Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Valerie Simon

Valerie Simon
Après des études en arts plastiques et en communication audio-visuelle, Valérie Simon, née à Strasbourg, impose dès 1997 au Fleuve Noir et chez J'ai Lu sa vision romanesque peuplée de héros évoluant dans l'univers de la fantasy. Depuis 2012, elle se consacre exclusivement à l'écriture Après avoi... Voir plus
Après des études en arts plastiques et en communication audio-visuelle, Valérie Simon, née à Strasbourg, impose dès 1997 au Fleuve Noir et chez J'ai Lu sa vision romanesque peuplée de héros évoluant dans l'univers de la fantasy. Depuis 2012, elle se consacre exclusivement à l'écriture Après avoir vécu six ans à Bruxelles, elle s'installe en 2008 à Lyon. Elle est connue pour sa série « Arkem, la pierre des ténèbres » (éd. du Riez). Depuis, elle a publié des recueils de nouvelles (Cœur à Corps, Bragelonne, 2015). Mysteria est, après La Reine des Esprits (éd. du Riez, 2015), sa troisième saga de fantasy.

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Coup d'état » de Valerie Simon aux éditions Actusf

    Lectrice - Lambda sur Coup d'état de Valerie Simon

    Je remercie Babelio qui m’a permis de lire ce livre grâce à sa dernière Masse Critique.

    Dans « La reine des esprits », nous nous retrouvons aux côtés d’Alia, une jeune princesse qui fait son retour dans son royaume. En effet, dix années plus tôt, elle a été envoyée en exil suite à la mort de...
    Voir plus

    Je remercie Babelio qui m’a permis de lire ce livre grâce à sa dernière Masse Critique.

    Dans « La reine des esprits », nous nous retrouvons aux côtés d’Alia, une jeune princesse qui fait son retour dans son royaume. En effet, dix années plus tôt, elle a été envoyée en exil suite à la mort de sa mère pour suivre une formation d’Initiée Denaia.
    Aujourd’hui elle a 16 ans, elle est presque une femme. Elle retrouve sa terre natale, son père le Roi, mais aussi des responsabilités…
    Sauf qu’il y a des personnes pour qui ce retour dérange. Complots, tentatives d’assassinats, coup d’état, dans l’ombre plusieurs menacent mettent leurs plans à exécution.

    J’étais très curieuse de découvrir cette histoire de Valérie SIMON.
    Je ne connaissais pas cet auteur et autant dire que découvrir son univers m’a laissée mitigée.

    Les gros points positifs de l’histoire est la plume et l’imagination de l’auteur. L’histoire est très bien écrite, même parfois trop bien. Le langage utilisé est assez soutenu, plus que ce que l’on retrouve habituellement dans ce genre de récit. Pourtant je suis habituée à lire ce genre d’histoire et j’ai été surprise.
    Même si j’ai trouvé que ça donnait un charme certain à son histoire, je pense que ce choix empêchera beaucoup de lecteurs à se plonger dedans.

    Ensuite, l’univers est très surprenant.
    Pour être une habituée de ce genre d’histoires, je peux dire que je n’ai jamais trouvé un univers comme le sien avant. Autant dire que c’est assez exceptionnel ! De plus, l’auteur l’a vraiment bien développé et le maitrise à la perfection. Que cela soit les paysages, les personnages, les créatures imaginaires,… Le moindre détail est mis en avant.

    Cependant, j’ai eu énormément de mal à me plonger dans cette histoire.
    Cela est dû notamment au fait que dès le début, nous plongeons dans l’univers de Valérie SIMON sans aucune explication préalable et avec beaucoup d’informations nouvelles. Il y a énormément de détails, de mots nouveaux et j’ai eu l’impression d’être étouffée par toutes ces nouvelles informations.
    C’est un univers dense où il faut vraiment s’accrocher pour continuer sa lecture et y prendre plaisir.

    Malheureusement, malgré tout, je n’ai pas été totalement séduite par l’intrigue.
    Il y a beaucoup d’éléments qui m’ont chagrinés, notamment les personnages dont je n’ai pas réussi à m’attacher. Leurs noms sont longs et parfois difficiles à prononcer, un détail certes, mais qui m’a quand même gêné…

    Vous l’aurez compris, cette lecture n’était malheureusement pas pour moi.
    Cependant, je tiens à souligner que c’est un avis purement subjectif parce que je ne peux que réaliser l’énorme travail de l’auteur sur son univers, le fait que son monde est très différent de ce que l’on retrouve habituellement et que son intrigue est plutôt bien réalisée.

    Un livre à lire pour les amoureux du genre qui cherchent un récit original à lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Mysteria t.1 ; la captive des hommes de bronze » de Valerie Simon aux éditions Archipel

    Miguel Aupresdeslivres sur Mysteria t.1 ; la captive des hommes de bronze de Valerie Simon

    Voici le premier tome d'une nouvelle saga de fantasy. Il aurait été utile que ce soit explicitement indiqué sur l'ouvrage. C'est un récit d'aventure. Jim va mener une quête afin de retrouver sa sœur disparue douze ans auparavant. Pour y parvenir, il va s'adjoindre les services d'un...
    Voir plus

    Voici le premier tome d'une nouvelle saga de fantasy. Il aurait été utile que ce soit explicitement indiqué sur l'ouvrage. C'est un récit d'aventure. Jim va mener une quête afin de retrouver sa sœur disparue douze ans auparavant. Pour y parvenir, il va s'adjoindre les services d'un mercenaire.

    La planète Mysteria est inhospitalière. Le danger est partout. L'auteur nous fait découvrir ce monde étrange fait de pieuvres volantes, de plantes carnivores qui se déplacent, de vents violents etc. Elle donne de nombreux détails sur cet univers. C'est ce qui fait la force de ce roman. Le peuple des De-Shirs apparaît, lui aussi, comme étant très mystérieux. Valérie Simon donne des pistes sur ce peuple, mais de manière parcimonieuse afin de créer de l'attente chez le lecteur. Il y a aussi une réflexion, en arrière-plan, sur le comportement de l'homme, sur sa gestion des ressources de la planète Terre, et sur la colonisation. Là, le but est de prendre possession d'une planète. Jim semble bien petit au milieu de tout cela.

    Les personnages sont travaillés. On ressent rapidement de l'empathie pour Jim. Ce dernier est tiraillé par son passé. En même temps, il redécouvre la planète qui l'a vu naître sous un nouveau jour : la nature recèle de nombreux dangers dont il ignorait jusqu'ici l'existence. Le mercenaire qui l'accompagne a un comportement ambivalent. Il donne l'impression de tester Jim, de le rejeter et en même temps de le protéger.

    On voit peu Jessica dans ce tome et c'est dommage. Il aurait été intéressant de développer le personnage, mais cela est peut-être prévu ensuite.

    Ce que je regrette, c'est qu'à la fin du roman, le héros n'a pas beaucoup avancé dans ses recherches. Il y a un cliffhanger qui laisse présager encore un bon moment d'attente. J'aurais préféré qu'un pan de l'histoire se termine et qu'un élément relance l'intrigue générale, ce qui se passe dans beaucoup de séries. Là, après ma lecture, j'ai eu l'impression d'avoir fait du sur place.

    http://www.aupresdeslivres.fr/Mysteria-t1-La-captive-des-hommes-de-Bronze-de-Valerie-Simon

  • add_box
    Couverture du livre « Coup d'état » de Valerie Simon aux éditions Actusf

    Andrée Lapapivore sur Coup d'état de Valerie Simon

    Valérie Simon signe avec Coup d'Etat, le premier volume de sa nouvelle série La reine des esprits, un excellent roman fantasy, original et passionnant.
    J'ai dévoré le roman en deux jours à peine, emportée par l'écriture fluide de l'auteur, transportée dans un monde aux paysages sublimes, peuplé...
    Voir plus

    Valérie Simon signe avec Coup d'Etat, le premier volume de sa nouvelle série La reine des esprits, un excellent roman fantasy, original et passionnant.
    J'ai dévoré le roman en deux jours à peine, emportée par l'écriture fluide de l'auteur, transportée dans un monde aux paysages sublimes, peuplé de reptiles et de créatures fantastiques en tous genres. Deux semaines après ma lecture, je garde encore en mémoire les plages de sable rose, les palais et vaisseaux de cristal qui étincellent sous les rayons du soleil, les chevauchées à dos de théhorn et la collecte du réalah-chaad, la substance qui permet de cristalliser bien des choses...
    Le style de Valérie Simon est vraiment très agréable à lire. Le texte est travaillé, les mots sont choisis avec soin, c'est un vrai régal de se plonger dans ce roman. Les descriptions sont précises et vivantes, on visualise sans problème ce que souhaite nous montrer l'auteur. L'arrière plan politique et culturel est intéressant et le ton du roman est adulte, malgré le jeune âge de l'héroïne.
    Les personnages sont réalistes et bien croqués ; les "méchants" sont retors à souhait, à l'instar des Initiées Denaia, ces femmes fatales qui œuvrent dans les alcôves ; les "gentils" sont vraiment attachants, qu'il s'agisse d'Alia, la jeune princesse forte et déterminée qui ne sait comment réagir face à la découverte de ses pouvoirs, Meker son jeune garde du corps fou d'un amour impossible, Haslet, le fils d'empereur avide de vengeance ou Bucko Javis, le mystérieux mercenaire qui cache un grand cœur sous ses airs bourrus..
    Amour, amitié, mystère, mais aussi - et surtout - vengeance, complots, trahisons et batailles parsèment ce roman dont le rythme s'intensifie de plus en plus, jusqu'au final sous haute tension. La dernière page tournée, je n'ai eu qu'une envie : découvrir la suite ! Pour cela, rendez-vous début 2016...

    http://andree-la-papivore.blogspot.fr/2015/06/coup-detat-de-valerie-simon.html

  • add_box
    Couverture du livre « Sinien, déesse de la vie » de Valerie Simon aux éditions Riez

    Andrée Lapapivore sur Sinien, déesse de la vie de Valerie Simon

    Pas de temps mort dans ce second volume du cycle d'Arkem, l'histoire débute directement là où elle s'était arrêtée à la fin de Yanis, déesse de la mort, le précédent volume (pour voir l'article qui lui est consacré, c'est ICI). J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Yanis (qui deviendra Sinièn...
    Voir plus

    Pas de temps mort dans ce second volume du cycle d'Arkem, l'histoire débute directement là où elle s'était arrêtée à la fin de Yanis, déesse de la mort, le précédent volume (pour voir l'article qui lui est consacré, c'est ICI). J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Yanis (qui deviendra Sinièn en cours de route), un peu moins "tête à claque" que dans le premier volume, et Kéo Seaghan, le mage pour lequel je craque !! Le style de l'auteur est toujours aussi vivant et poétique, tout son art est mis à contribution lors du périple de nos deux héros : l'action est très présente et les paysages - tantôt merveilleux, tantôt effrayants - s'enchaînent harmonieusement. Les nombreuses révélations laissent en outre présager un troisième volume du cycle d'Arkem des plus intéressants.

    Mon seul petit regret : que les éditions du Riez n'aient pas inséré une carte du monde d'Arkem pour suivre les pérégrinations de nos héros ; les lecteurs qui comme moi ont un sens de l'orientation quelque peu défaillant risquent de se retrouver assez rapidement perdus...

    http://andree-la-papivore.blogspot.fr/2013/12/sinien-deesse-de-la-vie-de-valerie-simon.html