Titus

Titus
Né en 1964 à Niort où il vit actuellement, au bord de l'une des deux Sèvres du département. Lion ascendant Lion. Surnommé « Titus » à l'âge de 5 ans à cause du petit lion du même nom (Titus au pays du Jaimadire) dont il arborait le déguisement à l'occasion du Mardi-Gras. Enfance heureuse à la cam... Voir plus
Né en 1964 à Niort où il vit actuellement, au bord de l'une des deux Sèvres du département. Lion ascendant Lion. Surnommé « Titus » à l'âge de 5 ans à cause du petit lion du même nom (Titus au pays du Jaimadire) dont il arborait le déguisement à l'occasion du Mardi-Gras. Enfance heureuse à la campagne malgré une croissance laborieuse et une opération des amygdales et des végétations. Etudes assez peu supérieures d'animation à Tours. Grande personne (sens figuré), il tâte de l'animation avant de se lancer dans le spectacle vivant et de s'investir successivement dans les compagnies « Les Matapeste », « Le beau monde ?/Yannick Jaulin » et « OPUS ». Il est le fondateur et le directeur artistique de la Cie « Caus'Toujours » (arts de la parole). C'est dans ce cadre, que désormais, il écrit et interprète des spectacles bavards plus ou moins drôles pour la salle ou la rue. Par ailleurs, grâce à ses insomnies, il écrit des albums pour nos chères petites têtes blondes.

Avis (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Comment mémé est montée au ciel » de Titus et Chiara Arsego aux éditions Marmaille Et Compagnie

    L'atelier de Litote sur Comment mémé est montée au ciel de Titus - Chiara Arsego

    Comment expliquer la notion de mort, de deuil, de départ auprès des enfants. S’il y a bien un thème difficile à aborder c’est bien celui-ci. Pourtant en lisant Comment Mémé est montée au ciel, on dépasse toutes les difficultés pour ne faire place qu’à l’émotion générée par ce beau conte pour...
    Voir plus

    Comment expliquer la notion de mort, de deuil, de départ auprès des enfants. S’il y a bien un thème difficile à aborder c’est bien celui-ci. Pourtant en lisant Comment Mémé est montée au ciel, on dépasse toutes les difficultés pour ne faire place qu’à l’émotion générée par ce beau conte pour enfant. Thomas est le narrateur, il nous présente sa Mémé qui tricote toute la journée et aime regarder le patinage artistique à la télé. Chaque année au moment de la Toussaint, toute la famille va se recueillir sur la tombe du Pépé et lorsqu’un beau jour, c’est le moment pour Mémé de monter au ciel, on comprend le sens de la vie et de la mort. Les mots sont simples et les illustrations sont magnifiques, elles nous entraînent dans une poésie bienvenue pour ne pas être trop triste. Pour un peu on serait heureux de savoir que Mémé va retrouver son amoureux au ciel et que tout se termine comme il se doit. J’ai beaucoup aimé l’idée que c’est mémé qui décide de ne pas revenir sur terre mais de belle et bien entreprendre ce magnifique voyage, cette dernière épreuve qu’est le passage vers autre chose. J’ai aussi apprécié dans ce livre qu’il ne soit fait mention nulle part à la religion ou de référence au paradis. On parle d’immensité, de ciel et d’étoiles, de nuages tout doux et c’est juste parfait. Merci pour ce très beau livre qui amène en douceur et avec respect à parler du départ de nos ainés. Bonne lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Oups ! y a un loup ! » de Titus et Fabien Ockto Lambert aux éditions Marmaille Et Compagnie

    L'atelier de Litote sur Oups ! y a un loup ! de Titus - Fabien Ockto Lambert

    Rien ne vaut une histoire avec un loup pour mettre tous les enfants d’accord et avoir toute leur attention. Oups y a un loup est une histoire magnifiquement bien écrite qui nous fait aborder le thème du sommeil, des peurs nocturnes, des cauchemars et autres frayeurs ancestrales que chaque petit...
    Voir plus

    Rien ne vaut une histoire avec un loup pour mettre tous les enfants d’accord et avoir toute leur attention. Oups y a un loup est une histoire magnifiquement bien écrite qui nous fait aborder le thème du sommeil, des peurs nocturnes, des cauchemars et autres frayeurs ancestrales que chaque petit humain a déjà pu expérimenter le soir en allant au lit. La petite Juliette ne fait pas exception et quand vient le moment du coucher, tout devient difficile et même au cours de la nuit elle réveille plusieurs fois ses parents. Mais grâce à ce livre nous verrons comment avec humour et courage la petite Juliette vient à bout de ses peurs.
    J’ai aimé
    Les magnifiques dessins qui illustrent ce conte
    Le personnage du loup avec son museau géant.
    La poésie qui se dégage du texte

    Noémie a moins aimé
    Les dessins qui ne correspondent pas au texte, notamment celui où on nous parle des tresses de Juliette et où elle arbore de jolies couettes.
    Les illustrations sont exceptionnelles, j’ai vraiment beaucoup aimé le personnage du loup qui sait être effrayant lorsqu’il apparaît en noir et menaçant dans les rêves de Juliette et à la fois un pauvre loup tout miteux lorsqu’il se retrouve derrière les barreaux du Zoo. La double page que les enfants ont préférée est celle des moutons parce que compter les moutons et voir le dessin où Juliette est engloutie dans leur bouclette à force de les compter, c’était quelque chose. La mise en page donne beaucoup de peps au conte, c’est très plaisant de lire les textes qui collent de façon parfaite aux images en suivant leur courbes ou encore en utilisant des onomatopées qui sont un délice pour le lecteur. Un joli conte à lire en famille, au moment du couché ou pas, juste pour apprendre que les peurs sont faites pour être dépassées. Bonne lecture.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !