Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Terry Goodkind

Terry Goodkind

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (40)

  • add_box
    Couverture du livre « L'Épée de Vérité T.6 ; la foi des réprouvés » de Terry Goodkind aux éditions Bragelonne

    Anaiis_l sur L'Épée de Vérité T.6 ; la foi des réprouvés de Terry Goodkind

    J'ai eu beaucoup plus de mal à accrocher à ce tome... Vers le milieu il y a beaucoup de longueur malheureusement. De plus, l'intrigue est plutôt similaire à celle des autres tomes Khalan et Richard sont séparé, ils essayent de se retrouver...
    Toutefois vers les dernières 200/300pages je ne...
    Voir plus

    J'ai eu beaucoup plus de mal à accrocher à ce tome... Vers le milieu il y a beaucoup de longueur malheureusement. De plus, l'intrigue est plutôt similaire à celle des autres tomes Khalan et Richard sont séparé, ils essayent de se retrouver...
    Toutefois vers les dernières 200/300pages je ne pouvais littéralement plus lâcher ce livre ! Les personnages sont comme d'habitude très bien développé même pour Nicci, on aurait presque de l'empathie pour ce personnage qui ne ressent "rien"
    La fin est vraiment très belle, je trouve qu'elle fait une ode à la vie, un réel plaisir

  • add_box
    Couverture du livre « L'Épée de Vérité T.4 ; le temple des vents » de Terry Goodkind aux éditions Bragelonne

    L.B. sur L'Épée de Vérité T.4 ; le temple des vents de Terry Goodkind

    Kahlan et Richard apprennent à se confronter à un nouvel ennemi : la peste. Autant dire que ce tome, actuellement, prend une tournure particulière. Terry Goodking emmène ses personnages au-delà de la magie. Ils deviennent, un peu, plus ordinaires ceux qui, à mes yeux, les rend d'autant plus...
    Voir plus

    Kahlan et Richard apprennent à se confronter à un nouvel ennemi : la peste. Autant dire que ce tome, actuellement, prend une tournure particulière. Terry Goodking emmène ses personnages au-delà de la magie. Ils deviennent, un peu, plus ordinaires ceux qui, à mes yeux, les rend d'autant plus attachants. Au fil des tomes, l'univers de L'épée de vérité s'enrichit et ne se limite pas seulement à Kahlan, Richard ou à leurs proches immédiats. Pour l'heure, les nouveaux protagonistes sont tous très intéressants à découvrir. À ce titre, mention spéciale pour les nouveaux duos. Le seul bémol que je mettrais pour ce tome repose sur une forme de redondance, surtout en ce qui concerne les scènes de torture qui, trop présentes, alourdissent l'intrigue. En outre, il me semble qu'une surenchère concernant la perversité de certain(s) protagoniste(s) est, elle-aussi, inutile. Pour le reste, l'histoire est toujours aussi prenante et les pages défilent en emportant le lecteur dans une faille temporelle dont il est, toujours autant, difficile de s'extraire. Vous l'aurez compris, ce chemin vers le Temple des Vents, malgré quelques petites faiblesses narratives n'en demeure pas moins passionnant.

  • add_box
    Couverture du livre « L'Épée de Vérité ; la première inquisitrice ; la légende de Magda Saerus » de Terry Goodkind aux éditions Bragelonne

    Yannick Desbois sur L'Épée de Vérité ; la première inquisitrice ; la légende de Magda Saerus de Terry Goodkind

    Redondant, bavard, usant et puéril.

    Redondant, bavard, usant et puéril.

  • add_box
    Couverture du livre « L'Épée de Vérité T.3 ; le sang de la déchirure » de Terry Goodkind aux éditions Bragelonne

    L.B. sur L'Épée de Vérité T.3 ; le sang de la déchirure de Terry Goodkind

    Dans ce troisième opus, Richard va apprendre (souvent à ses dépens) la Troisième Leçon du sorcier. Il va devoir apprendre à composer avec le « manteau » du seigneur Rahl et découvrir à quel point celui du pouvoir peut peser lourd sur les épaules. Il découvrira, aussi, un terrible ennemi qu’il...
    Voir plus

    Dans ce troisième opus, Richard va apprendre (souvent à ses dépens) la Troisième Leçon du sorcier. Il va devoir apprendre à composer avec le « manteau » du seigneur Rahl et découvrir à quel point celui du pouvoir peut peser lourd sur les épaules. Il découvrira, aussi, un terrible ennemi qu’il est parfois difficile de distinguer de la fidélité (le rendant d’autant plus dangereux) et que seule la passion distingue : le fanatisme. Terry Goodkind poursuit son fil narratif et l’on redécouvre avec joie certains personnages qui prennent de plus en plus d’épaisseur comme Gratch, le garn qui aime si bien Richard à sa manière, ou encore les toujours plus étonnant(e)s gardes du corps du Sourcier. Certains ressorts sont cependant un peu usés à force d’être convoqués ; je pense, notamment, aux scènes de torture qui, trop redondantes, n’apportent rien de plus que de la lassitude. Pour autant, les aventures de Richard continuent à être passionnantes et c’est avec impatience, sans doute, que le lecteur partira en quête du quatrième opus de cette envoûtante saga.