Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Stuart Nadler

Stuart Nadler
Distingué en 2012 par la National Book Foundation comme l'un des cinq meilleurs écrivains de sa génération, Stuart Nadler est l'auteur d'un recueil de nouvelles, Le Livre de la vie (Albin Michel, 2013), et d'un roman, Un été à Bluepoint (Albin Michel, 2015), unanimement salués par la presse. Voir plus
Distingué en 2012 par la National Book Foundation comme l'un des cinq meilleurs écrivains de sa génération, Stuart Nadler est l'auteur d'un recueil de nouvelles, Le Livre de la vie (Albin Michel, 2013), et d'un roman, Un été à Bluepoint (Albin Michel, 2015), unanimement salués par la presse.

Articles en lien avec Stuart Nadler (1)

  • La chronique #1 du Club des Explorateurs : "Un été à Bluepoint" de Stuart Nadler

    Lancé ce mois-ci, le Club des Explorateurs permet chaque semaine à deux lecteurs de lire en avant-première un même titre que nous avons sélectionné pour eux et de confronter ainsi leur point de vue. Cette semaine, Jean-François a choisi Nathalie pour partager sa lecture et son avis sur le livre Un été à Bluepoint de Stuart Nadler (Albin Michel).

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Les inséparables » de Stuart Nadler aux éditions Albin Michel

    Marie Letellier sur Les inséparables de Stuart Nadler

    Une lecture facile, agréable, mais assez limitée sur le fond et sur le style.
    C'est long, mais manque cruellement de profondeur. On dirait un feuilleton à l'américaine ...

    Une lecture facile, agréable, mais assez limitée sur le fond et sur le style.
    C'est long, mais manque cruellement de profondeur. On dirait un feuilleton à l'américaine ...

  • add_box
    Couverture du livre « Les inséparables » de Stuart Nadler aux éditions Albin Michel

    Sandrine_bouquine sur Les inséparables de Stuart Nadler

    Les inséparables est un très bon roman, une plongée au coeur des relations familiales à travers l’histoire de 3 femmes, la grand-mère, la mère et la petite-fille et leurs amours. Un excellent moment de lecture.

    Les relations amoureuses sont au coeur de ce roman. Henrietta, la grand-mère vient...
    Voir plus

    Les inséparables est un très bon roman, une plongée au coeur des relations familiales à travers l’histoire de 3 femmes, la grand-mère, la mère et la petite-fille et leurs amours. Un excellent moment de lecture.

    Les relations amoureuses sont au coeur de ce roman. Henrietta, la grand-mère vient à peine de perdre son mari qu’elle aimait depuis longues années et elle doit apprendre à vivre sans lui et affronter des difficultés financières qui la contraignent à accepter la réédition d’un livre qu’elle a écrit dans sa jeunesse mais dont elle est loin d’être fière. Sa fille Oona, a une belle carrière professionnelle mais son mariage bat de l’aile et elle envisage le divorce. Quant à Lydia la petite fille d’Henrietta et la fille d’Oona, elle découvre les “joies” d’une première relation amoureuse qui lui vaudra les foudres de la communauté puritaine après qu’une photo d’elle dénudée se soit retrouvée sur le net.

    Les péripéties qui arrivent à nos 3 héroïnes les conduisent à se retrouver tant physiquement que moralement, elles n’ont jamais autant échanger que depuis qu’elles connaissent des déboires qui les ont conduites à se retrouver dans la même maison.

    C’est drôle de par les situations qui se présentent mais aussi très profond sur les relations familiales et amoureuses, l’auteur en profite pour égratigner au passage le puritanisme, les façons de gérer le harcèlement à l’école des écoles privées où le maître mot est qu’il ne faut pas faire de vagues. Tout comme Henrietta avait eu a affronter les reproches à la sortie de son livre, sa petite fille Lydia doit affronter les mêmes reproches suite à ses déboires. Toutes les deux sont de 2 générations différentes, ne semblent pas si proches l’une de l’autre mais ce que vit aujourd’hui Lydia va leur permettre de renouer des liens.

    Le style de l’auteur est fluide et très agréable à lire, c’est rythmé et tout s’enchaîne bien.

    Après avoir découvert cet auteur avec Un été à bluepoint que j’avais bien aimé, j’ai tout autant aimé, voire même un peu plus, ce roman que j’ai trouvé plus dynamique. J’ai beaucoup aimé voir les relations des 3 femmes évoluer au fil des pages, les voir se rapprocher et se comprendre.

    Bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture qui confirme mon goût pour la plume de son auteur que je vais suivre avec intérêt et que je vous invite à découvrir à votre tour si ce n’est pas déjà fait.

    https://mllejavottebooks.wordpress.com/2018/11/01/les-inseparables-stuart-nadler/

  • add_box
    Couverture du livre « Un été à bluepoint » de Stuart Nadler aux éditions Lgf

    Sandrine_bouquine sur Un été à bluepoint de Stuart Nadler

    Un été à Bluepoint est un chouette roman bien écrit sur les secrets et leurs conséquences sur nos vies, sur la culpabilité et la manière dont on vit avec et dont le dénouement est surprenant. J’ai bien aimé cette lecture toute en linéarité mais qui tient tout de même en haleine jusqu’au...
    Voir plus

    Un été à Bluepoint est un chouette roman bien écrit sur les secrets et leurs conséquences sur nos vies, sur la culpabilité et la manière dont on vit avec et dont le dénouement est surprenant. J’ai bien aimé cette lecture toute en linéarité mais qui tient tout de même en haleine jusqu’au bout.

    Ce roman tourne autour de Hilton Wise “Hilly” qui nous raconte sa vie en 3 parties. La première partie est celle de son adolescence, celle qui a bouleversé sa vie. La richesse nouvelle de son père qui a provoqué leur déménagement à Bluepoint, qui a changé radicalement le comportement de ses parents qu’il ne reconnait plus, on voit bien les relations entre le fils et le père se tendre au fil des pages. Et l’amitié qui se lit entre Hilly et Lem Dawson le “boy noir vendu” avec la maison, et surtout avec sa nièce Savannah va provoquer le drame qui bouleversera la vie de Hilly. Hilly, qui n’est qu’un adolescent, ne veut pas affronter la colère de son père en lui avouant qu’il craque pour Savannah, il n’a pas le caractère suffisant pour assumer ses opinions face à son père. Alors à la place il révèle à son père un autre secret, un truc qu’il a vu pour dévier l’attention de son père sur autre chose. Mais cela va avoir des conséquences bien lointaines de ce que Hilly aurait pu imaginer. Et c’est ce qu’il nous raconte dans les deux parties suivantes, à des années d’écart et jusqu’à la fin le lecteur est plongé dans les relations père/fils que l’auteur dissèque en profondeur.

    Ce roman est très bien écrit, la plume de l’auteur est très agréable à lire et du coup même s’il ne se passe pas grand chose, ça se lit bien et le lecteur n’a pas envie de quitter cette histoire. En effet, le rythme est très linéaire, il n’y a pas de gros rebondissements, le narrateur nous déroule tranquillement son histoire, sa vie, sa culpabilité, comment il doit se battre faire oublier qui est son père. On sent bien la rancœur à l’égard de ce père qu’il tient aussi pour responsable de ce qui s’est passé ce fameux été et sa rupture totale avec lui et son argent. Mais peut-on vraiment se couper complètement de son père?

    Et malgré cette linéarité qui pourrait être dérangeante, on arrive à la dernière partie où tout se met en place et s’accélère progressivement. On sent bien que des choses vont apparaître et on a hâte de savoir lesquelles. Et c’est là qu’on voit le talent de l’auteur car on ne voit rien venir, l’auteur nous a baladé pendant 400 pages et nous a amené tranquillement jusqu’à un dénouement cohérent qui surprend sans surprendre finalement.

    Bref, c’est un très bon roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire et un auteur que j’ai découvert et que je vais suivre dorénavant avec beaucoup d’attention.

    https://mllejavottebooks.wordpress.com/2018/10/23/un-ete-a-bluepoint-stuart-nadler/

  • add_box
    Couverture du livre « Un été à bluepoint » de Stuart Nadler aux éditions Lgf

    Isabelle Anne sur Un été à bluepoint de Stuart Nadler

    En lisant ce livre, me vient immédiatement un parallèle saugrenu avec "La petite communiste qui ne souriait jamais", ce livre sur Nadia Comaneci à l'été 76.
    Est-ce la même touffeur qui emplit les pages ?
    La peinture de l'adolescence dans ce quelle a de plus ordinaire, voire trivial ?
    Le...
    Voir plus

    En lisant ce livre, me vient immédiatement un parallèle saugrenu avec "La petite communiste qui ne souriait jamais", ce livre sur Nadia Comaneci à l'été 76.
    Est-ce la même touffeur qui emplit les pages ?
    La peinture de l'adolescence dans ce quelle a de plus ordinaire, voire trivial ?
    Le passage à l'âge adulte dans les méandres de la confusion et aussi en pleine lucidité ?
    Dans les deux cas nous sommes loin de la période dorée de l'insouciance même si une certaine candeur est sousjacente.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !