Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tom Wolfe

Tom Wolfe
Fondateur du « nouveau journalisme » dans les années 1960-70, auteur d'une quinzaine de livres, immense romancier depuis le succès planétaire du Bûcher des vanités, Tom Wolfe est une grande voix de la littérature contemporaine, qui ne cesse de s'amuser de son rôle de « poil à gratter du monde lit... Voir plus
Fondateur du « nouveau journalisme » dans les années 1960-70, auteur d'une quinzaine de livres, immense romancier depuis le succès planétaire du Bûcher des vanités, Tom Wolfe est une grande voix de la littérature contemporaine, qui ne cesse de s'amuser de son rôle de « poil à gratter du monde littéraire américain ».

Articles en lien avec Tom Wolfe (1)

  • Bloody Miami de Tom Wolfe
    Bloody Miami de Tom Wolfe

    Le phénomène Tom Wolfe est-il encore un écrivain ? A 82 ans, le célèbre dandy réac américain publie son quatrième roman, Bloody Miami (Robert Laffont). Il y dépeint l’ambiance si particulière de cette ville américaine où une minorité, les latinos, sont devenus majoritaires et, fait singulier aux EU, ont pris les rênes de la ville.

Avis sur cet auteur (30)

  • add_box
    Couverture du livre « Le bûcher des vanités » de Tom Wolfe aux éditions Lgf

    LALIE.01 sur Le bûcher des vanités de Tom Wolfe

    Encore un bon gros pavé que « le bûcher des vanités » (« The Bonfire of the Vanities ») de l'écrivain américain Tom Wolfe (1931-2018). C'est son premier roman, publié en 1987, devenu un best-seller mondial. Il fait partie de tous ces livres que je ressors de mes bibliothèques pour compéter mes...
    Voir plus

    Encore un bon gros pavé que « le bûcher des vanités » (« The Bonfire of the Vanities ») de l'écrivain américain Tom Wolfe (1931-2018). C'est son premier roman, publié en 1987, devenu un best-seller mondial. Il fait partie de tous ces livres que je ressors de mes bibliothèques pour compéter mes chroniques (et tout n'y est pas, loin de là…)

    Le héros, un yuppie de Park Avenue est Blanc – beau – riche – chanceux - et il trompe sa femme. Notre réaction ? On le déteste.
    Mais la roue du destin tourne et c'est bientôt l'heure de sa chute.

    On suit tous ses déboires : intrigues politiques – judiciaires – médiatiques…

    Ce trader de Wall Street, qui travaille chez Pierce & Pierce a une vie de rêve. Avec son épouse, Judy (décoratrice d'intérieur) et leur fille Campbell (6 ans), ils vivent dans un appartement cossu en plein coeur de Manhattan. Tout lui réussit : il est l'un des « Maîtres de l'Univers » - le meilleur vendeur de la salle des obligations. Mais…. Il trompe son épouse avec la belle Maria Ruskin (mariée à un vieux magnat new-yorkais qui a fait fortune en organisant des charters vers la Mecque.)

    Un jour où il était allé chercher Maria qui revenait d'un voyage en Italie, Sherman se trompe de sortie d'autoroute et se retrouve en plein milieu du Bronx, ce quartier pauvre au nord de New-York, surtout peuplé de Noirs et de Latinos.

    Ils sont effrayés par cette population et incapables de retrouver leur chemin. Panique. Je passe sur certains détails mais ils renversent un jeune Noir, Henry Lamb (19 ans), qui, avant de décéder, a juste le temps d'indiquer le numéro d'immatriculation. Enquête.

    Sherman, « notre » héros devient la proie des journalistes, des politiciens qui profitent de cette affaire pour valoriser leur réélection ou leur promotion. Mais il est également la cible d'un groupe de pression Afro-Américain que dirige le révérend Bacon, ayant bien l'intention de se servir de « l'affaire Lamb », comme un symbole du combat contre une justice pour les Blancs.

    Là aussi je passe pour en arriver à la conclusion : Sherman se retrouve ruiné et risque 25 ans de prison. Que va-t-il faire ? Se défendre ? Révéler que c'est Maria qui était au volant ?

    Ce roman a été adapté au cinéma, of course avec Tom Hanks – Bruce Willis – Melanie Griffith et Morgan Freeman).

    To be continued.

  • add_box
    Couverture du livre « Le bûcher des vanités » de Tom Wolfe aux éditions Lgf

    Sevlipp sur Le bûcher des vanités de Tom Wolfe

    "Le bûcher des vanités" est maintenant un classique dans la description du New-York des années 80.
    La chute d'un trader est le prétexte pour faire côtoyer des classes sociales qui s'ignorent habituellement. Des riches indécents, des afro-américains du Bronx, des flics, des avocats, un juge, un...
    Voir plus

    "Le bûcher des vanités" est maintenant un classique dans la description du New-York des années 80.
    La chute d'un trader est le prétexte pour faire côtoyer des classes sociales qui s'ignorent habituellement. Des riches indécents, des afro-américains du Bronx, des flics, des avocats, un juge, un journaliste, un substitut du procureur, le maire, le révérend Jackson.. tous vont vivre cette histoire en défendant leurs propres intérêts au mépris de la vérité. Personne n'est épargné.
    Il y a de l'énergie dans l'écriture, des détails dans les descriptions, des dialogues enlevés, des fautes de syntaxes des personnages soulignées par l'auteur, une représentation d'un monde impitoyable et un final haletant.
    900 pages remarquables et un tableau d'une époque.

  • add_box
    Couverture du livre « Moi, Charlotte Simmons » de Tom Wolfe aux éditions Pocket

    Kryan sur Moi, Charlotte Simmons de Tom Wolfe

    "... parce que tu es promise à un bel avenir, Charlotte".

    "... parce que tu es promise à un bel avenir, Charlotte".

  • add_box
    Couverture du livre « Le bûcher des vanités » de Tom Wolfe aux éditions Lgf

    Géland Charline sur Le bûcher des vanités de Tom Wolfe

    Un superbe roman chorale où l'on suit l'évolution d'un fait divers selon plusieurs points de vue. L'auteur nous plonge dans une Amérique pleine d'ambiguïté où la classe sociale détermine beaucoup de choses. Un roman très instructif.

    Un superbe roman chorale où l'on suit l'évolution d'un fait divers selon plusieurs points de vue. L'auteur nous plonge dans une Amérique pleine d'ambiguïté où la classe sociale détermine beaucoup de choses. Un roman très instructif.