Véronique Olmi

Véronique Olmi
Née en 1962, Véronique Olmi écrit pour le théâtre depuis plus de dix ans. Elle fut particulièrement remarquée en 1998 à l'occasion de la création de Chaos debout par Jacques Lassalle au Festival d'Avignon. Le public découvre ensuite Point à la ligne, mise en scène par Philippe Adrien au Vieux Col... Voir plus
Née en 1962, Véronique Olmi écrit pour le théâtre depuis plus de dix ans. Elle fut particulièrement remarquée en 1998 à l'occasion de la création de Chaos debout par Jacques Lassalle au Festival d'Avignon. Le public découvre ensuite Point à la ligne, mise en scène par Philippe Adrien au Vieux Colombier, Le Passage mise en scène par Brigitte Jaques-Wajeman au théâtre Vidy Lausanne et aux Abbesses, Le jardin des Apparences, mise en scène par Gildas Bourdet à La Criée et au théâtre Hébertot, (nomination du " meilleur auteur" aux Molières 2002. Molière du meilleur acteur pour Jean-Paul Roussillon), et Mathilde, avec Pierre arditi et Ariane Ascaride, au théâtre du Rond-Point.
Véronique Olmi a publié un recueil de nouvelles : Privée (Editions de l'Arche et Actes Sud Babel)), et plusieurs romans : Bord de mer ; Numéro Six ; Un si bel avenir (Editions Actes Sud).
Elle a dirigé durant trois ans le comité de lecture du Théâtre du Rond-Point. Elle a produit et animé une émission sur France-Culture " C'est entendu ! " Ses pièces et ses romans, plusieurs fois récompensés par des prix, sont traduits en douze langues.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Véronique Olmi (9)

  • Les lectures de Véronique Olmi
    Les lectures de Véronique Olmi

    Bakhita s'annonce comme l'un des grands livres de cette rentrée, et si on suivait les conseils de lecture de Véronique Olmi ?

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Portrait de Véronique Olmi, auteur et juré du Prix Orange du Livre 2014
    Portrait de Véronique Olmi, auteur et juré du Prix Orange du Livre 2014

    Véronique Olmi, romancière et dramaturge, publie son premier roman, Bords de Mer, chez Actes Sud en 2001, et reçoit le Prix Alain-Fournier en 2002. Elle est l’auteure de nombreuses pièces de théâtre, dont Mathilde et Chaos debout. Elle est la co-fondatrice du festival de théâtre « Le Paris des Femmes ». Son dernier roman, La nuit en vérité, est paru en 2013 aux éditions Albin Michel.

  • Solstice estival de la littérature : nos conseils
    Solstice estival de la littérature : nos conseils

    Tandis que la belle saison étire son temps avec langueur, l'été inspire aux auteurs des histoires, riches de rencontres et d'inattendu. Un peu comme si les rayons du soleil et ce supplément de liberté élargissaient le champ des possibles et des promesses. Des auteurs classiques aux auteurs contemporains, l'été inspire de magnifiques pages à lire ou relire… Tour d'horizon de ces romans auxquels l'astre solaire donne une lumière particulière.

Avis sur cet auteur (132)

  • add_box
    Couverture du livre « Bakhita » de Véronique Olmi aux éditions Albin Michel

    Angela sur Bakhita de Véronique Olmi

    Toute jeune sa vie bascule en un moment. Enlevée par deux hommes, vendue à des négriers, Bakhita entre dans un univers de violence et de soumission ; celui des marches forcées, des coups, des humiliations, des tortures — le monde des esclaves. Un live qui renferme beaucoup de violace mais qui...
    Voir plus

    Toute jeune sa vie bascule en un moment. Enlevée par deux hommes, vendue à des négriers, Bakhita entre dans un univers de violence et de soumission ; celui des marches forcées, des coups, des humiliations, des tortures — le monde des esclaves. Un live qui renferme beaucoup de violace mais qui montre la force de cette femme devenue sainte...

  • add_box
    Couverture du livre « Bakhita » de Véronique Olmi aux éditions Albin Michel

    Aa2liiinee sur Bakhita de Véronique Olmi

    Inspiré d'une histoire vraie, Bakhita raconte l'enfer de l'esclavage, sa rencontre salutaire avec le consul italien et sa vie de religieuse. Un roman marqué d'une violence, rythmé par le destin incroyable et presque irréel de Bakhita.
    Une femme exceptionnelle, dont les pages sont imprégnées de...
    Voir plus

    Inspiré d'une histoire vraie, Bakhita raconte l'enfer de l'esclavage, sa rencontre salutaire avec le consul italien et sa vie de religieuse. Un roman marqué d'une violence, rythmé par le destin incroyable et presque irréel de Bakhita.
    Une femme exceptionnelle, dont les pages sont imprégnées de sa sensibilité, son innocence, son envie de vivre.
    Un récit profond, sincère, venez découvrir l'histoire de Bakhita.

  • add_box
    Couverture du livre « Bakhita » de Véronique Olmi aux éditions Albin Michel

    Cathfd sur Bakhita de Véronique Olmi

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi émue et enthousiasmée par une lecture. Et pourtant, Dieu sait que le sujet inspiré par la vie de Sainte Bakhita, est difficile. Née en 1869 au Darfour, razziée à l'âge de 7 ans pour être vendue comme esclave, jusqu'à l'âge de 13 ans où elle...
    Voir plus

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi émue et enthousiasmée par une lecture. Et pourtant, Dieu sait que le sujet inspiré par la vie de Sainte Bakhita, est difficile. Née en 1869 au Darfour, razziée à l'âge de 7 ans pour être vendue comme esclave, jusqu'à l'âge de 13 ans où elle est rachetée par le consul italien, sa vie, son corps ne lui appartiennent plus. Les négriers de cette fin XIXe n'avaient pas grand chose à envier aux nazis en terme de barbarie et d'inhumanité. Malgré ce contexte si dur j'ai été emportée dès les premières lignes par l'écriture de Véronique Olmi. J'ai lu les larmes aux yeux, la gorge serrée, en apnée parfois parce que lire ce livre c'est respirer avec Bakhita, c'est être transportée en Afrique, c'est être terrorisée et sidérée avec elle. L'écriture de Véronique Olmi a une telle puissance d'évocation !Les toutes premières pages qui racontent la petite enfance choyée et sécure de la petite fille sont magnifiques. C'est dans les souvenirs de ces moments là que Bakhita puisera la force de son extraordinaire résilience. Ensuite malgré les horreurs vécues il y a des moments de fulgurante beauté voire de poésie. Bakhita est attachante, terriblement attachante avec cet amour inconditionnel qu'elle avait en elle, cette gentillesse, cette bonté, cette empathie incroyable et ces intuitions qui lui faisaient ressentir la vérité des êtres. De l'Afrique à l'Italie, de la fin XIXe aux deux guerres mondiales, d'un continent à l'autre les enfants souffrent de la même façon et toute sa vie elle réconfortera, nourira, apaisera des enfants tentant ainsi de réparer l'immense souffrance de n'avoir pu les sauver pendant son esclavage où il fallait minute après minute et jour après jour, tenir et survivre. Merci Madame Olmi pour cette lecture magnifique et la découverte de cette femme à la personnalité et au destin extraordinaires.

  • add_box
    Couverture du livre « Le premier amour » de Véronique Olmi aux éditions Lgf

    Cathfd sur Le premier amour de Véronique Olmi

    Une femme prépare un repas pour son anniversaire de mariage , remonte de la cave une bouteille de vin enveloppée dans une feuille de journal, lit une petite annonce et laisse tout séance tenante pour partir en Italie vers son premier amour qu’elle n’a pas revu depuis 25 ans...Cela me...
    Voir plus

    Une femme prépare un repas pour son anniversaire de mariage , remonte de la cave une bouteille de vin enveloppée dans une feuille de journal, lit une petite annonce et laisse tout séance tenante pour partir en Italie vers son premier amour qu’elle n’a pas revu depuis 25 ans...Cela me paraissait si improbable, si artificiel, que je ne m’attendais pas à être happée par ce roman et cette histoire à laquelle finalement j’ai eu envie de croire, jusqu’au bout. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur parle de l’amour, à travers ce qu’elle dit du “premier” amour. Ce voyage est aussi pour cette femme , l’occasion de faire un bilan de sa vie, ses enfants sont élevés, , son mari est bien présent, mais au fond, qu’a-t-elle fait de sa vie ?