Tim Winton

Tim Winton

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (3)

  • Couverture du livre « Les ombres de l'hiver » de Tim Winton aux éditions Rivages

    Anne-Marie Lemoigne sur Les ombres de l'hiver de Tim Winton

    Une vallée perdue dans le bush australien, on l'appelle «Le trou». Un lieu isolé , où s'éparpillent trois maisons: celle de Maurice, le narrateur et de sa femme Ida; celle de Jacob, un homme de la ville retiré seul dans une grande maison blanche qui domine la colline, et celle de Ronnie, une...
    Voir plus

    Une vallée perdue dans le bush australien, on l'appelle «Le trou». Un lieu isolé , où s'éparpillent trois maisons: celle de Maurice, le narrateur et de sa femme Ida; celle de Jacob, un homme de la ville retiré seul dans une grande maison blanche qui domine la colline, et celle de Ronnie, une fille que son compagnon vient de quitter pour une quinzaine de jours ou peut-être bien plus , la laissant seule avec son ventre rond de femme enceinte.
    Chacun vit replié, chez soi, ne fréquente pas les autres jusqu'au jour où le petit chien de Maurice et Ida est sauvagement tué et où le bétail de Ronnie est égorgé .
    Pourquoi ce massacre? Qui en est l'auteur ? Un homme, une bête, un animal dont on parle mais qu'on n'a jamais vu?
    Mieux vaut se consulter pour lutter contre un danger inconnu . Alors on se réunit , on s'organise , on s'entraide .

    Ceux qui s'attendent à lire un roman policier, bien ficelé, avec solution de l'énigme à la fin, risquent d'être déçus.
    Il s'agit bien plutôt d'un roman d'atmosphère, d'une sorte de roman noir, de thriller psychologique. Car l'ennemi contre lequel on va devoir lutter ici est tant extérieur qu'intérieur. Les tensions du présent se mêlent aux blessures du passé et réveillent en chacun ses propres ténèbres.

    Un an plus tard, seuls restent les deux hommes .
    Jacob, muré dans sa maison blanche, dans l'alcool et dans le silence, Maurice vaquant à ses quelques occupations dans la sienne.
    Quand le soleil s'est couché et que vient le soir, Maurice parle, à haute voix , pour lui seul «Ecoutez-moi» supplie-t-il «Je raconte l'histoire, comme si c'était plus fort que moi. Il y a toujours quelque chose pour déclencher le souvenir, me rendre tout à coup brûlant de culpabilité, de terreur , de délire et de nostalgie». Il lui faut se délivrer «des rêves sanglants qui ne le lâchent pas». Il lui faut parler de ses blessures à lui, mais aussi de blessures secrètes des autres, qu'ils ont laissé s'échapper, comme malgré eux, lors de ces événements tragiques, blessures dont il a hérité et dont il est le dépositaire.

    Dans la nuit d'hiver les ombres du passé reviennent. Celles de son enfance, de son couple se mêlent à celles de l'année passée, à celles que les autres ont révélée et qui obscurcissent encore son triste présent. La parole est alors son seul exutoire .

    Le sombre et touchant monologue d'un vieil homme habité par des fantômes, condamné à survivre dans un paysage dont les couleurs, les odeurs et les bruits le ramènent aux ombres du passé.

  • Couverture du livre « Par-dessus le bord du monde » de Tim Winton aux éditions Rivages

    Bagus35 sur Par-dessus le bord du monde de Tim Winton

    Un très bon roman.Dès les premières pages,on est attiré par ce récit.La rencontre d'un braconnier dans un petit port d'Australie avec une infirmière perdue dans une famille recomposée va bouleverser leur destin.Une belle découverte !!!

    Un très bon roman.Dès les premières pages,on est attiré par ce récit.La rencontre d'un braconnier dans un petit port d'Australie avec une infirmière perdue dans une famille recomposée va bouleverser leur destin.Une belle découverte !!!

  • Couverture du livre « Respire » de Tim Winton aux éditions Rivages

    justine G. sur Respire de Tim Winton

    Bruce Pike,50 ans, urgentiste en Australie se rend sur une urgence,une nuit.
    Cette dernière va le replonger 30/35 ans en arrière et il va alors raconter sa vie d'adolescent, de fils unique dans un petit bled paumé, sa découverte d'autre chose, du surf, de l 'amitié, de l'amour, la perdition,...
    Voir plus

    Bruce Pike,50 ans, urgentiste en Australie se rend sur une urgence,une nuit.
    Cette dernière va le replonger 30/35 ans en arrière et il va alors raconter sa vie d'adolescent, de fils unique dans un petit bled paumé, sa découverte d'autre chose, du surf, de l 'amitié, de l'amour, la perdition, l'espoir, l'envie, la solitude bref les turpitudes d'un adolescent. une vie d'ado à la fois ordinaire et extraordinaire.

    Un bon ouvrage,on est pris par la vague même si on est pas surfeur ,les dernières pages sont les plus plaisantes,à mon gout, parce qu’on retrouve l'adulte qui analyse sa vie.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !