Steven J. Watson

Steven J. Watson
S.J. Watson est né en 1971. Une autre vie est son deuxième roman.

Avis (59)

  • Couverture du livre « Avant d'aller dormir » de Steven J. Watson aux éditions Pocket

    Jofikati sur Avant d'aller dormir de Steven J. Watson

    bonjour,
    j'ai adoré ce livre, pendant longtemps il a fait partie de mon top 5.
    Si vous le l'avez pas encore lu, je vous le recommande

    bonjour,
    j'ai adoré ce livre, pendant longtemps il a fait partie de mon top 5.
    Si vous le l'avez pas encore lu, je vous le recommande

  • Couverture du livre « Une autre vie » de Steven J. Watson aux éditions Pocket

    Christelle Point sur Une autre vie de Steven J. Watson

    Julia a une vie bien rangée, un mari chirurgien à Londres, un boulot de photographe sympathique et un fils adoptif sans problème. Mais lorsque sa jeune sœur, avec qui elle était plus ou moins en froid, est retrouvée morte à Paris, sa vie bascule. Très vite, elle apprend que sa sœur fréquentait...
    Voir plus

    Julia a une vie bien rangée, un mari chirurgien à Londres, un boulot de photographe sympathique et un fils adoptif sans problème. Mais lorsque sa jeune sœur, avec qui elle était plus ou moins en froid, est retrouvée morte à Paris, sa vie bascule. Très vite, elle apprend que sa sœur fréquentait des sites de rencontres plus ou moins coquins. Obsédé par l’idée que la police française ne fait pas ce qu’il faut, elle décide d’utiliser les pseudos de sa sœur et d’aller sur ces sites sous son identité, persuadée que son assassin se trouve là, parmi ses contacts. Elle se lance dans un jeu trouble et dangereux qui menace vite de faire voler sa vie en éclat. Alors je le dis tout net, ce roman ne m’a pas accroché du tout et je l’ai fini péniblement. Je ne sais pas bien pourquoi, je n’ai jamais été en empathie avec le personnage de Julia, qui prend mauvaise décision sur mauvaise décision, elle m’a même paru antipathique, sa personnalité un peu trop faible pour le challenge qu’elle s’impose. Très vite, la mort de Kate (la sœur) passe au second plan, effacé par un adultère malsain dont la pauvre et faible Julia n’arrive pas à s’extraire. Le quadragénaire bien rangée qui s’acoquine avec un jeune homme un peu bad boy et qui se retrouve piégée par un adultère, c’est ni nouveau ni original. Il n’y a finalement que dans le dernier tiers du roman que les choses deviennent plus intéressantes, moins bateau et qu’on retrouve l’ambiance thriller qu’on avait perdu de vue. Les rebondissements s’enchainent, certains sont bien téléphonés et on les voit arriver de loin, d’autres sont plus inattendus mais un peu trop tirés par les cheveux, et le dénouement final est frustrant : le roman s’arrête au milieu d’une scène ! C’est fait pour laisser le lecteur sur le frisson de l’incertitude certes, mais c’est quand même bizarre de terminer un roman ainsi. « Avant d’aller dormir » avaient de jolies qualités, même si tout n’était pas super crédible, on ne décrochait jamais alors que dans son deuxième roman, S.J. Watson déroule une histoire à la fois tirée par les cheveux et parfois sans grand intérêt. « Une autre vie » est une déception, comme quoi après un joli succès, pour un auteur, il est parfois difficile de confirmer.

  • Couverture du livre « Avant d'aller dormir » de Steven J. Watson aux éditions Pocket

    Cathy13600 sur Avant d'aller dormir de Steven J. Watson

    Je connaissais l'existence de « Avant d'aller dormir », premier livre de l'écrivain britannique S.J. Watson publié en France en 2011 par Sonatine Editions, depuis de nombreuses années.
    Il était dans ma PAL depuis quelque temps mais je ne m'empressais pas de lire, attirée par d'autres oeuvres...
    Voir plus

    Je connaissais l'existence de « Avant d'aller dormir », premier livre de l'écrivain britannique S.J. Watson publié en France en 2011 par Sonatine Editions, depuis de nombreuses années.
    Il était dans ma PAL depuis quelque temps mais je ne m'empressais pas de lire, attirée par d'autres oeuvres qui me faisaient davantage de l'oeil.
    Quand le groupe l'Appel de l'ange le proposa, sur Instagram, comme lecture partagée du mois d'octobre, j'acceptais et me lançais avec l'espoir de passer un bon moment étant adepte de la catégorie thriller.
    Eh bien, que nenni ! le livre à jamais posé sur sa quatrième de couverture, j'admets que c'est une désillusion assortie d'un sentiment de frustration.
    La base de ce roman psychologique est assez simple puisqu'elle tourne autour d'un personnage central, la narratrice, qui souffre d'amnésie.
    Dès l'entame, on est confronté à un scénario qui prend naissance au réveil d'une femme dans un lit qu'elle ne reconnait pas, au côté d'un homme totalement étranger. Décidant de se lever, elle se dirige vers la salle de bain pour s'observer dans le miroir et se rendre compte que le visage qui s'y reflète lui est inconnu. Elle voit une silhouette de quarante-sept, alors qu'elle pense en avoir vingt-sept.
    On vient, ainsi, de faire la connaissance de Christine qui est frappée de deux formes d'amnésies concomitantes. Suite à un mystérieux épisode traumatique survenu des années auparavant, elle a une amnésie rétrograde ne se souvenant plus de son identité, de son passé. En plus de cela, ne pouvant rien retenir de nouveau, elle est atteinte d'une amnésie antérograde qui affecte sa mémoire épisodique ou à court terme.
    Autre particularité qui a son importance : Sitôt endormie, sitôt dans l'ignorance absolue. Au matin, notre victime ne se rappelle rien du jour précédent. Sa mémoire est « effacée » durant la nuit et elle doit donc perpétuellement tout réapprendre de son vécu.
    Les divers traitements ayant échoué jusque-là, son nouveau médecin, le Docteur Nash, lui suggère de tenir un carnet de bord afin de se remémorer son quotidien.
    Grâce à cette thérapie par l'écrit, notre héroïne part en quête d'une vérité enfouie qui risque d'ébranler son existence…
    La lecture journalière de ce cahier sera-t-elle le reflet de la réalité ou mettra-t-elle en exergue des incohérences ? Des choses ou évènements seront-ils cachés ? Si oui, pourquoi ? Y a-t-il un ou des coupables ? Christine se souviendra-t-elle finalement ? Dans l'affirmatif, acceptera-t-elle ses découvertes ?
    A vous de vous lancez…
    Ce texte se découpe en trois parties : l'instant présent, notre protagoniste lisant son journal intime et le retour au moment présent. Il est à noter que le second temps couvre la majorité du livre ce qui, sur le long terme, devient lassant.
    Nous vivons à travers elle : Nous nous réveillons sans savoir où nous nous trouvons, avec qui et pourquoi. Nous faisons connaissance et ensuite nous lisons le fameux journal dans lequel est retranscrit ce qu'ont été les derniers jours pour s'apercevoir de la présence de contradictions… et ainsi de suite.
    Ce récit est construit comme un huis-clos. Christine n'ayant pas ou quasiment pas de contact avec l'extérieur. Elle vit dans un monde fermé qu'elle essaye désespérément d'ouvrir. Y arrivera-t-elle ?
    J'ai lu une histoire écrite dans un style de prose terne, sans relief. Durant les trois quarts, rien ne se passe. Imaginez lire des centaines de pages sans aucune variation avec pour fond une intrigue comateuse, vous pensez ne pas vous ennuyer ?
    Je suis d'autant plus dépitée, que la prémisse me paraissait bonne et intéressante. Puis cela est devenu tellement répétitif, que ça en en étiolé la crédibilité du récit.
    Même si j'ai aimé l'idée d'une amnésique essayant de reconstituer sa vie à partir de rien ou de quasiment rien, je n'arrivais pas à croire que la méthode employée serait couronnée de succès.
    Je n'ai pas éprouvé d'empathie significative pour les personnages.
    Je n'ai pas été envoutée par le fond mais il n'empêche que j'ai trouvé l'écriture fluide, plaisante à lire.
    A mon humble avis, cet opus n'est pas un thriller mais plutôt un roman psychologique. Il lui manque du suspens, du frisson et un dénouement inimaginable, imprévisible pour être catalogué comme tel. Je veux bien croire que les lectrices ou lecteurs qui n'en n'avaient jamais lu auparavant le pensent, mais en tant que fan de cette catégorie, je réfute cette idée.
    Au final. Je le déconseille à part si vous désirez vous en servir comme somnifère un soir d'insomnie. Peut-être, qu'au vu des critiques dithyrambiques lues çà et là, je m'attendais, à une pépite, à un chef d'oeuvre ? Bref, il ne me laissera pas un souvenir impérissable. Malheureusement pour moi, il n'a pas été à la hauteur du battage médiatique.
    Il est de plus en plus incontestable, que je suis généralement déçue par un bouquin encensé par la blogosphère littéraire. C'est grave, docteur ?

  • Couverture du livre « Avant d'aller dormir » de Steven J. Watson aux éditions Pocket

    lireencore93420 sur Avant d'aller dormir de Steven J. Watson

    Christine 47 ans, elle se demande ou elle est, elle pense qu'elle est dans le lit de son amant de passage et elle as peur de la femme légitime, peur de de ce qu'elle va decouvrir dans cette maison : un ado ? La femme légitime ?

    Elle va dans la salle de bains, et le choc, elle découvre ses...
    Voir plus

    Christine 47 ans, elle se demande ou elle est, elle pense qu'elle est dans le lit de son amant de passage et elle as peur de la femme légitime, peur de de ce qu'elle va decouvrir dans cette maison : un ado ? La femme légitime ?

    Elle va dans la salle de bains, et le choc, elle découvre ses rides, son corps de femme de 47 ans.

    Christine as eu un accident, elle est amnésique, et chaque matin elle se rappelle plus elle est, et chaque matin, son mari lui répéte inlassablemment la même histoire

    Elle vois un docteur qui lui conseille d'ecrire tout ce qu'elle vit, tout ce qu'elle se rappelle et grace a l'ecriture, elle avance.

    Est ce que la vérité va lui faire peur ? ou va t-elle l'affronter ? et cette vérité est elle t elle exact ?

    Elle devras chercher au fond d'elle qui elle est

    Pure déception - Sur 300 pages il se passe rien, aprés elle se rebiffe, elle se rebelle, et la fin franchement du nimporte quoi, pour c'est même pas une fin,.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com