Violaine Ripoll

Violaine Ripoll
Après des études de géographie, Violaine Ripoll a travaillé comme assistante au sein du Monde diplomatique, puis comme rédactrice en chef de la revue Le Passant ordinaire. Elle a publié des articles de presse, critiques de livres, textes engagés et des nouvelles. Elle consacre aujourd'hui son écr... Voir plus
Après des études de géographie, Violaine Ripoll a travaillé comme assistante au sein du Monde diplomatique, puis comme rédactrice en chef de la revue Le Passant ordinaire. Elle a publié des articles de presse, critiques de livres, textes engagés et des nouvelles. Elle consacre aujourd'hui son écriture à la fiction et à la poésie.

Avis (1)

  • add_box
    Couverture du livre « Le syndrome du caliméro dans la société postmoderne » de Violaine Ripoll aux éditions Sulliver

    Benoit Landon sur Le syndrome du caliméro dans la société postmoderne de Violaine Ripoll

    "Le syndrome du caliméro ..." est un roman d'anticipation pas comme les autres. L'auteur ne décrit pas une société futuriste avec des codes, des inventions ou un langage extravagants. Au contraire, les années passent et se ressemblent dans ce livre. La normalité est ce qui rend l'histoire...
    Voir plus

    "Le syndrome du caliméro ..." est un roman d'anticipation pas comme les autres. L'auteur ne décrit pas une société futuriste avec des codes, des inventions ou un langage extravagants. Au contraire, les années passent et se ressemblent dans ce livre. La normalité est ce qui rend l'histoire terrifiante. Au fil des ans, rien ne change. Si ce n'est que les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. Alors, le personnage principal, qui fait partie de la deuxième catégorie, tente de se débrouiller tant bien que mal. Lui et ses semblables luttent, sans trop y croire, pour leur survie dans une ville où une entreprise nommée Seacity - qui s'apparente au personnage de Big Brother dans "1984" - s'accapare tous les biens immobiliers de façon plus ou moins légale.
    L'idée d'écrire un roman d'anticipation à peu près normal est excellente, cela dit cette normalité rend la première partie du livre peu attrayante, voire ennuyeuse. En revanche les dernières pages sont passionnantes et anxiogènes car les thèmes abordés sont contemporains (accès aux soins, privatisation de la santé, individualisme...), bien que l'action se déroule en 2064.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !