Voir plus
1694-1778. Dernier enfant d'un riche notaire, Voltaire fait ses études chez les Jésuites et fréquente la haute société libertine. A la suite d'une altercation avec le Chevalier de Rohan, il s'exile en Angleterre où il découvre la philosophie de Locke (1726-1729). Il partage ensuite la vie de Mme du Châtelet, puis rentre à Paris où il mène une carrière de courtisan avant de tomber en disgrâce. De 1750 à 1753, il voyage à la cour de Berlin et se brouille avec Frédéric II. Enfin, en 1760, il s'installe à Ferney, sur la frontière franco-helvétique et en compagnie de Mme Denis, il règne sur un millier d'âmes, se fait agriculteur, architecte, fabricant de montres et de bas de soie. En 1778, il revient à Paris: le peuple de la capitale l'accueille avec un tel enthousiasme que certains historiens voient dans cette journée du 30 mars la première des "journées révolutionnaires".
On le croyait dramaturge; de nos jours, son théâtre est oublié mais il nous reste 1500 lettres, un Dictionnaire philosophique et une trentaine de contes. Il nous reste son intelligence, son ironie, sa rosserie, sa générosité et sa fantaisie. Maître de l'humanisme, il a collaboré à l'oeuvre de civilisation par sa lutte contre toutes les oppressions, au nom du bien-être, de la justice et de la libre pensée.

Avis sur cet auteur (62)

  • add_box
    Couverture du livre « Candide, ou l'Optimisme » de Voltaire aux éditions

    Christine Jouglar sur Candide, ou l'Optimisme de Voltaire

    C’est une parodie des romans d’aventure en vogue à l’époque, où il s’en prend à l’optimisme prôné par Leibniz (de façon succincte, ce philosophe a tenté d’enseigner l’espoir dans une période sombre : guerre, déchirement intellectuel et religieux). On y retrouve l’impertinence qui a fait la...
    Voir plus

    C’est une parodie des romans d’aventure en vogue à l’époque, où il s’en prend à l’optimisme prôné par Leibniz (de façon succincte, ce philosophe a tenté d’enseigner l’espoir dans une période sombre : guerre, déchirement intellectuel et religieux). On y retrouve l’impertinence qui a fait la célébrité du philosophe. Si ce livre sortait en librairie de nos jours, il serait un contrepied à tous les livres de développement personnel qui prône l'optimisme à tout va.

  • add_box
    Couverture du livre « Zadig ou la destinée » de Voltaire aux éditions Gallimard

    Dorianne GUEGAN sur Zadig ou la destinée de Voltaire

    Un véritable livre iniatique. Une prose magnifique, comme toujours avec Voltaire. Mais ne suis-je pas suffisamment objective étant donné que je suis une vraie fan de Voltaire

    Un véritable livre iniatique. Une prose magnifique, comme toujours avec Voltaire. Mais ne suis-je pas suffisamment objective étant donné que je suis une vraie fan de Voltaire

  • add_box
    Couverture du livre « Zadig ou la destinée ; Micromégas » de Voltaire aux éditions J'ai Lu

    Mélissa sur Zadig ou la destinée ; Micromégas de Voltaire

    Zadig ou la philosophie à travers le conte, une œuvre qui se compare facilement à un autre œuvre de Voltaire, Candide.

    Zadig ou la philosophie à travers le conte, une œuvre qui se compare facilement à un autre œuvre de Voltaire, Candide.

  • add_box
    Couverture du livre « Candide » de Voltaire aux éditions Lgf

    Mélissa sur Candide de Voltaire

    L'adjectif candide prend tout son sens ici. Le sous-titre aussi à travers le personnage de Pangloss.

    L'adjectif candide prend tout son sens ici. Le sous-titre aussi à travers le personnage de Pangloss.