Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (243)

  • add_box
    Couverture du livre « Les possibles » de Virginie Grimaldi aux éditions Fayard

    Leschroniquesdelyane sur Les possibles de Virginie Grimaldi

    Avis : TOUCHANT
    J’arrive un peu après la bataille pour livrer cette chronique mais cela me donnera l’occasion de m’exprimer sur l’attaque dont ce livre est la cible depuis sa sortie. Je pense que le bandeau choisi par Fayard a été un très mauvais choix, Virginie Grimaldi n’a pas besoin de cela...
    Voir plus

    Avis : TOUCHANT
    J’arrive un peu après la bataille pour livrer cette chronique mais cela me donnera l’occasion de m’exprimer sur l’attaque dont ce livre est la cible depuis sa sortie. Je pense que le bandeau choisi par Fayard a été un très mauvais choix, Virginie Grimaldi n’a pas besoin de cela pour que l’on achète son livre et cela a libéré les ardeurs acrimonieuses de ceux qui pensent détenir la vérité en matière de culture française.
    Un livre est chose complexe et nul n’ignore qu’un livre au summum de la belle écriture ne trouvera peut-être jamais ses lecteurs. A l’opposé, un livre ayant des millions de lecteurs n’est pas forcément mauvais. Il faut des talents de toutes sortes et celui de Virginie Grimaldi est de coller au plus près des réalités et des émotions des lecteurs. Alors, il n’y a pas de grandes envolées lyriques ni de constructions alambiquées mais du bon sens, de la vie ordinaire, de la souffrance et des peurs communes. Il y a aussi une légèreté bon enfant et des rires faciles.
    Je le reconnais, le côté guimauve me lasse un peu quand il me semble qu’elle s’y complaît mais c’est tellement bon de ne pas sans arrêt se cogner aux angles aigus.
    Alors qu’en est-il de l’histoire ? Juliane est une femme bien organisée, gentille et serviable. Quand son père se rapproche d’elle et qu’elle se rend compte que sa mémoire part en lambeaux, en lieu et place d’un éloignement que beaucoup choisissent, elle s’engage à offrir de bons moments à un homme dont le destin est tracé. A qui fait-elle du bien en faisant cela ? Chacun se donnera la réponse qu’il souhaite mais soyez sûrs que l’autrice vous donnera grande matière à réflexion.
    J’ai apprécié le travail d’Audrey Sourdive sur cette lecture et j’ai trouvé le visuel de couverture singulièrement puissant.
    Vous l’aurez compris, si je ne conseille pas ce roman aux lecteurs les plus téméraires, je pense qu’il ne peut faire que du bien à ceux qui aiment les moments doux.
    Je remercie Audiolib et #NetGalleyFrance pour le SP de #LesPossibles

  • add_box
    Couverture du livre « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi aux éditions Fayard

    ClementA sur Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi

    3ème livre de Virginie Grimaldi que je dévore.
    Nous sommes plongé dans l'histoire dès les premières pages du livre, avec un rythme soutenu tout au long du roman, qui ne nous laisse aucun temps mort.
    On s'identifie rapidement à Julia, ses histoires de cœur, ses sentiments, ses réactions et...
    Voir plus

    3ème livre de Virginie Grimaldi que je dévore.
    Nous sommes plongé dans l'histoire dès les premières pages du livre, avec un rythme soutenu tout au long du roman, qui ne nous laisse aucun temps mort.
    On s'identifie rapidement à Julia, ses histoires de cœur, ses sentiments, ses réactions et réflexions toujours avec une autodérision à mourir de rire.
    Virginie Grimaldi a le don de nous faire passer des rires aux larmes en quelques lignes.
    C'est une très belle histoire sur des personnes ordinaires que l'on apprend à connaitre, à apprécier, à aimer, et qui en deviennent extraordinaires.

  • add_box
    Couverture du livre « Les possibles » de Virginie Grimaldi aux éditions Fayard

    emilie77400 sur Les possibles de Virginie Grimaldi

    Avec ce livre, j'ai pu enfin découvrir la plume de Virginie Grimaldi et je dois bien dire que je comprends désormais qu'elle soit l'auteure chouchou des français.
    L'histoire déjà est très touchante : Juliane se voit dans "l'obligation" d'accueillir son père (on ne peut plus fantasque) suite à...
    Voir plus

    Avec ce livre, j'ai pu enfin découvrir la plume de Virginie Grimaldi et je dois bien dire que je comprends désormais qu'elle soit l'auteure chouchou des français.
    L'histoire déjà est très touchante : Juliane se voit dans "l'obligation" d'accueillir son père (on ne peut plus fantasque) suite à l'incendie de la maison de celui-ci, mais très vite elle va se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond, que même toute l'originalité dont il est capable n'explique pas tout... Le bout du chemin approchant rapidement, Juliane va redécouvrir son père et par la même occasion, se découvrir elle-même.
    Et c'est beau, c'est drôle, ça se lit rapidement, en somme, c'est une lecture parfaite quand on a pas envie de se prendre la tête. Le sujet peut paraitre assez délicat mais c'est amené de manière très douce, on s'attache rapidement aux personnages et plus particulièrement à Jean, à son côté facétieux, à son esprit libre.
    J'ai trouvé que ce livre était un bel hommage à la famille et je suis persuadée que les sentiments de Juliane auront fait/ feront écho avec ceux de nombreux lecteurs.

    C'est dans sa version audio que j'ai pu découvrir cette histoire et j'ai vraiment beaucoup aimé la voix et le rythme de la narratrice. Je le précise car ce n'est pas toujours le cas.

  • add_box
    Couverture du livre « Les possibles » de Virginie Grimaldi aux éditions Fayard

    fflo sur Les possibles de Virginie Grimaldi

    Version audio
    https://ffloladilettante.wordpress.com/2021/09/09/les-possibles-de-virginie-grimaldi/
    Virginie Grimaldi explore un nouveau pan de nos quotidiens dans ce roman où Juliane, une jeune femme, se trouve confrontée au vieillissement de Jean, son père. Juliane, dont le fils est autiste,...
    Voir plus

    Version audio
    https://ffloladilettante.wordpress.com/2021/09/09/les-possibles-de-virginie-grimaldi/
    Virginie Grimaldi explore un nouveau pan de nos quotidiens dans ce roman où Juliane, une jeune femme, se trouve confrontée au vieillissement de Jean, son père. Juliane, dont le fils est autiste, accepte de prendre Jean chez elle le temps des travaux de remise en état de sa maison. Le grand-père et l'enfant s'accordent à merveille. Pour la fille c'est plus compliqué, il faut dire que le père a toujours été un personnage haut en couleur, fantasque, un brin déjanté et j'ajouterais absolument invivable.
    Voir ses parents vieillir, les voir souffrir et les savoir en fin de vie est toujours un cap difficile à aborder. Les voir perdre pied peu à peu, quand il s'agit de dégénérescence du cerveau, est encore beaucoup plus dur. Virginie Grimaldi a su traiter ce sujet avec délicatesse. Dans ce roman, elle aborde également le problème du handicap et de l'acceptation de la différence.
    Les romans feel-good (mais pour moi celui-ci n'en est pas un) ne sont pas mon truc. Avec Virginie Grimaldi dont la générosité et l'humour bon-enfant m'emporte chaque fois je ne boude cependant pas mon plaisir. Ses personnages sont bien campés, spontanés et émouvants. Son écriture est agréable, avec une légèreté qui n'occulte pas le sérieux des grands drames de la vie. Ce récit, écrit à la première personne, est très vivant, imagé, bienveillant. Et puis cette Juliane qui mange chaque fois qu'elle va mal, je ne peux que la comprendre et l'aimer!
    J'ai écouté ce roman dans sa version Audiolib, lu par Audrey Sourdive. La plupart du temps j'ai aimé son phrasé, sa manière de lire sobrement, laissant toute liberté à mon imaginaire. Mais j'ai été plus que agacée pour les dialogues du père, chaque fois elle prenait une voix trop forte, trop gouailleuse, trop tout! Avec la mère le ton mielleux ne sonnait pas plus juste. J'aime trop me laisser guider par mon imagination et pour cela il me faut un lecteur le plus neutre possible.