Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Thierry Martin

Thierry Martin
Thierry MARTIN, professeur de philosophie des sciences à l'université de Franche-Comté et président de la Société de philosophie des sciences (SPS).

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Batman ; the world » de Mathieu Gabella et Thierry Martin et Lee Bermejo et Brian Azzarello aux éditions Urban Comics

    Linstantbd sur Batman ; the world de Mathieu Gabella - Thierry Martin - Lee Bermejo - Brian Azzarello

    Batman est un des super héros le plus connus dans le monde. Il est vu à la TV comme au cinéma mais à d'abord commencer sur les planches de comics de Kane et Finger.
    Pour cela DC à eu la bonne idée de proposer un album spéciale en guise d'hommage à ce personnages culte de leur univers.
    A...
    Voir plus

    Batman est un des super héros le plus connus dans le monde. Il est vu à la TV comme au cinéma mais à d'abord commencer sur les planches de comics de Kane et Finger.
    Pour cela DC à eu la bonne idée de proposer un album spéciale en guise d'hommage à ce personnages culte de leur univers.
    A travers 14 récits tous propres a un pays nous allons découvrir pléiades d'aventures inédites dans des lieux qui le sont tous autant !
    Malheureusement et c'est le problème de ce format court certaines histoires sont trop courte et mériterai plus de pages... alors que certaines sont inutiles ^^

    Le Must de cet album c'est bien évidement la richesse graphique qui le constitue. Pays après pays c'est à travers des traits divers et variees qui sont prête aux personnages comme aux décors.
    En revanche c'est assez inégale... il y a a prendre et à laisser.

    En bref Batman The World est un pèle mêle graphique intéressant et innovant, j'ai aimé découvrir tout ces auteurs et l'appropriation qu'ils se sont fait de l'univers de Batman.
    En revanche côté scenario je suis légèrement mitigé car je n'ai pas apprécié toutes les histoires et je ressort frustré de certaines.

  • add_box
    Couverture du livre « Mickey et les mille pat » de Jean-Luc Cornette et Thierry Martin aux éditions Glenat

    Linstantbd sur Mickey et les mille pat de Jean-Luc Cornette - Thierry Martin

    aujourd'hui c'est Cornette et Martin qui ont carte blanche pour adapter une aventure de la souris aux grandes oreilles.

    A travers 4 petites histoires,  nous voilà transporté dans un royaume où nous allons traversé les saisons avec Mickey et ses comparses. Ce dernier enfile une fois encore sa...
    Voir plus

    aujourd'hui c'est Cornette et Martin qui ont carte blanche pour adapter une aventure de la souris aux grandes oreilles.

    A travers 4 petites histoires,  nous voilà transporté dans un royaume où nous allons traversé les saisons avec Mickey et ses comparses. Ce dernier enfile une fois encore sa tenu de héros et malgré sa maladresse légendaire va faire son possible pour aider son prochains.

    Avec ce scénario Cornette  reivente à sa sauce un conte du moyen âge qui nous semble à la fois familier mais qui arrive quand même à surprendre.  Grâce à cette simplicité dans les dialogues et à une touche d'humour bien distile  cet album est à la porté des petits comme des grands lecteurs.

    Graphiquement des la couverture c'est convaincant. Le boulot de Martin est juste et approprié, a travers son trait comme le choix des couleurs il rends l'aventure  encore plus attendrissante.

    En bref un conte bien menée, drôle et épique pour un #instantbd plaisant et distrayant pour tout lecteurs !

  • add_box
    Couverture du livre « Dernier souffle » de Thierry Martin aux éditions Soleil

    Claire @fillefan2bd @bd.pour.enfants.sages sur Dernier souffle de Thierry Martin

    Planche n°1 : Plan d’ensemble. C’est l’hiver, il a neigé. Un homme se trouve au milieu d’une forêt. Il est vêtu d’un manteau, d’un Stetson et porte une arme entre ses deux mains. La neige est profonde, l’homme s’y enfonce.

    Planche n°2 : Zoom. Plan rapproché poitrine sur le profil de l’homme....
    Voir plus

    Planche n°1 : Plan d’ensemble. C’est l’hiver, il a neigé. Un homme se trouve au milieu d’une forêt. Il est vêtu d’un manteau, d’un Stetson et porte une arme entre ses deux mains. La neige est profonde, l’homme s’y enfonce.

    Planche n°2 : Zoom. Plan rapproché poitrine sur le profil de l’homme. Son nez est proéminent, ses dents sont serrées, ses yeux sont à l’affut. Il est déterminé.

    Planche n°3 : Dézoom. Plan de demi-ensemble. Vue sur le dos de l’homme, toujours au milieu des arbres. Il s’enfonce plus profondément dans la forêt. Moins de lumière.

    Planche n°12 : Plan moyen. L’homme ouvre la bouche comme pour pousser un cri. Il touche à son but.

    Planche n°13 : Dézoom. Plan d’ensemble. L’homme arrive dans une clairière où se trouve une cabane en bois. La cheminée fume.

    Planche n°14 : Intérieur de la cabane. C’est la pénombre. Plan américain sur une silhouette d’homme. Au premier plan, on distingue la lame d'un couteau qui brille. Son visage respire la haine. Ses yeux sont fixes. Il a le nez busqué tel un aigle. Ses dents sont serrées.

    Planche n°18 : Plan poitrine. L’homme au fusil a ouvert la porte de la cabane. Un couteau est planté dans son torse. La surprise se lit sur son visage en raison de la soudaineté de l’action.

    Planche n°19 : Plan de semi-ensemble sur le pas de la porte de la cabane. L’homme au couteau se rue sur l’homme au fusil pour le mettre à terre.

    Planche n°24 : Plan moyen sur l’homme au fusil qui git à terre. Il est tombé à la renverse. Son chapeau et son arme sont posés à ses côtés. Le couteau est toujours planté du côté droit de sa poitrine. Du sang s’écoule de sa plaie.

    Un film, muet et sur papier, voilà ce qu’est Dernier souffle de Thierry Martin. Une découverte où les mots n’ont pas lieu d’être.
    Les dessins beaux, intenses, explicites et expressifs se suffisent à eux-mêmes.
    Du blanc, du bleu, du noir, la sobriété est de mise.
    Vengeance, traque, bagarre, armes, chevauchées, tous les ingrédients sont présents pour faire de cet album, un western d’une modernité et d’une originalité folles.

  • add_box
    Couverture du livre « Dernier souffle » de Thierry Martin aux éditions Soleil

    L'ivresse des bulles sur Dernier souffle de Thierry Martin

    Allongé dans la neige, un couteau planté dans l'épaule, l'homme se relève et se dirige vers sa cabane et y découvre son père adoptif mort. À la recherche du coupable, sans compromis, au péril de sa vie, il va se mettre en quête du meurtrier, traquant tous ceux qui se trouvent sur son chemin,...
    Voir plus

    Allongé dans la neige, un couteau planté dans l'épaule, l'homme se relève et se dirige vers sa cabane et y découvre son père adoptif mort. À la recherche du coupable, sans compromis, au péril de sa vie, il va se mettre en quête du meurtrier, traquant tous ceux qui se trouvent sur son chemin, jusqu'au dernier.
    ~
    En 2018, Thierry Martin a envie de lâcher prise, d'improviser. Le 4 août, il poste une première image sur instagram avec comme objectif, un jour une case (dans la mesure du possible). Le titre, "The Hunter" (le chasseur). Une immersion muette qui dure jusqu'en mars 2019. Il en ressort une expérience scénaristique très proche du cinéma. Le graphisme en noir, gris bleuté et blanc est à couper le souffle (oui elle est facile) mais c'est tellement vrai.
    Le western se réinvente en BD depuis plusieurs années, avec notamment, La Venin, Stern, Undertaker, Fausse piste, et bien d'autres encore. Mais je n'avais encore jamais vu ce thème traité de cette manière. Entièrement muet, en format à l'italienne, Thierry Martin nous transporte avec intensité dans cette traque. Ce qui est marquant avec cette lecture c'est qu'on est pris dans une véritable frénésie qui nous pousse à tourner les pages, encore et encore, afin de connaître l'issue de cette histoire.
    Cette immersion exaltante est, bien entendu, due à la qualité du graphisme, à l'approche scénaristique mais également à la qualité de l'objet proposé par Noctambule.
    ~
    Un Western muet, une approche cinématographique, un graphisme saisissant, une aventure haletante, vous l'avez compris, c'est une lecture qu'il ne faut pas louper. Cette BD casse les codes et c'est terriblement bien vu et efficace. N'hésitez surtout pas à partir à la chasse de ce très bel objet.