Tana French

Tana French
Tana French a grandi en Irlande, en Italie et aux États-Unis. Elle vit à Dublin depuis 1990. Après des études de théâtre, elle a travaillé pour le cinéma. Écorces de sang est son premier roman.

Avis (20)

  • add_box
    Couverture du livre « Les lieux infidèles » de Tana French aux éditions Points

    Christelle Point sur Les lieux infidèles de Tana French

    Poursuite de la découverte de la bibliographie de Tana French et cette fois, c’est au personnage de Franck qu’elle décide de consacrer un thriller, un personnage un peu bourru, un peu dur déjà croisé dans « Comme deux goutte d’eau ». J’aime bien sa démarche, à Tana French, garder la même équipe...
    Voir plus

    Poursuite de la découverte de la bibliographie de Tana French et cette fois, c’est au personnage de Franck qu’elle décide de consacrer un thriller, un personnage un peu bourru, un peu dur déjà croisé dans « Comme deux goutte d’eau ». J’aime bien sa démarche, à Tana French, garder la même équipe d’enquêteur de la Police de Dublin et se pencher, l’un après l’autre, sur l’un ou l’autre sans oublier d’évoquer les autres par petites touches. Cette fois çi, on se plonge dans l’enfance difficile de Franck, né dans une famille nombreuse de Dublin, sans le sou, et qui prends la décision de s’enfuit à l’âge de 18 ans avec son amour de jeunesse, Rosie, la fille des voisins. Mais Rosie ne vient jamais au rendez-vous sur le port et disparait de la surface de la Terre. 22 ans après, sa valise réapparait, trouvée dans une maison abandonnée. Découvrir ce qui est arrivé à Rosie va devenir une obsession pour Franck qui va devoir renouer avec une famille difficile avec laquelle il avait coupé les ponts. Comme d’habitude avec Tana French, les dénouements, les meurtriers, les mobiles sont parfaitement banals, tristement banal je dirais même. Ici, pas de tueurs machiavéliques et mu par des motifs délirants, mais des sentiments ultra humains : la jalousie, l’égoïsme, l’intérêt financier ou sentimental. C’est bien écrit, le personnage de Franck qu’on n’avait pas trouvé très sympa dans « Comme deux gouttes d’eau » finit par emporter l’adhésion, sa petite fille est adorable et sa famille, très haute en couleur, fait un peu peur. Je trouve une grande qualité à ce récit, c’est de mettre en lumière les tensions et les rancœurs au sein d’une fratrie nombreuse et d’évoquer sans détour sur la place délicate de chacun vis-à-vis des autres, et notamment celle des ainés.

  • add_box
    Couverture du livre « La maison des absents » de Tana French aux éditions Calmann-levy

    Christelle Point sur La maison des absents de Tana French

    Tana French aime les histoires simples et les flics traumatisés ! Cette fois çi, le duo d'enquêteur Kennedy/Richie (l'expérimenté et le débutant) cherche à élucider le meurtre de toute une famille dans une banlieue un peu paumée. Un père et ses deux enfants ont été tué, la mère est grièvement...
    Voir plus

    Tana French aime les histoires simples et les flics traumatisés ! Cette fois çi, le duo d'enquêteur Kennedy/Richie (l'expérimenté et le débutant) cherche à élucider le meurtre de toute une famille dans une banlieue un peu paumée. Un père et ses deux enfants ont été tué, la mère est grièvement blessée, la maison est impeccable sauf que... le murs sont truffés de trous et il y a des caméra dans tous les coins ! Sur qu'il y a quelque chose à comprendre sur le fonctionnement de cette famille en apparence très ordinaire et épanouie. Mais comme toujours avec Tana French, l'explication est plus simple et plus tristement banale qu'on pourrait le croire. Mais le duo d'enquêteur est attachant, même si, vers la fin, ils vont un peu (trop) prendre leur distance avec la déontologie, à un point même qu'on flirte avec le "pas crédible". La sœur psychotique de Kennedy est assez pénible (le coup de la petite hystérique, ce n'est pas original et moi çà me gonfle vite ! Quant à la fin, elle laisse un peu sur sa faim. Honnêtement, j'ai préféré "La mort dans les bois" et "Comme deux gouttes d'eau", où les enquêteurs étaient beaucoup plus intéressants et attachants et leur psychologie était plus fouillée.

  • add_box
    Couverture du livre « La mort dans les bois » de Tana French aux éditions Michel Lafon

    Christelle Point sur La mort dans les bois de Tana French

    En lisant "Comme deux gouttes d'eau", j'étais intriguée par cette fameuse "opération Vestale" qui avait tournée au désastre et avait fait tant de dégâts dans la vie de Cassie Maddox. "Dans les bois", c'est le polar précédant "Comme deux gouttes d'eau" et qui traite justement de cette enquête si...
    Voir plus

    En lisant "Comme deux gouttes d'eau", j'étais intriguée par cette fameuse "opération Vestale" qui avait tournée au désastre et avait fait tant de dégâts dans la vie de Cassie Maddox. "Dans les bois", c'est le polar précédant "Comme deux gouttes d'eau" et qui traite justement de cette enquête si douloureuse et passionnante. Rob Ryan, à l'âge de 10 ans, à perdu ses deux meilleurs amis dans un bois jouxtant la petite ville où ils habitaient. Lui s'en est sorti mais ne conserve aucun souvenir de ce qui est arrivé. Devenu flic à la criminelle, il doit enquêter sur le meurtre sordide d'une gamine survenu quasiment au même endroit, 20 ans plus tard. Avec ses deux coéquipiers, il se lance dans une enquête tortueuse qui bouleversa sa vie, sa carrière et fera voler en éclats ses certitudes sur son intuition d'enquêteur. Ce polar est encore meilleur, encore plus prenant, encore plus crédible que "Comme deux gouttes d'eau". Le trio d'enquêteur est ultra attachant et, même si on devine d'emblée que cette enquête va tourner à la catastrophe, on se prends à espérer qu'il n'en sera rien... Derrière les petites vies ordinaires se cachent des lourds secrets, des déviances, des travers aussi terrifiants qu'ils sont crédibles, et Sam, Cassie et surtout Rob, malgré leur obstination, leur complicité et leur talent, vont tomber sur plus forts qu'eux, et tomber sacrément de haut ! La fin est cynique, frustrante à souhait, très amorale et franchement, çà donne envie de continuer dans les aventures de Cassie et des autres. Tana French, une auteure à découvrir, au style fluide et qui cerne très bien les psychologies de ses personnages.

  • add_box
    Couverture du livre « Comme deux gouttes d'eau » de Tana French aux éditions Michel Lafon

    Christelle Point sur Comme deux gouttes d'eau de Tana French

    C'est le premier Tana French que je lis, cet auteure de polar irlandaise à beaucoup de talent et sa prose est efficace. Malgré le pitch de départ (légèrement improbable, reconnaissons-le !), l'intrigue se déroule de façon très linéaire. Cassie est flic, et le jour où son sosie parfait se fait...
    Voir plus

    C'est le premier Tana French que je lis, cet auteure de polar irlandaise à beaucoup de talent et sa prose est efficace. Malgré le pitch de départ (légèrement improbable, reconnaissons-le !), l'intrigue se déroule de façon très linéaire. Cassie est flic, et le jour où son sosie parfait se fait assassiner dans la campagne irlandaise, elle est volontaire pour se faire passer pour la morte (qui aurait survécu in extremis) aux yeux de tous, et surtout de ses 4 co-locataires. Le but de l'infiltration étant bien sur de découvrir l'assassin, le mobil, l'arme du crime. Et les pistes se multiplient, les suspects sont nombreux, les mobiles mystérieux. Cette longue infiltration est l'occasion pour Tana French de peindre des portraits : la fliquette à la fois forte et fragile, le flic borderline et obstiné, les colocataires introvertis et vaguement inquiétants, et une victime très mystérieuse et pas vraiment sympathique. La fin, même si n'est pas très spectaculaire, tombe bien. Une petite romance entre Cassie et son collègue apporte un touche romantique tout à fait charmante. Bref, voilà un polar équilibré, prenant, qui nous happe dés la première page. Il s'inscrit dans une série, et j'ai envie d'en savoir plus avec les autres romans, envie de ne pas perdre de vue Cassie et les autres...

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !