Thomas Hardy

Thomas Hardy
Poète et romancier anglais, fils d'un tailleur de pierre, Thomas Hardy (1840-1928) est représentatif du courant naturaliste dans le roman britannique. Une grande partie de sa production romanesque, qui se déroule dans la région fictive du Wessex (sud-ouest de l'Angleterre), met en scène des perso... Voir plus
Poète et romancier anglais, fils d'un tailleur de pierre, Thomas Hardy (1840-1928) est représentatif du courant naturaliste dans le roman britannique. Une grande partie de sa production romanesque, qui se déroule dans la région fictive du Wessex (sud-ouest de l'Angleterre), met en scène des personnages en lutte avec leurs propres pulsions, dans un climat de tragédie rurale, d'hypocrisie sociale et d'humour cruel. Boudé par son époque, jugé trop pessimiste, dégoûté par la critique et l'incompréhension, l'auteur de Loin de la foule déchainée (1874), du Retour au pays natal (1878), du Maire de Casterbridge (1886) et de Tess d'Urberville (1891) n'obtiendra la consécration qu'après sa mort.

Avis (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Tess d'urberville » de Thomas Hardy aux éditions Lgf

    lesmiscellaneesdepapier .com sur Tess d'urberville de Thomas Hardy

    lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/tess-d-urberville-thomas-hardy.html

    Le mot de la fin : Un ouvrage riche, qui invite à se pencher sur la condition de la femme dans l’Angleterre du XIXe. Cette œuvre pessimiste bouleverse autant qu’elle fascine. Il est impossible de...
    Voir plus

    lien vers ma chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/tess-d-urberville-thomas-hardy.html

    Le mot de la fin : Un ouvrage riche, qui invite à se pencher sur la condition de la femme dans l’Angleterre du XIXe. Cette œuvre pessimiste bouleverse autant qu’elle fascine. Il est impossible de prendre parti pour l’un ou l’autre des personnages, la seule certitude que l’on peut avoir est que Hardy devait avoir un réel problème avec les femmes ! Un livre de passion que l’on dévore, ce grand naturaliste arrive à transporter ses lecteurs, même en décrivant une forêt !

  • add_box
    Couverture du livre « Loin de la foule déchaînée » de Thomas Hardy aux éditions Archipel

    lesmiscellaneesdepapier .com sur Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy

    lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/loin-de-la-foule-dechainee-thomas-hardy.html

    extrait:e personnage de Bethsheba m'irrite par son côté vaniteux et parfois enfantin, mais en même temps je l'admire par sa force de caractère, son émancipation et sa confiance. J'aime,...
    Voir plus

    lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/loin-de-la-foule-dechainee-thomas-hardy.html

    extrait:e personnage de Bethsheba m'irrite par son côté vaniteux et parfois enfantin, mais en même temps je l'admire par sa force de caractère, son émancipation et sa confiance. J'aime, je sens, cette dualité qui lui ronge les tripes entre le dévouement le plus total qui coupe les ailes à l’indépendance et la force vitale de se réaliser seule. L'identification au personnage par sa peur de cette faiblesse qui n'est peut-être que finalement une force est perturbante. Evidemment, j'admire Gabriel, sage de l'histoire, l'opposé de notre jeune sauvage. Comme à son habitude, le style de Hardy, ses détails et descriptions m'enchantent et je repousse la fin de ma lecture.

    Je m'étais demandé après la lecture de Tess, ce qu'Hardy avait contre les femmes, mais finalement on est aussi en mesure de se demander ce qu'il avait contre les hommes. Il est peut-être un des auteurs les plus féministes qu'il m'ait été donné de lire.

    Petit bémol pour la fin, mais je ne voudrais pas spoiler votre lecture, disons qu'après nous avoir tenu en haleine et empêche de dormir avec les rebondissements incessants sur les 100 dernières pages, la fin aurait pu être plus dramatique... (Côté obscure sort de mon corps de lectrice :)) faut dire qu'après Tess, je le trouve très clément avec Bethsheba.

  • add_box
    Couverture du livre « Tess d'urberville » de Thomas Hardy aux éditions Lgf

    Guzman Clara sur Tess d'urberville de Thomas Hardy

    Il est évident en lisant ceci de reconnaitre que Thomas Hardy est un artiste. Tess D'urberville reste jusqu'à aujourd'hui mon coup de coeur. Il s'agit là d'une leçon de vie. Lors de ma lecture, j'ai été confrontée à des scènes me remettant en question, ou d'autres qui m'ont permis de réfléchir à...
    Voir plus

    Il est évident en lisant ceci de reconnaitre que Thomas Hardy est un artiste. Tess D'urberville reste jusqu'à aujourd'hui mon coup de coeur. Il s'agit là d'une leçon de vie. Lors de ma lecture, j'ai été confrontée à des scènes me remettant en question, ou d'autres qui m'ont permis de réfléchir à certaines choses. Je reste floue pour ne rien dévoiler de ce trésors, mais vous le conseille vivement.

  • add_box
    Couverture du livre « Le maire de Casterbridge » de Thomas Hardy aux éditions Archipel

    Lucile G sur Le maire de Casterbridge de Thomas Hardy

    L'univers est intéressant et les personnages très humains. Cependant, la forme sérialisée rend l'intrigue très artificielle et rend le lecteur totalement désabusé.

    L'univers est intéressant et les personnages très humains. Cependant, la forme sérialisée rend l'intrigue très artificielle et rend le lecteur totalement désabusé.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !