Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tahar Ben Jelloun

Tahar Ben Jelloun
Écrivain franco-marocain connu depuis son prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée et son engagement contre le racisme en France. Tahar Ben Jelloun est né en 1944 à Fès, mais il a passé son adolescence à Tanger. Il étudie la philosophie à Rabat. Ses études sont interrompues par un séjour forcé d... Voir plus
Écrivain franco-marocain connu depuis son prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée et son engagement contre le racisme en France. Tahar Ben Jelloun est né en 1944 à Fès, mais il a passé son adolescence à Tanger. Il étudie la philosophie à Rabat. Ses études sont interrompues par un séjour forcé de 18 mois dans un camp militaire. C'est là qu'il commence à écrire. Il enseigne dans des lycées à Tétouan, puis à Casablanca où il collabore au Magazine Souffles. En 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement, il s'installe à Paris pour y poursuivre des études de sociologie. Au départ, le séjour ne devait durer que trois ans, juste le temps de faire une thèse de 3e cycle de psychiatrie sociale sur les troubles mentaux des immigrés hospitalisés, mais rapidement il se met à écrire. Il publie en 1972 un recueil de poésie, puis son premier roman l'année suivante Harrouda. Il collabore régulièrement au journal Le Monde.

Articles en lien avec Tahar Ben Jelloun (1)

  • Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun
    Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun

    Née en 1944 à Fès, Tahar Ben Jelloun est un écrivain et poète marocain engagé, de langue française. C'est après des études de philosophie, qu'il écrit ses premiers poèmes. En 1971, il s'installe en France pour poursuivre des études de sociologie, collabore au journal Le Monde et publie plusieurs romans, dont La Nuit sacrée, qui recevra le prix Goncourt en 1987. Mes contes de Perrault, revisite les contes de notre enfance pour offrir un regard critique sur l'islamisme et la barbarie des hommes.

Avis sur cet auteur (58)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dernier ami » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Points

    Brigitte BANJEAN sur Le dernier ami de Tahar Ben Jelloun

    Un livre sur l'amitié. L'amitié depuis l'enfance qui va se renforcer à l'adolescence et se faire bousculer dans les tourments de la vie d'adulte. J'ai beaucoup aimé ce livre qui nous emporte au Maroc avec ses atmosphères, sa communauté et ses clichés que l'auteur photographie et nous offre avec...
    Voir plus

    Un livre sur l'amitié. L'amitié depuis l'enfance qui va se renforcer à l'adolescence et se faire bousculer dans les tourments de la vie d'adulte. J'ai beaucoup aimé ce livre qui nous emporte au Maroc avec ses atmosphères, sa communauté et ses clichés que l'auteur photographie et nous offre avec élégance et subtilité.

  • add_box
    Couverture du livre « Le bonheur conjugal » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Folio

    Claforiane sur Le bonheur conjugal de Tahar Ben Jelloun

    Voilà que je viens de tourner la dernière page de ce roman. Que dire ???
    Je dois avouer que j'ai bien failli abandonner ma lecture, mais étant donné qu'il s'agit d'un choix de ma fille, pour ne pas la décevoir, j'ai poursuivi, et j'ai bien fait.
    J'ai trouvé le début un peu long, sans intérêt,...
    Voir plus

    Voilà que je viens de tourner la dernière page de ce roman. Que dire ???
    Je dois avouer que j'ai bien failli abandonner ma lecture, mais étant donné qu'il s'agit d'un choix de ma fille, pour ne pas la décevoir, j'ai poursuivi, et j'ai bien fait.
    J'ai trouvé le début un peu long, sans intérêt, sans piquant, sans suspense, sans envie. J'ai poursuivi, et quelle belle découverte au 3/4 du roman de plonger dans le point de vue de la femme, de cette femme que le peintre dénigre.
    Ce final ajoute un grand plus à cette lecture, qui sans cela aurait été fade

  • add_box
    Couverture du livre « Le miel et l'amertume » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Gallimard

    Bakkar sur Le miel et l'amertume de Tahar Ben Jelloun

    Mourad et Malika, couple marocain vivant à Tanger ont deux garçons et une fille.
    Au milieu des parfums orientaux, des rires, des déceptions, désillusions, de la douce nostalgie émerge avec le portrait de leur fille Samia.

    On découvre dans son journal intime sa folle envie d' écrire des...
    Voir plus

    Mourad et Malika, couple marocain vivant à Tanger ont deux garçons et une fille.
    Au milieu des parfums orientaux, des rires, des déceptions, désillusions, de la douce nostalgie émerge avec le portrait de leur fille Samia.

    On découvre dans son journal intime sa folle envie d' écrire des poèmes, de découvrir le monde et sa poésie de Paul Eluard à Simone de Beauvoir....

    Sans pudeur, l'espoir de réussir la mènera tout droit dans les griffes d'un pédophile... jusqu'à son suicide.

    Les parents noyés dans le chagrin s'abimeront.

    "L'Amour ne vient pas comme une bourrasque. On le construit chaque matin."

    @tahar.benjelloun @editions_gallimard #lemieletlamertume #roman #maroc #poesie #suicide

  • add_box
    Couverture du livre « Le miel et l'amertume » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Gallimard

    yves MONTMARTIN sur Le miel et l'amertume de Tahar Ben Jelloun

    Mourad et sa femme Malika sont des gens simples, honnêtes et modestes. Ils étaient disposés pour le bonheur conjugal, puis le malheur s'est immiscé dans leur petite vie tranquille, comme une fatalité. Leur couple parti pour vieillir avec sagesse est devenu une monstruosité, tant de haine, tant...
    Voir plus

    Mourad et sa femme Malika sont des gens simples, honnêtes et modestes. Ils étaient disposés pour le bonheur conjugal, puis le malheur s'est immiscé dans leur petite vie tranquille, comme une fatalité. Leur couple parti pour vieillir avec sagesse est devenu une monstruosité, tant de haine, tant de hargne !

    Mourad est intègre, jamais de sa vie il ne touchera un centime sale. Mais il n'arrive pas à s'en sortir, à joindre les deux bouts, sous la pression de son épouse il rejoint la cohorte des corrompus. Il devient un être quelconque. La corruption agit comme une drogue. Depuis le drame qui les a frappés, ils vivent dans le sous-sol de leur habitation, une maison qui les écrase, les nargue, les tue lentement. Elle a été la scène de leur bonheur, elle sera le témoin de leur malheur.

    J'ai beaucoup apprécié ce roman. Tout d'abord dans sa construction, c'est un roman choral où viennent peu à peu se greffer de nouveaux narrateurs ; ensuite le lieu, la ville de Tanger, une ville cosmopolite où vivent en harmonie, Juifs, Catholiques et Musulmans. J'ai aimé la description sans concession que Tahar Ben Jelloun trace du Maroc d'Hassan II, une société basée sur la peur, « faire de la politique, c'est critiquer le roi », la religion qui interdit d'être soi-même et les traditions qui bâillonnent les femmes, où les mariages sont arrangés et où la corruption est devenue une économie parallèle et indispensable.
    « Un pays où on construit plus de mosquées que d'écoles ou d'hôpitaux est un pays fini. Rien de bon n'en sortira. »

    Au fil des pages, Tahar Ben Jelloun nous décrit avec une certaine dérision le couple formé par Mourad et Malika, détruit par le drame et qui se déchire jusqu'à la haine. Mais j'ai surtout été touché par le personnage de Samia, une jeune fille lumineuse, d'une grande sensibilité que personne autour d'elle n'entrevoit, sa fragilité et son besoin de solitude, elle compte sur les mots et la poésie pour la sauver de l'ennui et de la médiocrité de la société, elle ne supporte pas la pauvreté qui se manifeste partout dans la ville, trop de mendiants, trop d'enfants abandonnés, trop d'injustice. Une jeune femme à qui un être abject va prendre son corps et son âme. Un rayon de soleil dans ce récit douloureux et tragique.

    Cette sombre histoire est portée par l'écriture légère, limpide et parfois souriante de Tahar Ben Jelloun.

Récemment sur lecteurs.com