Tommy Wieringa

Tommy Wieringa
Tommy Wieringa est né en 1967 et a passé une partie de sa jeunesse aux Antilles néerlandaises. La critique allemande et néerlandaise le comparent à Paul Auster et John Irving. Le Fils perdu est son quatrième roman. En 2008, Actes Sud a déjà publié Joe Speedboot.

Avis (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Sainte Rita » de Tommy Wieringa aux éditions Stock

    carole laulhere sur Sainte Rita de Tommy Wieringa

    Explorateurs de la rentrée 2019 - Avis à la page 100

    Tommy Wieringa nous entraîne à Fagnes Sainte-Marie, un village néerlandais, à la découverte de ses habitants. A la page 100, la vie n'y semble pas trépidante !
    Paul tient une boutique de curiosités. Il passe ses soirées avec Hedwiges, son...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée 2019 - Avis à la page 100

    Tommy Wieringa nous entraîne à Fagnes Sainte-Marie, un village néerlandais, à la découverte de ses habitants. A la page 100, la vie n'y semble pas trépidante !
    Paul tient une boutique de curiosités. Il passe ses soirées avec Hedwiges, son ami d'enfance au bar le Shu Dynasty, où les hommes se retrouvent pour combler leur solitude. Seule incongruité dans ce décor : Antonin Rubin, qui a atterrit malencontreusement dans ce village 40 ans plus tôt. Cela suffira-t-il a donner une trame et un corps au récit?
    A ce stade de ma lecture, je reste perplexe... Les personnages ne semblent pas particulièrement attachants ni irritants, et le sujet que veut dérouler l'auteur est pour l'instant, à mes yeux, bien vague. Je poursuis quand même par curiosité...!

  • add_box
    Couverture du livre « Sainte Rita » de Tommy Wieringa aux éditions Stock

    frconstant sur Sainte Rita de Tommy Wieringa

    Explorateurs de la rentrée frconstant Avis 100e page

    Avec « Sainte Rita » de Tommy Wieringa, Je découvre la vie à Fagne-Sainte-Marie, petit village néerlandais où, il est vrai, la vie ne semble guère exubérante. Un fait semble avoir marqué l’histoire de ce bled : En 1975, un avion...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée frconstant Avis 100e page

    Avec « Sainte Rita » de Tommy Wieringa, Je découvre la vie à Fagne-Sainte-Marie, petit village néerlandais où, il est vrai, la vie ne semble guère exubérante. Un fait semble avoir marqué l’histoire de ce bled : En 1975, un avion agricole russe d’épandage est venu s’écraser dans les champs de maïs. Quarante ans plus tard, le village est rentré dans l’oubli quasi-total. Que valent alors les vies de Paul Krüzen, de son papa dont il prend soin comme il peut ou de son ami Hedwiges, l’épicier à l’ancienne ? Quelles raisons pourrait-on se donner de vivre là, au fin fond de nulle part, là où rien ne se passe ?
    Je n’en sais rien… Mais Sainte-Rita étant la patronne des causes désespérées, peut-être devrais-je lui faire confiance et voir où elle veut m’emmener…

  • add_box
    Couverture du livre « Sainte Rita » de Tommy Wieringa aux éditions Stock

    Marie Kirzy sur Sainte Rita de Tommy Wieringa

    Club des Explorateurs de la rentrée 2019 --- avis après 100 pages

    Un petit village néerlandais à la frontière allemande, isolé, loin du fracas du monde. Des âmes solitaires semblant passer à côté de leur vie, notamment le héros, Paul, la petite cinquantaine, vieux garçon vivant avec son père...
    Voir plus

    Club des Explorateurs de la rentrée 2019 --- avis après 100 pages

    Un petit village néerlandais à la frontière allemande, isolé, loin du fracas du monde. Des âmes solitaires semblant passer à côté de leur vie, notamment le héros, Paul, la petite cinquantaine, vieux garçon vivant avec son père malade, ou encore son ami Hewdiges, l'épicier. Des lieux de rencontre un poil incongrus comme l'immense restaurant chinois toujours vide ou le bordel peuplé de jeunes Asiatiques.

    Rien à faire, après cent pages, je ne suis pas parvenue à entrer dans ce roman acclamé aux Pays-Bas. Il ne se passe pas grand chose, voire rien du tout. Je m'ennuie. Les mots glissent sans aucune accroche : les personnages tels qu'ils sont présentés à ce stade ne sont ni touchants, ni attachants, ni agaçants, ni détestables. Il ne leur arrive rien qui ne suscite mon intérêt. J'espère donc que cette lecture très grise va se colorer de quelque chose. Il y a bien deux chapitres qui éclairent sur un événement advenu en 1975 qui a sorti le village de sa routine : un pilote russe fuyant la dictature de Brejnev s'est écrasé dans le village. J'espère que l'auteur va creuser ce sillon.

  • add_box
    Couverture du livre « Joe Speedboot » de Tommy Wieringa aux éditions Actes Sud

    L'Ange La Librairie sur Joe Speedboot de Tommy Wieringa

    lu par Th!erry

    Réaliser ses rêves

    Réaliser ses rêves quand les adultes se contentent d’une vie monotone et aseptisée.
    Frans le narrateur de ce livre sort du coma, mais ne désespère pas. Autour de lui gravitent quelques jeunes gens avides d’aventures et de découvertes .Parmi eux, Joe...
    Voir plus

    lu par Th!erry

    Réaliser ses rêves

    Réaliser ses rêves quand les adultes se contentent d’une vie monotone et aseptisée.
    Frans le narrateur de ce livre sort du coma, mais ne désespère pas. Autour de lui gravitent quelques jeunes gens avides d’aventures et de découvertes .Parmi eux, Joe Speedboot, est un génial inventeur, qui ne recule devant rien, qui n’imagine pas qu’il puisse exister des freins à ses trouvailles.
    De l’adolescence à l’âge adulte ces héros chatoyants entrainent le lecteur dans la démesure.
    C’est aussi la chronique des mutations d’un village néerlandais et de ses habitants, de ses histoires de famille. On croise des personnages attachants et excessifs, des lieux insolites, un grand roman irrigué par une imagination débridée

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !