Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Vanessa Bamberger

Vanessa Bamberger

Vanessa Bamberger est née en 1972. Après des études à Sciences Po Paris, elle a vécu plusieurs années à Londres et à New-York. Elle est aujourd'hui journaliste à Paris. Au cours de l'écriture de Principe et suspension, son premier roman, elle a rencontré des dirigeants de PME et visité plusieurs ...

Voir plus

Vanessa Bamberger est née en 1972. Après des études à Sciences Po Paris, elle a vécu plusieurs années à Londres et à New-York. Elle est aujourd'hui journaliste à Paris. Au cours de l'écriture de Principe et suspension, son premier roman, elle a rencontré des dirigeants de PME et visité plusieurs sites de production en France.

Elle publie Alto Braco en 2019 puis L'enfant parfaite en 2021.

 

Photo © Patrice normand/Leextra/Editions Liana Levi.

Articles en lien avec Vanessa Bamberger (1)

Avis sur cet auteur (57)

  • add_box
    Couverture du livre « Alto braco » de Vanessa Bamberger aux éditions Liana Levi

    Sevlipp sur Alto braco de Vanessa Bamberger

    Ambre vient de perdre sa grand-mère qui l'a élevée. Elle veut enterrer Douce (c'est le prénom de la grand-mère) dans sa terre natale l'Aubrac.
    Ce retour l'entraînera sur ses origines, les secrets de famille et la quête de vérité ne sera pas facile.
    Ce livre dont l'écriture est parfaitement...
    Voir plus

    Ambre vient de perdre sa grand-mère qui l'a élevée. Elle veut enterrer Douce (c'est le prénom de la grand-mère) dans sa terre natale l'Aubrac.
    Ce retour l'entraînera sur ses origines, les secrets de famille et la quête de vérité ne sera pas facile.
    Ce livre dont l'écriture est parfaitement maitrisée est un ode à l'Aubrac, à l'amour filial, au climat rude et aussi à l'amitié.
    Un roman poétique et sensible.

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant parfaite » de Vanessa Bamberger aux éditions Liana Levi

    Fab. sur L'enfant parfaite de Vanessa Bamberger

    Parce que le spectre du chômage nourrit leurs angoisses, parce que notre société est une société de performance et de réussite sociale, la grande majorité des parents ne cessent de mettre la pression à leurs enfants. Ils attendent énormément de leur progéniture surtout d'un point de vue...
    Voir plus

    Parce que le spectre du chômage nourrit leurs angoisses, parce que notre société est une société de performance et de réussite sociale, la grande majorité des parents ne cessent de mettre la pression à leurs enfants. Ils attendent énormément de leur progéniture surtout d'un point de vue scolaire. Alors quand en plus, les copines s'éloignent, que les amours échouent, que le corps change et que les hormones s'en mêlent, tout peut basculer. Et si le remède à ce mal-être était l'isotrétinoïne, une substance active médicamenteuse pouvant entrainer des troubles psychologiques ?
    Roxanne, l'héroïne de L'enfant parfaite est embourbée dans son adolescence. Mal dans sa peau, elle est sujette à des poussées d'acné qui la défigurent. Comme sa mère ne veut pas que l'on prescrive à sa fille le remède miracle et comme cette femme ne réalise pas le malaise profond qui s'installe, Roxanne mettra tout en œuvre pour obtenir une ordonnance, quitte à se mettre en danger. Tout, plutôt que d'être défigurée.

    L'enfant parfaite est un roman qui non seulement dénonce la pression que nous mettons à nos enfants, mais également l'incompréhension qui s'installe entre parents et enfants durant cette délicate période qu'est l'adolescence. Deux voix, deux points de vue s'affrontent pour tenter d'expliquer comment l'impensable a pu se produire. François le cardiologue analyse les faits pour se justifier devant le Conseil de l'ordre des médecins. Quant à Roxanne elle raconte son malaise grandissant, sa fragilité, sa faiblesse. Au détour d'une histoire qui met en cause la pression scolaire et les effets secondaires dévastateurs d'un médicament, Vanessa Bamberger raconte avec finesse et puissance cette difficile période de la vie qu'est l'adolescence. Parents d'adolescents lisez L'enfant parfaite et si votre ado est traité pour son acné par l'isotrétinoïne, soyez tout particulièrement attentifs, on ne parle pas encore suffisamment des ravages que fait de médicament.

    https://the-fab-blog.blogspot.com/2021/06/mon-avis-sur-lenfant-parfaite-de.html

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant parfaite » de Vanessa Bamberger aux éditions Liana Levi

    Mumu Dans le Bocage sur L'enfant parfaite de Vanessa Bamberger

    Roxane a la pression, celle de ses parents qui veulent pour elle l'excellence mais Roxane est mal dans sa vie, mal dans sa peau et cela ses parents récemment divorcés ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, plus préoccupés par leurs vies que par leur fille. Ils ont placé en elle toutes leurs...
    Voir plus

    Roxane a la pression, celle de ses parents qui veulent pour elle l'excellence mais Roxane est mal dans sa vie, mal dans sa peau et cela ses parents récemment divorcés ne le voient pas ou ne veulent pas le voir, plus préoccupés par leurs vies que par leur fille. Ils ont placé en elle toutes leurs espérances, toute leur fierté de parents, ne s'arrêtent pas à ses changements d'humeur, ses moments de silence, de mal-être et ne pensent qu'aux notes, aux résultats.

    François, cardiologue, a réussi sa vie entre son cabinet et la clinique où il opère, mais un grain de sable remet tout en question. Il attend un jugement qui risque de tout remettre en question mais c'est pour lui l'occasion de faire le point sur sa vie.

    On pourrait penser qu'ils n'ont rient en commun et pourtant ils vont se rejoindre : deux vies, deux âges, deux parcours, deux langages pour exprimer un mal être, une pression qui pèse, une pression issue de l'extérieur et qui finit par tout envahir. On pourrait penser qu'ils sont heureux, qu'ils ont tout pour être heureux et pourtant.....

    L'auteure restitue les deux parcours avec une écriture-reflet de chacun (celle de Roxane m'a posé quelques problèmes et m'a obligé à consulter très souvent le lexique en fin d'ouvrage mais j'ai finalement eu la signification de certains termes que j'entendais parfois) qui permettent de mettre face à face deux façons d'exprimer ses maux à hauteur d'une adolescente et d'un adulte. Deux vies, deux âges, deux univers mais un même mal.

    Vanessa Bamberger signe un roman à deux tons : celui d'une adolescente de son temps avec les soucis de son âge : amitié, amour mais surtout solitude familiale où elle ne trouve aucun écho, aucune écoute, ses parents toujours par monts et par vaux et n'attendant d'elle que passage dans une grande école prestigieuse et celui d'un adulte que rien ne préparait réellement à affronter le Conseil de l'Ordre des médecins, à la remise en cause de son travail. 

    On retrouve les thèmes de la pression, voire de la compétition et des rivalités qui entrent, pour les deux narrations, en ligne de mire :  être le (la) meilleur, exceller pour réussir même si la réussite ne tient pas forcément dans l'excellence. 

    J'ai aimé suivre en cinq mouvements les destins (et je n'ose la descente en enfer) de ces deux êtres brisés à des âges différents, pour des raisons différentes : l'une par l'exigence de parents qui n'ont de relations avec leur fille que sur le chapitre des résultats, par le climat qui règne dans les lycées côtés où seuls les meilleurs gagnent, préparant de futur(e)s adultes à la compétition perpétuelle, où les professeurs se font managers plus qu'enseignants, croyant motiver leurs élèves en les rudoyant :

    "A croire que vous, nos profs, vous, nos parents, prenez du plaisir à nous voir souffrir, mus par l'obsession de nous dynamiser, nous secouer, nous endurcir. Peu importe si ça nous fait nous sentir stupides. Vous revêtez votre panoplie de manager. Nous ne sommes pas sur Terre pour nous amuser. Nous sommes priés d'être compétitifs, conformes, de bons produits homologués. Quels que soient nos efforts nous serons défaillants. C'est un système qui repose sur l'échec. Une société de tyrans. Bats-toi mon enfant lance-toi et si tu tombes tu te relèveras. Avec un peu de chance tu ne te fracasseras pas. Nous sommes vos cobayes nous sommes vos trophées, vos jouets sélectionnés pilotés triés orientés. Génération anxiété. (p82)"

    En refermant le livre se pose la question de la responsabilité : les parents, les enseignants, la société qui ne prône que l'excellence, le non-droit à l'erreur, à l'excellence, au parcours sans faute et sans écueil comme signe de la réussite parfaite ?

    Vanessa Bamberger signe un roman fort, dur où la tension monte au fur et à mesure de la narration et qui se veut également une réflexion voire une dénonciation de nos systèmes d'éducation, de performance, de réussite au détriment du bonheur et de l'écoute. 

    J'ai aimé mais je m'aperçois que je l'ai lu pendant mes vacances et qu'il m'a fallu un peu de temps pour me replonger dedans afin de rédiger ma chronique, signe qu'il ne m'avait finalement pas marquée autant que je le pensais.

  • add_box
    Couverture du livre « L'enfant parfaite » de Vanessa Bamberger aux éditions Liana Levi

    Bill sur L'enfant parfaite de Vanessa Bamberger

    L'année dernière, j'avais beaucoup apprécié 'Alto braquo' le second roman de Vanessa Bamberger.

    Je n'avais aucune idée du thème traité dans "L'enfant parfaite", mais ce livre m'a bousculée, fait trembler, secouée, perturbée ..

    Roxane est en Première S, dans un grand lycée élitiste...
    Voir plus

    L'année dernière, j'avais beaucoup apprécié 'Alto braquo' le second roman de Vanessa Bamberger.

    Je n'avais aucune idée du thème traité dans "L'enfant parfaite", mais ce livre m'a bousculée, fait trembler, secouée, perturbée ..

    Roxane est en Première S, dans un grand lycée élitiste parisien, où les profs appliquent déjà les méthodes déstabilisantes habituelles en classes préparatoires, mais pas avant.

    Ses parents ont divorcé, sa mère est altiste courant le cachet, son père, informaticien chez IBM - marathonien - fou de glisse et de sport, vit à Sète avec sa nouvelle compagne et la fille de celle-ci, étudiante à HEC. 

    Les parents de Roxane souhaitent la voir faire des études d'ingénieur, gage d'un métier sur et lucratif. Ils la veulent parfaite, et quand une poussée d'acné la défigure, Roxane lutte avec sa mère, bio et anti-médocs, pour être autorisée à suivre un traitement dermatologique. 

    Dans sa première partie, le ton de ce roman montre la montée inexorable de l'angoisse, la pression devant les notes qui s'effondrent, la solitude de Roxane, qui fait bonne figure contre désespoir grimpant. Pour ne pas perdre la face devant ses parents, elle désactive les liens informatiques qui les relient au lycée, et pris dans leurs vies, ils n'en voient rien ... 

    Et puis, le ton change. 

    La recherche des causes du drame ne pointe personne du doigt.

    Les différents éléments s'alignent au fil des pages sans qu'aucun ne soit unique responsable 

    Mais ne serait-ce le refus de voir, de parler, de communiquer qui serait responsable? 

    Jusqu'où peut-on ne pas voir, se préoccuper de choses aussi futiles que la préparation d'une course, d'une fête d'anniversaire, de réussite, à en oublier autant son enfant ? 

    Je me souviens que les profs de prépa de ma fille nous avaient recommandé d'être vigilants sur le sourire, et d'alerter s'il disparaissait.

    Un roman fort et puissant dont on ne se=ressort pas indemne.

Ils suivent Vanessa Bamberger

Thèmes en lien avec Vanessa Bamberger

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com