Tahar Ben Jelloun

Tahar Ben Jelloun
Écrivain franco-marocain connu depuis son prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée et son engagement contre le racisme en France. Tahar Ben Jelloun est né en 1944 à Fès, mais il a passé son adolescence à Tanger. Il étudie la philosophie à Rabat. Ses études sont interrompues par un séjour forcé d... Voir plus
Écrivain franco-marocain connu depuis son prix Goncourt en 1987 pour La Nuit sacrée et son engagement contre le racisme en France. Tahar Ben Jelloun est né en 1944 à Fès, mais il a passé son adolescence à Tanger. Il étudie la philosophie à Rabat. Ses études sont interrompues par un séjour forcé de 18 mois dans un camp militaire. C'est là qu'il commence à écrire. Il enseigne dans des lycées à Tétouan, puis à Casablanca où il collabore au Magazine Souffles. En 1971, à la suite de l'arabisation de l'enseignement, il s'installe à Paris pour y poursuivre des études de sociologie. Au départ, le séjour ne devait durer que trois ans, juste le temps de faire une thèse de 3e cycle de psychiatrie sociale sur les troubles mentaux des immigrés hospitalisés, mais rapidement il se met à écrire. Il publie en 1972 un recueil de poésie, puis son premier roman l'année suivante Harrouda. Il collabore régulièrement au journal Le Monde.

Articles (1)

  • Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun
    Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun

    Née en 1944 à Fès, Tahar Ben Jelloun est un écrivain et poète marocain engagé, de langue française. C'est après des études de philosophie, qu'il écrit ses premiers poèmes. En 1971, il s'installe en France pour poursuivre des études de sociologie, collabore au journal Le Monde et publie plusieurs romans, dont La Nuit sacrée, qui recevra le prix Goncourt en 1987. Mes contes de Perrault, revisite les contes de notre enfance pour offrir un regard critique sur l'islamisme et la barbarie des hommes.

Voir tous les articles

Avis (53)

  • Couverture du livre « L'ablation » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Gallimard

    Bagus35 sur L'ablation de Tahar Ben Jelloun

    Un très beau témoignage sans artifices sur la maladie bien écrit par Tahar Ben Jelloun qui a pris la plume pour retranscrire l'ablation de la prostate vécue par un de ses amis.Un petit livre de 130 pages qui nous montre le parcours de son ami face à la maladie qui isole et éloigne les proches.A...
    Voir plus

    Un très beau témoignage sans artifices sur la maladie bien écrit par Tahar Ben Jelloun qui a pris la plume pour retranscrire l'ablation de la prostate vécue par un de ses amis.Un petit livre de 130 pages qui nous montre le parcours de son ami face à la maladie qui isole et éloigne les proches.A lire sans scrupules.

  • Couverture du livre « La punition » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Gallimard

    yves MONTMARTIN sur La punition de Tahar Ben Jelloun

    Juillet 1966, des mains salent qui arrachent à une mère son fils qui n'a pas vingt ans, c'est l'époque où des jeunes gens disparaissent, où l'on vit dans la peur, où les murs retiennent les phrases prononcées contre le régime et contre le roi Hassan II. Son crime ? Avoir participé à une...
    Voir plus

    Juillet 1966, des mains salent qui arrachent à une mère son fils qui n'a pas vingt ans, c'est l'époque où des jeunes gens disparaissent, où l'on vit dans la peur, où les murs retiennent les phrases prononcées contre le régime et contre le roi Hassan II. Son crime ? Avoir participé à une manifestation étudiante pacifique qui a été réprimée dans le sang. Une convocation militaire, il est tondu comme un mouton et emprisonné dans un camp isolé du monde pour le remettre sur le droit chemin. Ici ,il n'existe plus, c'est un numéro de matricule.

    Comme dans tous les pays, quand on est jeune on veut lutter contre les injustices, la répression, le manque de liberté. Mais ici, au Maroc la monarchie a donné carte blanche aux militaires et au sinistre général Oufkir, pour rétablir l'ordre par tous les moyens. Un système où tout est sous contrôle.

    Tahar Ben Jelloun nous raconte une histoire, son histoire, dix-neuf mois d'emprisonnement dans un camp de redressement pour avoir manifesté. Sous les ordres de soldats analphabètes, il va subir les humiliations, devoir faire des travaux inutiles comme la construction d'un mur, au milieu des champs, dont personne n'a besoin et qui sera ensuite détruit. Heureusement, il y a la poésie, son seul refuge, point de départ de sa carrière de poète et d'écrivain.

    Un récit poignant sur un royaume qui dans les années 60 se maintenait uniquement grâce à la terreur. L'auteur raconte simplement, son quotidien, partagé avec ses quatre-vingt-treize camarades fait de vexations et de mauvais traitements. Aujourd'hui, le Maroc est devenu selon les dires de Tahar ben Jelloun, un pays de mod

  • Couverture du livre « Jour De Silence A Tanger » de Tahar Ben Jelloun aux éditions Seuil

    Elizabeth Neef-Pianon sur Jour De Silence A Tanger de Tahar Ben Jelloun

    Un roman court mais d’un grand réalisme.
    On a l’impression en fermant le livre de sortir de la chambre de ce vieil homme.
    Mon Dieu qu’il est désagréable !
    Ronchon, râleur, critiquant tout et tous. Plus rien ne trouve grâce à ses yeux.
    Une mauvaise bronchite le cloue au lit alors que dehors...
    Voir plus

    Un roman court mais d’un grand réalisme.
    On a l’impression en fermant le livre de sortir de la chambre de ce vieil homme.
    Mon Dieu qu’il est désagréable !
    Ronchon, râleur, critiquant tout et tous. Plus rien ne trouve grâce à ses yeux.
    Une mauvaise bronchite le cloue au lit alors que dehors souffle ce vent sinistre et tombe cette pluie incessante.
    Une seule journée dans cette chambre d’une maison sans confort et limite salubre.
    Une longue journée de jérémiades. Tous les amis avec qui il aurait pu parler sont morts. Les vivants ne le comprennent pas.
    A voir son caractère, on peut comprendre sa solitude. Il s’est coupé de tous. Qui aurait envie de partager du temps avec ce vieux bougon ?
    123 pages pour faire le portrait saisissant d’un vieillard aigri qu’on est pas mécontent de laisser à son triste sort.

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur