Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Stephane Servant

Stephane Servant
Stéphane Servant est né en 1975. Après des études de littérature anglaise puis divers projets alliant culture et animation auprès des enfants, il se consacre à l'écriture et à l'illustration, pour la presse jeunesse notamment. A Rue du monde, il a publié l'album Coeur d'Alice. Il est installé dan... Voir plus
Stéphane Servant est né en 1975. Après des études de littérature anglaise puis divers projets alliant culture et animation auprès des enfants, il se consacre à l'écriture et à l'illustration, pour la presse jeunesse notamment. A Rue du monde, il a publié l'album Coeur d'Alice. Il est installé dans l'Aude, près de Carcassonne.

Avis sur cet auteur (23)

  • add_box
    Couverture du livre « Miettes (humour décalé) » de Stephane Servant aux éditions Nathan

    Pierre sur Miettes (humour décalé) de Stephane Servant

    C'est court, c'est intense, mais on n'en perd pas une miette. On se met à vivre avec intensité ce récit qui nous mène vers une vérité dramatique, une part de vie, une réalité. l'adolescence dans toute sa cruauté, il y a les forts et puis les faibles et à chacun de nous de revivre ce que l'on a...
    Voir plus

    C'est court, c'est intense, mais on n'en perd pas une miette. On se met à vivre avec intensité ce récit qui nous mène vers une vérité dramatique, une part de vie, une réalité. l'adolescence dans toute sa cruauté, il y a les forts et puis les faibles et à chacun de nous de revivre ce que l'on a peut être frôlé dans notre propre scolarité. Cela nous interpelle et se dire qu'il nous faut être vigilant face aux dangers qui parfois bousculent nos enfants au plus profond de leur construction.

  • add_box
    Couverture du livre « Miettes (humour décalé) » de Stephane Servant aux éditions Nathan

    Mimosa sur Miettes (humour décalé) de Stephane Servant

    48 pages pas si décalées que cela dans cette collection pour"ados" et plus!La différence,le harcèlement,la bêtise d'ados qui se croient virils:des mots pour dénoncer; y compris l'indifférence des adultes!à glisser sous la sapin,à prêter,une lecture décalée,sympa quoiqu' émouvante!!!!

    48 pages pas si décalées que cela dans cette collection pour"ados" et plus!La différence,le harcèlement,la bêtise d'ados qui se croient virils:des mots pour dénoncer; y compris l'indifférence des adultes!à glisser sous la sapin,à prêter,une lecture décalée,sympa quoiqu' émouvante!!!!

  • add_box
    Couverture du livre « Félines » de Stephane Servant aux éditions Rouergue

    Polpo sur Félines de Stephane Servant

    Avec Félines, une fois encore, Stéphane Servant, signe un roman magnifique. Comme s'il n'était que le scribe de son personnage principal, dans une volonté de transformer la fiction en un témoignage, comme pour nous alerter sur les dangers réels qui pèsent sur notre monde, il laisse la parole à...
    Voir plus

    Avec Félines, une fois encore, Stéphane Servant, signe un roman magnifique. Comme s'il n'était que le scribe de son personnage principal, dans une volonté de transformer la fiction en un témoignage, comme pour nous alerter sur les dangers réels qui pèsent sur notre monde, il laisse la parole à Louise. D'adolescente futile et populaire, elle est devenue, suite au décès de sa mère dans un accident qui a aussi brisé son corps, plus mature, plus seule, happée par les livres. C'est elle qui vient en aide à l'une de ses camarades, tétanisée dans les vestiaires de la piscine, point de départ d'un bouleversement qui s'apprête à s'abattre sur tous les pays, à faire éclore les tentations haineuses jusqu'alors sous-jacentes. Une mutation frappe certaines jeunes filles. Leur corps se couvre de poils, leurs sens s'aiguisent, leurs ongles deviennent griffes. Dès lors, elles sont ostracisées, mises à l'écart puis menacées quand un parti extrémiste, La ligue de la Lumière, se fait un devoir de les combatte. Plane alors l'ombre des camps de concentration. Louise et nombre de ses camarades mutent à leur tour...
    Derrière cette trame fantastique, l'auteur tisse une œuvre d'une rare richesse, en forme de signal d'alarme. Il décrit une société à l'agonie, inflammable, que la haine, fille de la peur, menace sans cesse, un bidon d'essence dans une main, une allumette dans l'autre... d'une allumette. Et à force de jouer avec le feu... L'intrigue se déroule dans l'une de ces villes "en marge", où règne l'ennui, où sévit le chômage quand ferme la seule usine de la région. La lassitude et le désarroi sont tels que la colère est proche.
    Stéphane Servant, au fil d'une écriture précise, parsemée de dialogues justes, englobe en un tout cohérent les questions les plus actuelles, qu'elles soient centrales ou gravitent en périphérie du récit. Le rapport au corps, au sien et à celui des autres, traverse ainsi l'ensemble de ce livre qui se place du côté des femmes, victimes certes, mais jamais résignées, prêtes elles aussi à allumer la mèche de la révolte. Au travers de personnages complexes, capables d'évoluer, Félines, qui offre des scènes d'une belle intensité, d'une puissante émotion, est aussi, et surtout, un hymne à l'amour et à la lutte, au refus de la résignation, à l'espoir : même s'il faut en passer par les horreurs du passé, le futur pourra être radieux... mais pas tout de suite !

  • add_box
    Couverture du livre « Félines » de Stephane Servant aux éditions Rouergue

    Amelielit sur Félines de Stephane Servant

    Coup de coeur littérature jeunesse! A lire sans modération.
    Félines est un roman qui percute et fait réfléchir autour du thème de la différence et de l'acceptation. Tout commence lorsqu'une jeune lycéenne en retrait et mal dans sa peau se suicide après s'être retrouvée nue accidentellement...
    Voir plus

    Coup de coeur littérature jeunesse! A lire sans modération.
    Félines est un roman qui percute et fait réfléchir autour du thème de la différence et de l'acceptation. Tout commence lorsqu'une jeune lycéenne en retrait et mal dans sa peau se suicide après s'être retrouvée nue accidentellement devant ses camarades. Lors de cet épisode malencontreux sa différence a vu le jour aux yeux du public: son corps se recouvrait de poils tel le pelage de certains animaux. Cela aurait pu s'arrêter là sauf qu'en réalité, petit à petit, d'autres filles semblent frappées par le même processus.
    Notre narratrice, Louise, n'y échappera pas et prend à sa charge de raconter les différentes étapes du processus de métamorphose.
    Comment les filles atteintes par cette mutation vivront-elles ces changements corporels? Comment la société les accueillira-t-elle?
    Stéphane Servant nous propose d'y réfléchir en nous transportant dans un univers proche du nôtre, avec une narratrice qui pourrait être n'importe quelle jeune fille de notre entourage et tout ça à travers un style vif et percutant. Certains passages nous laissent sans voix et souvent l'émotion vient interrompre notre lecture.
    En résumé, ce roman se lit bien et contient les ingrédients d'une histoire qui plaît: de l'action, de l'amour, des principes et une vraie réflexion sur l'altérité.
    Je le recommande donc très vivement.